Le profil de felzz
Maître
360
points

Questions
5

Réponses
36

  • Maître Demandé le 21 juillet 2023 dans Conjugaison

    Bonjour,

    On écrit : « je vous dis » avec un « s ». Le verbe « dire » conjugué à la première personne du singulier au présent de l’indicatif s’écrit avec un « s » : « je dis ». Par conséquent, lorsque vous utilisez le pronom « vous », la conjugaison reste la même : « je vous dis ».

    • 11288 vues
    • 1 réponses
    • 0 votes
  • Maître Demandé le 21 juillet 2023 dans Général

    Bonjour,

    « les yeux pétales  » : expression qui évoque la beauté et l’unicité des yeux de Tom de façon imagée.C’est une métaphore qui suggère que ses yeux sont admirables et captivants, comme les délicates et colorées pétales d’une fleur.

    • 362 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Maître Demandé le 20 juillet 2023 dans Question de langue

    L’interlocuteur utilise le mot « alors » pour insister qu’il ne veut plus avoir de lien avec le locuteur suite à la déclaration de celui-ci : « J’ai acheté cet album le jour de sa sortie. » La phrase est suffisamment claire et concise telle qu’elle est écrite sans la nécessité d’une virgule.

    • 436 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Maître Demandé le 20 juillet 2023 dans Question de langue

    Bonsoir,
    il est vrai qu’il n’y a pas de réelle règle précise quant à la préposition à utiliser. Dans ce cas, c’est effectivement au cas par cas..

    Exemples :

    • 1. Ces arguments prévalaient sur … (dans le sens de l’emporter sur, être plus importants que)
    • 2. Ces arguments prévalaient contre … (dans le sens d’être en désaccord avec, s’opposer à)
    • 3. Ces arguments prévalaient au détriment de … (dans le sens de causer un désavantage à, nuire à)
    • 4. Ces arguments prévalaient par rapport à … (dans le sens de prendre le dessus, être plus forts que)
    • 5. Ces arguments prévalaient pour … (dans le sens d’être favorables à, soutenir)

     

    • 561 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Maître Demandé le 20 juillet 2023 dans Accords

    Bonjour,

    J’utiliserais le pluriel.

    1. Le plat que j’ai mangé (phrase principale) – Le sujet de cette phrase est « Le plat ». Cependant, le verbe principal se trouve dans la subordonnée relative qui suit.
    2. c’étaient des pâtes (subordonnée relative) – Le sujet de cette subordonnée est « des pâtes », au pluriel. Le verbe « être » est donc conjugué au pluriel pour s’accorder avec « des pâtes ».
    • 620 vues
    • 5 réponses
    • 0 votes
  • Maître Demandé le 14 juin 2023 dans Général

    Bonsoir,

    1. Dans votre contexte, il est approprié d’utiliser le verbe « sentir » pour exprimer des impressions. Ainsi, dans la phrase  » Je l’ai eu au téléphone et je l’ai senti un peu fatigué », on utilise le verbe « sentir » pour décrire la perception de la fatigue de la personne à travers sa voix..

    2. L’expression « avoir l’air » est souvent utilisée pour décrire l’apparence physique d’une personne, ce qui peut effectivement être difficile à évaluer lors d’un appel téléphonique.

    • 417 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Maître Demandé le 14 juin 2023 dans Général

    Bonjour,

    1. Dans la phrase « Cette terrible vision, ce sentiment d’effroi la laisse (laissent ?) décontenancée », même s’il y a deux sujets synonymes (« cette terrible vision » et « ce sentiment d’effroi »), le verbe « laisse » doit être au singulier puisqu’il n’y a pas d’idée de gradation ou d’exclusion mutuelle entre les deux sujets. Donc, la forme correcte serait « la laisse décontenancée ».
    2. Pour la phrase « Il portait une cuirasse qu’aucune lance, aucune épée ne pourrait (pourraient ?) transpercer », le verbe « pourrait » doit être au singulier puisqu’il y a une idée d’addition dans la coordination des sujets (« aucune lance, aucune épée »). Donc, la forme correcte serait « ne pourrait transpercer ».
    3. Concernant la phrase « requête envers (il a une requête envers elle) », cette formulation est pour moi correcte.
    • 573 vues
    • 6 réponses
    • 0 votes
  • Maître Demandé le 21 mai 2023 dans Accords

    Dans votre exemple, si vous faites référence à plusieurs noms, vous pouvez utiliser l’accord au pluriel :

    « Elles ont pour noms sainte Anne et sainte Juliette. »
    Cela indique que les personnes dont il est question ont chacune deux noms, à savoir « sainte Anne » et « sainte Juliette ».

    Si vous voulez insister sur le fait que chaque personne a un seul nom parmi ceux mentionnés, vous pouvez utiliser l’accord au singulier :

    « Elles ont pour nom sainte Anne et sainte Juliette. »
    Cela signifie que chaque personne porte soit le nom de « sainte Anne » soit le nom de « sainte Juliette ».

    • 521 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Maître Demandé le 13 mai 2023 dans Question de langue

    Les deux formulations sont grammaticalement correctes mais la seconde est plus courante et est plus précise, car elle établit une distinction claire entre la morale et le droit, en indiquant que la morale ne se substitue pas au droit.

    • 825 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes
  • Maître Demandé le 13 mai 2023 dans Question de langue

    Le verbe « remémorer » signifie se rappeler quelque chose ou quelqu’un du passé, et peut être utilisé pour décrire un processus actif de se souvenir. Les exemples que vous avez donnés ne sont pas tout à fait corrects car le verbe « remémorer » ne nécessite pas l’utilisation de « en train de ».

    Voici quelques exemples de phrases utilisant « remémorer »:

    • « Je me remémore souvent notre voyage en Italie. »
    • « Il se remémore les moments passés avec sa grand-mère. »
    • « Elle se remémore sa jeunesse avec nostalgie. »

    Pour répondre à votre deuxième question, il est possible d’écrire « Je me le remémore quand il trônait… », mais cela ne sonne pas très naturel en français. Il serait plus courant de dire : « Je me souviens de lui quand il trônait… » ou « Je me rappelle quand il trônait… ».

     

    • 617 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes