divorcé avec ou divorcé d’avec.

Pourquoi dit-on j’ai divorcé d’avec, moi qui croyais dire j’ai divorcé avec. S’il vous plaît expliquez-moi pour le (de) et son rôle

yormusylurn Membre actif Demandé le 14 septembre 2016 dans Accords
Ajouter un commentaire
4 réponse(s)
 

Divorcer signifie : « Rompre légalement un mariage.»

1─  Dans ce sens deux constructions sont envisageables : divorcer de quelqu’un ou divorcer d’avec quelqu’un.

Josiane vit seule, elle a divorcé de son mari il y a deux ans. 
Marie ne pouvait plus supporter les frasques de son mari, elle a divorcé d’avec lui.

On évitera d’écrire, dans ce sens : Marie a divorcé avec son mari.

2 ─ Au sens figuré, divorcer avec quelque chose , c’est rompre avec quelque chose , renoncer à quelque chose.

Ce dipsomane repenti a divorcé avec son addiction à l’alcool. 

Remarque:

Divorcer ne s’emploie pas à la forme pronominale.

Si Pierre et Marie ont divorcé, on dira qu’ils se sont séparés.

czardas Grand maître Répondu le 14 septembre 2016

Bonjour Czardas,

Le dictionnaire ci-dessous semble donner une approche différente.
http://www.cnrtl.fr/definition/divorcer

Sens propre : on utiliserait avec, et d’avec.
Sens figuré : on utiliserait avec, d’avec et de

Est-ce une mauvaise interprétation de ma part ? (Je suis habitué)

le 14 septembre 2016.
Ajouter un commentaire

Bonjour Yormusylurn,

A mon avis, la préposition d’avec permet de tempérer le caractère associatif de avec.

La préposition « de » marque une distance avec l’objet, plus forte que avec.

C’est intéressant de voir la dualité de cette préposition (avec, mais pas avec) et la dualité du contexte suggéré par le verbe (une action commune, mais qui déclenche la séparation).

PS : Cela reste une interprétation personnelle.

Bien à vous

JackIsJack Maître Répondu le 14 septembre 2016

L’enfant est attristé de la séparation de sa mère.      Ici, il y a une légère ambiguïté ; sa femme ( de qui ?)  a-t-elle subit (sans t) une séparation de (avec) son mari ? Et l’enfant en serait attristé ?

Cette phrase est syntaxiquement incorrecte d’une part et incomplète d’autre part. Elle n’est pas ambiguë, elle est incohérente.

On dit :

Être attristé par quelque chose.
Être attristé de voir, d’entendre, d’apprendre… quelque chose.

Il faut écrire :

L’enfant est attristé  par la séparation de sa mère avec / d’avec son père .
L’enfant est attristé d’être séparé de sa mère.

Séparation (de qqn) avec/d’avec qqn.Annette, sentant que sa séparation avec son cousin alloit devenir éternelle, mit à le voir, lui parler et l’accueillir, une affectueuse amitié, une tendresse si forte, si sentie, qu’il en fut ému (Balzac,Annette, t. 3, 1824, p. 161).Pendant les premières sept années de sa séparation d’avec sa maîtresse, il s’échappait de chez lui le matin, avant le jour, et il allait à 4 lieues de là, à pied, pour voir à un bureau de poste s’il n’était pas venu de lettres (Flaub.,Corresp., 1846, p. 288).

TLFI

On peut aussi écrire :

L’enfant est attristé  par la séparation de sa mère  et de  son père .

le 14 septembre 2016.

Effectivement ! J’ai corrigé !

C’était une anacoluthe involontaire…

Merci

le 14 septembre 2016.

Anacoluthe ? certainement pas !

Je pencherai plutôt pour un anantapodoton déguisé. Cherchez le père

le 14 septembre 2016.
Ajouter un commentaire

Cette enfant souffre de la séparation d’avec sa  mère .
Se séparer de ; et donc d’avec .

Estudiantin Maître Répondu le 14 septembre 2016
Ajouter un commentaire

Bonjour,

La préposition « de », qui sert ici à former la locution « d’avec », marque « la séparation, la privation, l’origine ou la provenance ».

Le Grevisse indique : « De et d’avec sont en concurrence pour les verbes exprimant l’idée de séparation, de différence. Les observateurs estiment d’habitude que d’avec a plus de force. Il appartient plutôt à la langue soignée. »  Et donne de nombreux exemples des emplois de« divorcer de » et « divorcer d’avec ». Mais il ajoute : « On dit aussi divorcer avec (ce que l’Académie ne signale ni en 1932 ni en 2001). »

Pour ma part, je comprends bien « divorcé d’avec » ou « divorcé de », mais je ne comprends pas du tout « divorcé avec », qui me paraît contradictoire, puisque « avec » (tout seul) réunit ce que l’on sépare.

Evinrude Grand maître Répondu le 14 septembre 2016

Dans le paragraphe  qui figure dans le B.U, on peut lire :

Les Anges célèbrent incessamment les noces de ces femmes qui ont divorcé avec la terre  pour s’unir au Ciel. (Chateaubriand)
L’intelligence russe, a elle aussi, divorcé avec la civilisation occidentale. ( R. Grousset)

le 14 septembre 2016.

Bonjour Evinrude.

Divorcé avec joie , avec tristesse , avec son accord . avec son consentement.
Ça se dit non ?

le 14 septembre 2016.

Le comte de Monte-Cristo, Tome 1 :

« Les magistrats relevaient les bévues politiques ; les militaires parlaient de Moscou et de Leipsick ; les femmes, de son divorce avec Joséphine. »

(Au passage, sympa la référence de Grevisse)

De manière générale, on peut lancer la recherche d’une expression dans WikiSource (œuvres littéraires libres de droits) :
https://fr.wikisource.org/w/index.php?search=%22divorcer+avec%22&title=Sp%C3%A9cial:Recherche&go=Lire&searchToken=a997c9aesm27volhbdaugvhtt

le 14 septembre 2016.

@czardas : en effet, quelques exemples littéraires de « divorcer avec » sont également cités.
@Estudiantin : oui, bien sûr, mais il ne s’agit plus du tout de la personne dont on divorce alors ! Si l’on te suit, on trouvera aussi « divorcer contre son gré, divorcer dans les huit jours, divorcer sans en avoir l’air… »
@Jackslsjack : le nom n’a pas forcément le même régime que le verbe.

le 14 septembre 2016.

Oui tu as vu juste , vos exemples sont  bien mieux  expliqués .

je te rejoins pour le « divorcé avec » ( la personne )
Divorcé avec sophie  , c’est douteux.
Divorcé d’avec sophie , est plus juste.

le 14 septembre 2016.
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.