Le profil de PhL
Grand maître
17807
points

Questions
11

Réponses
1750

  • Grand maître Demandé le 26 avril 2016 dans Général

    Bonsoir.
    Si on veut utiliser « je n’ai pas d‘idée(s) », cette proposition peut être isolée (= je n’ai aucune idée) ou s’accompagner d’une préposition comme « sur »(je n’ai pas d’idée sur la question) ou « de » (je n’ai pas d’idée de roman) par exemple.
    Dans la phrase proposée, la proposition principale « je n’ai pas d’idée » est suivie d’une proposition subordonnée, et pense qu’il faut plutôt dire « je n’ai pas idée de ce dont parle la femme … » en effet on dit « ne pas avoir (l’)idée de » ou « n’avoir aucune idée de » et on dit aussi « parler de » d’où l’association de « de » et « dont »
    Cordialement

    • 4470 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 26 avril 2016 dans Question de langue

    Bonjour

    Vos phrases mettent très bien en avant les difficultés à distinguer ces 2 locutions.

    Il me semble que « au regard » a sans contestation  le sens de « en ce qui concerne » « du point de vue » comme vous le dîtes, et là n’est pas la difficulté.

    La difficulté apparait dés que l’on peut utiliser « par rapport » car aussitôt on évoque la notion de comparaison qui doit être réservée à la locution « en regard de » .

    Avec « au regard, il n’y a pas de comparaison directe, mais une notion de référence avec une évolution par rapport à cette référence. Dans la phrase que vous citez en exemple « on note une progression de cinquante pour cent au regard des chiffres de l’année » il y a la notion d’évolution (progression de 50 %) si l’on prend comme référence les « chiffres de l’année »

    Dans « en regard », on fait une comparaison directe : « efforts » et « résultats », « restrictions pendant la guerre » et restrictions au moment où l’auteur de la phrase parle.

    Il serait probablement plus simple d’abandonner « par rapport », qui ne permet pas de distinguer les deux locutions mais  de vérifier si l’on peut dire « en face de » ou « face à ». Dans ce cas il s’agit d’utiliser « en regard ».

    Cordialement

    • 9894 vues
    • 3 réponses
    • 1 votes
  • Grand maître Demandé le 24 avril 2016 dans Général

    Bonjour
    « Jusque » est un adverbe qui se construit habituellement avec la préposition « à« .
    Les noms de pays s’emploient le plus souvent avec un article (« le Maroc », « la Tunisie », la Libye »), mais on utilise « en » devant les noms de pays  féminins ou quand ils commencent par une voyelle et « au » devant les noms de pays masculins.
    Aussi je pense qu’il faut dire « … jusqu’au Maroc, en Tunisie et en Libye »
    Cordialement

    • 1566 vues
    • 1 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 24 avril 2016 dans Accords

    Bonsoir.
    Rencontrer est un verbe accidentellement pronominal et s’accorde avec le COD placé avant le participe. Nous avons rencontré qui ? nous ! placé avant rencontré, donc accord : « rencontrés »
    Par contre le participe « parlé » est toujours invariable.
    Cordialement.

    • 12560 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 24 avril 2016 dans Accords

    Bonsoir
    On peut mettre « maman » comme « papa » au pluriel, donc « d’autres mamans avec qui je travaille se posent la question »
    Cordialement

    • 1792 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 24 avril 2016 dans Général

    Bonsoir.

    Ici sentir est un verbe « accidentellement pronominal » (puisqu’on peut sentir quelque chose) et dans ce cas l’accord se fait avec le COD s’il est placé avant le participe passé. Ils ont senti quoi ? eux-mêmes. « attirés » est l’attribut de « se ». On accorde donc « senti » : « Ils se sont sentis attirés l’un par l’autre ».
    Cordialement

    • 1873 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 24 avril 2016 dans Accords

    Bonsoir

    Je trouve la discussion à propose de la seconde phrase (Les solutions qu’on a cru(es) impossibles à résoudre) intéressante.
    Je partage l’opinion selon laquelle « les solutions » ou « les difficultés » est le COD, car il me semble que l’on pourrait dire  « on a cru que les difficultés étaient impossibles à résoudre » et dans ce cas, le COD étant repris par « que » et placé avant « cru », il y a accord et l’on doit écrire « crues ».

    Par contre, effectivement pour la première phrase, « les vagues d’immigration » sont le COD de »accuser » : « on a cru bon accuser les vagues d’immigration » et cru est invariable.

    Cordialement

    • 2263 vues
    • 1 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 19 avril 2016 dans Accords

    Dans « tableau de bord » « bord » est le complément du nom « tableau », et au pluriel l’accord doit se faire avec « tableaux »

    • 4710 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 19 avril 2016 dans Accords

    Tout à fait d’accord avec les deux réponses données pour la première phrase : « démocratie » est le sujet et « duré » est un participe passé utilisé avec l’auxilliaie avoir, donc ne s’accorde pas avec le sujet. Et quand bien même « démocratie » aurait été le COD, durer est un verbe qui s’emploie avec un complément circonstanciel qui indique la durée, on le dit intransitis et le participe passé reste invariable.

    Pour la seconde phrase, je pense que « marqué » se rapporte à la « crise », car il s’agit ici d’une définition donnée au mot « antiparlementarisme » qui , selon l’auteur, correspond à « une crise » ; « du régime républicain français » est un complément du nom « crise ». On aurait pu dire « une crise, une crise grave marquée par la dégradation politique et le mécontentement politique, d’un régime républicain comme en France »

    • 2008 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 17 avril 2016 dans Général

    Bonsoir et merci pour cette réponse rapide et et argumentée.

    Donc, pour vous, « je ne sais pas encore si je peux venir le mois prochain » exprime bien la notion d’impossibilité d’avoir la réponse dès à présent ?

    Cordialement.

    • 1877 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes