Le profil de Prince
Grand maître
25415
points

Questions
7

Réponses
3232

  • Grand maître Demandé le 28 novembre 2018 dans Général

    Bonsoir Laurence.

    Je m’étonne de ce que vous me dites est une phrase correcte avec de ce, soit dit en passant. De ce est indispensable ici.
    Que est un pronom relatif, qui a pour antécédent ce.
    Autre ex. : Méfie-toi de ce qu’il ‘écrit.    Que est un pronom relatif ayant ce comme antécédent.

    • 594 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 28 novembre 2018 dans Question de langue

    Bonsoir hichamb.

    Dans le sens de « les choses ne progressent pas/stagnent », je dirais plutôt : Les choses n’avancent pas. 

    • 469 vues
    • 1 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 28 novembre 2018 dans Accords

    Bonjour mupin.

    « Pour l’essentiel » est invariable. 

    « Pour l’essentielles » serait donc fautif  ; il convient d’écrire  : « Même si ces causes ont,  pour l’essentiel, une origine… »

    • 827 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 28 novembre 2018 dans Question de langue

    Bonjour Sylvie.

    L’usage est hésitant. Les titres des oeuvres d’art désignées par le sujet représenté ou le nom de l’auteur sont tantôt variables (Dans les Descentes de croix – Duhamel  ; Trois ou quatre Titien –  Taine), tantôt invariables  (Il avait été revoir les Titien – Flaubert ;  on peint des Enfant  Jésus et surtout des Chrisen croix  – Beauvoir). On pourrait multiplier les exemples.

    Pour ma part, j’écrirais des Mona Lisa,  car  je garde  présent à l’esprit la valeur primitive du nom (le tableau  La Joconde est appelé aussi Mona Lisa).

    • 1358 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 27 novembre 2018 dans Général

    Bonjour Lilouna.

    Corps des parenthèses ouvrante et fermante.

    Les signes de parenthèse se composent dans le corps et le caractère de la phrase principale à laquelle ils appartiennent, et non dans ceux des mots inclus dans la parenthèse.  Ex. :  Le mot fleur  (« flower » en anglais) est féminin. Cela vaut aussi pour les guillemets.
    Source : Jacques Drillon, Traité de ponctuation française, Gallimard, p. 277 notamment.

    N;B. 1. 
    L’habitude de certains typographes qui, quand la phrase entre parenthèses est en italique, composent les signes de la parenthèse en italique « est absurde : si le début de la parenthèse est en romain, et la fin en italique, il est impossible d’adopter un système cohérent. » (J. Drillon ; c’est l’opinion également du spécialiste de la ponctuation Collignon et de nombreux réviseurs.)
    2. Notez que le mot « flower » appelle ici l’italique  (car c’est un mot étranger)  et les guillemets (car il s’agit, de surcroît,  d’un autonyme).

     

     

    • 1654 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 27 novembre 2018 dans Question de langue

    Zully, il faut que tu saches que dans les textes européens rédigés en français, on écrit sous la forme papier.  Cette expression des  linguistes de l’U.E. est plus longue, mais, à mon sens, c’est – de loin – la meilleure.

    • 774 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 27 novembre 2018 dans Question de langue

    Narcisse,

    Le nom humain (=  « être humain » ou « ce qui est humain ») ne prend pas de majuscule en général.

    Toutefois, libre à vous ou à l’auteur d’en mettre une dans L’Humain des valeurs morales.

    Il s’agirait ici de la majuscule de mise en valeur.  On trouve des ex. de l’Humain sur la toile.  Ex. :  « Human DAY, la journée de l’Humain au cœur de l’entreprise. »

    Cet emploi de la majuscule est bien connu :  Ex. : Du sujet de Kant au Moi de Fichte et de l’Imagination de Novalis au Génie de Frédéric Schlegel… (Vladimir Jankélévitch).

    Cette réponse a été acceptée par narcisse. le 14 décembre 2018 Vous avez gagné 15 points.

    • 1459 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 25 novembre 2018 dans Question de langue

    Bonsoir grmber.

    J’emploierais directement, car ici cet adverbe ne pose aucun problème, alors que en direct dans le sens de « directement », « sans intermédiaire » n’existe dans aucun des trois plus grands dictionnaires actuels (le Grand Robert, le dict. de l’Ac. et le TLFi).

    • 1409 vues
    • 1 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 25 novembre 2018 dans Question de langue

    Buenos dias Virginie.

    Je modifierais cette phrase à partir de dissuader :
    – dissuader de quoi ? Il faut le préciser ;
    –  j’écrirais, par ex. : mais cela dépendra  de  notre indifférence ou de notre écoute.  Ou :  mais cela dépendra si nous les écoutons ou les ignorons. 

    • 1276 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes

  • Bonjour Claire.

    Etre étranger et se sentir étranger  ne disent pas la même chose.

    Etre étranger =  « ne pas posséder la nationalité d’un certain pays (où l’on se trouve ou non) » : Quand je vais en Colombie, je suis étranger parmi la foule.)

    Se sentir étranger = « avoir le sentiment d’être étranger, même si l’on se trouve dans le pays dont on a la nationalité » (on dit aussi dont on est ressortissant). Il est connu que certains Français se sentent étrangers dans certains endroits de la France…

    • 694 vues
    • 5 réponses
    • 0 votes