Le profil de edifiant
Amateur éclairé
61
points

Questions
0

Réponses
15

  • Amateur éclairé Demandé le 6 octobre 2019 dans Conjugaison

    Bonsoir,
    Dans la première phrase, j’utiliserais plus volontiers le subjonctif imparfait : « si étrange que cela pût paraître, Simon avait… »

    • 568 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 6 octobre 2019 dans Question de langue

    Dans Madame Bovary, Flaubert écrit « La bonne femme l’accompagna jusqu’au bout de la cour, tout en parlant du mal qu’elle avait à se relever la nuit. » On peut faire confiance au maître, son utilisation ne relève pas d’un registre de langue familier.

    • 1248 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 6 octobre 2019 dans Question de langue

    Si « juif » désigne une personne de religion judaïque, on ne met pas de majuscule. Dans tous les autres cas, Juifs d’Israël, Juifs ashkénazes, etc., la majuscule prévaut. C’est donc ici sans majuscule, la première proposition convenant.

    • 1981 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 6 octobre 2019 dans Question de langue

    Bonjour Virginie,
    Oui, certainement, la belligérance caractérisant une situation. J’aurais cependant opté pour une autre formulation comme « La nourriture apaisa les belligérants ».

    • 967 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 3 octobre 2019 dans Accords

    Bonjour,
    Les deux orthographes sont possibles puisque « encadrées » et « agencées » peuvent tout aussi bien être épithètes de « photos », mais également de « dessins et photos ». Dans ce dernier cas, il faut orthographier au masculin pluriel, sauf si l’on applique la règle de proximité, envisageable ici.

    • 1139 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 3 octobre 2019 dans Général

    Bonjour,
    « Piétonisation » n’est pas admis. Il faut effectivement deux « n ».

    • 4634 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 3 octobre 2019 dans Général

    Bonjour,
    Je ne pense pas, car le « mal » semble ici représenter une réalité, un danger possiblement identifié. Mais si le Mal est employé « allégoriquement », alors oui, la majuscule s’impose.

    • 1173 vues
    • 1 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 3 octobre 2019 dans Conjugaison

    S’agissant d’une construction concessive, l’utilisation du subjonctif s’impose effectivement. Mais afin de faire concorder les temps, le subjonctif imparfait doit être utilisé, la principale étant au passé composé ; « fût-il » est donc la formulation adéquate.

    • 1650 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 3 octobre 2019 dans Conjugaison

    « Le pays qu’ils se sont créé » car « créé » s’accorde avec l’antécédent « que » (pour pays), complément d’objet placé avant.

    • 627 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 3 octobre 2019 dans Conjugaison

    On peut aussi imaginer la formulation suivante avec la proposition subordonnée conjonctive  de condition placée après : « Je ne serais probablement plus en vie si je n’avais pas… »

    • 954 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes