Le profil de Isil
Érudit
189
points

Questions
39

Réponses
41

  • Érudit Demandé le 11 septembre 2022 dans Question de langue

    Merci pour toutes ces réponses.

    • 127 vues
    • 8 réponses
    • 0 votes
  • Érudit Demandé le 11 septembre 2022 dans Question de langue

    Du coup, la réponse à ma question est-elle « oui » ou « non » ?

    Parce que, si je pose cette question sur ce forum, c’est que j’ai déjà lu ce que vous me citez et que ça ne m’a pas vraiment aidé à choisir. 😉

    • 127 vues
    • 8 réponses
    • 0 votes
  • Érudit Demandé le 17 juin 2022 dans Accords

    Merci de cette précision.

    • 233 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes
  • Érudit Demandé le 30 mai 2022 dans Question de langue

    Merci à tou(te)s de ces réponses.

    • 173 vues
    • 5 réponses
    • 0 votes
  • Érudit Demandé le 29 mai 2022 dans Question de langue

    ????

    Je n’ai rien compris à votre argumentation. Mais alors, pas un broc comme dirait Arthur dans Kaamelott. Désolé.
    Parce que, justement, dans ma phrase, il y a « dedans ». Je ne vois pas en quoi des phrases « sans dedans » vont m’éclairer.

    • 173 vues
    • 5 réponses
    • 0 votes
  • Érudit Demandé le 30 avril 2022 dans Question de langue

    En fait dans mon esprit, c’était un raccourci de : « À quoi ça sert de poser une telle question… surtout [qu’en plus c’est] = [si/aussi] mal rédigé. »

    • 306 vues
    • 5 réponses
    • 0 votes
  • Érudit Demandé le 26 avril 2022 dans Question de langue

    Merci à vous de cet éclairage.

    • 773 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes
  • Érudit Demandé le 1 avril 2022 dans Question de langue

    Je le voyais comme une simplification de : « inviter le président français et [le président] russe à une table ronde » 😉

    Et si on écrit : « inviter le président de la France et de la Russie à se rencontrer. »  … Non ? 🙂

    • 230 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes
  • Érudit Demandé le 16 mars 2022 dans Question de langue

    En fait, il va lui faire une clé d’étranglement pour la tuer… elle est de dos à lui et ne s’y attend pas parce qu’il lui parle innocemment alors qu’elle regarde un écran pour tenter de comprendre quelque chose.

    Ma question peut rester la même avec comprendre si vous préférez :

    « Avant qu’elle comprenne ce qu’il faisait, il passa les bras autour de long cou et l’enserra d’une clé d’étranglement… »

    en :
    « Avant qu’elle comprenne, il passa les bras autour de long cou et l’enserra d’une clé d’étranglement…» (comprenne qu’il lui voulait du mal)

    • 366 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes
  • Érudit Demandé le 1 novembre 2021 dans Général

    Merci beaucoup de ces réponses.

    Effectivement, j’avais choisi « quel » car dans le contexte, la personne (qui se pose la question) est interpellée par la prouesse d’un homme qui ne donnait pas à penser de prime abord qu’il était capable d’une telle dextérité aux commandes d’un appareil. Elle s’interroge donc plus sur sa qualité cachée (pourquoi est-il si doué finalement ?) que sur son identité qu’elle pense connaître.

    Merci en tout cas à tous les intervenants pour ces éclairages si intéressants.

    • 488 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes