Est-ce que ceci est exact ? « Lorsqu’une phrase commence par « si » dans le cas d’une condition, on n’utilise pas le conditionnel. A l’inverse, si l’on emploie le conditionnel dans la phrase, on n’utilise pas la conjonction « si ». »

Conditionnel

Minouche Maître Demandé le 7 juin 2017 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

Bonjour, Minouche.

Vous avez raison.

Le conditionnel et si expriment tous les deux le possible ou l’hypothétique. On ne les utilisera donc pas dans la même phrase pour exprimer une condition.

Si tu venais, je n’irais pas  mieux. (et pas : si tu viendrais, je n’irais pas mieux)

Ou : Tu viendrais que je n’irais pas mieux.  Mais le conditionnel marque ici la concession, la supposition.

On peut utiliser le conditionnel après « si » quand il ne s’agit pas d’une condition :

– dans une interrogation indirecte : « je me demande vraiment s’il aurait pu gagner ? »

PhL Grand maître Répondu le 7 juin 2017

Les « si » n’aiment pas les « -rais »

On connaît bien la règle  « les « si » n’aiment pas les « -rais ». Certes, dans les hypothèses ou pour exprimer une condition, on doit respecter cette règle. Voici un exemple :
Si elle « serait » riche, elle partirait pour la Colombie.

Dans ce cas-là, ce devrait être « était » et non « serait » que l’on devrait utiliser. C’est bien un cas où le conditionnel est utilisé incorrectement.

En revanche, dans le cas de discours rapporté ou d’interrogation indirecte, on peut utiliser un verbe au conditionnel, verbe qui serait précédé d’un « si ». Voici un exemple :
Je me demande si elle viendrait avec nous.

Noter que si l’on écrit « Je me demande « si » elle « venait » avec nous », la phrase n’aurait pas de sens. C’est ainsi que l’on pourrait vérifier l’emploi ou tout simplement en se demandant si la phrase est une hypothèse ou non.

Analysons les deux exemples suivants :
Viendriez-vous avec nous si vous « seriez » libre ?
Nous avons vérifié s’il viendrait avec nous.

Comment doit-on procéder pour savoir quel verbe est mal utilisé? On pourrait simplement changer le verbe au conditionnel par le même verbe à l’imparfait. Voici comment cela fonctionnerait :
Viendriez-vous avec nous si vous étiez libre? (Phrase correcte)
Nous avons vérifié s’il « venait » avec nous. (Phrase incorrecte)

Il faut se rappeler que s’il s’agit d’une hypothèse, c’est l’imparfait ou le plus-que-parfait que l’on doit utiliser après le « si ».
Viendriez-vous avec nous s’il faisait beau ?
L’aurait-elle fait si nous avions pu venir à temps ?

jean bordes Grand maître Répondu le 8 juin 2017
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.