si mal + participe

Suite à un message mal rédigé qui pose une question évidente (il y a des fautes dans le message), suis-je fondé à écrire :
« Je me demande à quoi cela sert-il de poser la question… surtout si mal rédigé !  »

car dans ma tête,  j’ai accordé « rédigé » à « poser la question ».

ou faut-il écrire : « rédigée » ?

Merci de vos éclairages.

Isil Érudit Demandé le 30 avril 2022 dans Question de langue

« Suite à » est une tournure fautive, préférez « à la suite de« 

le 3 mai 2022.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

5 réponse(s)
 

Tout d’abord, il y a une grosse erreur de syntaxe dans votre phrase, car vous mélangez la forme affirmative « Je me demande » et la forme interrogative « à quoi cela sert-il »
C’est l’un ou l’autre :
Je me demande à quoi cela sert.
OU BIEN
À quoi cela sert-il ?

Voici mes suggestions :
La réponse est tellement évidente, je me demande à quoi ça sert de poser la question… surtout qu’en plus elle est si mal rédigée et pleine de fautes !
Plus concise mais tout aussi explicite :
À quoi sert de poser la question ? Qui plus est, une question si mal rédigée ?

Cathy Lévy Grand maître Répondu le 3 mai 2022

Bonjour,

.. surtout si mal rédigée

Prince Grand maître Répondu le 30 avril 2022

Votre phrase n’est pas claire et plutôt mal construite : À quoi sert-il de poser la question surtout (si) mal rédigée ?
Pour moi, c’est du style télégraphique.

À quoi sert la question surtout si elle est mal rédigée ?
À quoi sert-il de poser cette question mal rédigée ?

joelle Grand maître Répondu le 30 avril 2022

En fait dans mon esprit, c’était un raccourci de : « À quoi ça sert de poser une telle question… surtout [qu’en plus c’est] = [si/aussi] mal rédigé. »

Isil Érudit Répondu le 30 avril 2022

« Je me demande à quoi cela sert de poser la question… surtout si mal rédigée !  » la forme interrogative n’est pas à mettre dans ce contexte, « je me demande » n’induit pas de forme interrogative.

Lou42 Amateur éclairé Répondu le 1 mai 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.