Le profil de milos
Amateur éclairé
46
points

Questions
7

Réponses
13

  • Amateur éclairé Demandé le 13 juin 2023 dans Accords

    Je vous remercie, Joëlle.
    Vos deux remarques sont justes, malheureusement, le texte n’est pas modifiable. Je peux seulement suggérer la suppression des virgules.
    D’ailleurs, ces virgules, sont-elles à vos yeux fautives (avec l’accord pluriel), ou seulement indésirables ?

    • 558 vues
    • 6 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 13 juin 2023 dans Général

    Bonjour Marisa,

    1.  Le ne explétif n’est pas indiqué ici. D’autant qu’ il créerait un contresens.
    (Plus d’indications sur l’emploi du ne explétif ici : https://vitrinelinguistique.oqlf.gouv.qc.ca/22467/la-syntaxe/la-negation-et-la-restriction/constructions-avec-un-ne-expletif)

    Nul ne peut douter que cet homme marche dans les pas du Christ ( si le sens est recherché est : tout le monde sait qu’il marche dans les pas du Christ)

    2.  Je pense qu’il s’agit ici de bienheureux, d’après le contexte et la définition donnée par Larousse :
    Personnage dont l’Église, par l’acte solennel de la béatification, a reconnu la sainteté de vie sans l’admettre encore aux honneurs du culte universel.

    4.  Pour pouvoir accorder, il faudrait d’abord savoir à qui renvoie ce être, ce qui n’est pas évident ici…
    S’il renvoie à tout le monde, n’importe qui (on) = hébergé
    S’il renvoie à nous = hébergés

    • 538 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 11 mai 2023 dans Général

    Merci à tous, et particulièrement à vous, Tara, pour cette réponse très complète.

    • 610 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 11 mai 2023 dans Accords

    Tara et Cathy excusez-moi, je viens d’intervertir vos prénoms !  Je viens de lire les réponses de Cathy sur d’autres sujets, d’où cette confusion.

    • 760 vues
    • 5 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 11 mai 2023 dans Accords

    Merci à tous pour vos réponses, lesquelles confirment que j’ai soulevé deux points délicats, au vu du léger dissensus qu’ils suscitent 🙂

    Concernant ils se sont tourné autour :
    Mon raisonnement rejoint celui de Marcel et de Bruno (merci pour l’astuce Bruno ; est-elle infaillible ?)
    Felzz, en ce qui me concerne je distingue la forme se tourner vers de la forme se tourner autour dans la mesure où la première implique que l’on tourne effectivement soi-même vers quelque chose -> il se sont tournés vers moi = ils ont tourné leur propre personne vers moi, tandis que dans l’autre énoncé, chacun tourne autour de l’autre mais ne se tourne pas  soi-même vers l’autre.
    Ils se sont tournés l’un vers l’autre serait possible (chacun tourne lui-même vers l’autre).

    Toutefois, comme je l’ai dit en posant ma question,  l’accord s’observe dans la littérature, dans la presse, et pour ce que ça vaut, en faisant une recherche sur Google »livres », je n’ai trouvé qu’une occurrence de non-accord (un ouvrage édité chez Plon) et quelques occurrences d’accord. C’est donc que la question divise, même chez les professionnels de l’édition !

    Concernant passé/passées :

    Cathy, je ne suis pas sûr de comprendre ; dans le premier énoncé (durant les deux années qu’il a passé(es) ) vous pensez que les deux analyses/accords sont possibles ?

    • 760 vues
    • 5 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 10 mai 2023 dans Accords

    Bonjour,

    Oui, cet accord est correct :

    Cette idée m’est apparue -> cette idée est apparue à moi (m’ = COI, il n’intervient pas dans l’accord)

    Mais si je peux me permettre cette petite remarque, le verbe apparaître n’est peut-être pas le plus adéquat pour parler de volonté.
    Il nous apparaît une idée, une vérité, mais une volonté… je ne suis pas sûr.

    • 452 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 9 février 2023 dans Accords

    Je vous remercie toutes et tous de m’avoir libéré de tout doute !

    Vos remarques sur la lourdeur de la construction sont justes et intéressantes. Malheureusement mon rôle se limite à la correction. Je ne suis pas autorisé à modifier la formulation choisie par l’auteur.

    • 582 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 17 novembre 2022 dans Accords

    Bonjour,

    Pour ma part, je ne m’occupe même pas de savoir s’ils sont réciproques ou réfléchis.

    La méthode que j’applique pour ne pas me tromper est la suivante :

    Ils se sont parlé, ils se sont téléphoné, ils se sont succédé -> Ils ont parlé à qui ? Ils ont succédé à qui ? Ils ont téléphoné à qui ? à eux.
    Si la préposition à est présente, se  est un  COI = pas d’accord.

    Tandis qu’ à l’inverse :

    Ils se sont battus, ils se sont disputés, ils se sont aimés : ils ont aimé qui ? Ils ont battu qui ? Ils ont disputé qui ? Eux.

    Il y a aussi les verbes « essentiellement pronominaux » (verbes qui n’existent qu’à la forme pronominale), qui eux, s’accordent toujours ;

    elle s’est évanouie : il s’agit bien là d’un verbe essentiellement pronominal car on ne peut pas « évanouir  » (sans « se ») donc on accorde avec le sujet.

    Voici un excellent article qui pourrait vous aider à comprendre l’épineuse question de l’accord du participe passé des verbes pronominaux.

    https://www.laplumedurenard.fr/2018/12/23/pourquoi-elles-se-sont-parl%C3%A9-et-elles-se-sont-disput%C3%A9es/

    • 907 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 16 novembre 2022 dans Accords

    CParlotte, je vous remercie pour votre réponse très détaillée et très claire. Vous m’avez grandement aidé !

    • 797 vues
    • 6 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 16 novembre 2022 dans Accords

    Merci, Joëlle, pour votre réponse.

    Il est vrai que le choix des termes et la formulation ne sont pas très heureux ( je n’ai pas la main sur cela). En revanche,  l’emploi du terme estimer ne me choque pas : on peut en effet estimer un bien (faire une estimation), mais aussi estimer quelqu’un (avoir de l’estime), ou estimer que (penser, juger : je l’estime apte à conduire, par exemple)

    C’est vraiment la question de l’accord (pour les raisons que j’expose dans mon premier message) qui me pose problème : é ou ée ? Qu’en pensez-vous ?

    Tous les avis sont les bienvenus, merci!

    • 797 vues
    • 6 réponses
    • 0 votes