Le profil de Ludo
Grand maître
433
points

Questions
12

Réponses
77

  • Grand maître Demandé le 4 mars 2024 dans Question de langue

    Autre analyse possible : « si » indique une concession mais surtout une opposition. L’emploi d’un temps de l’indicatif identique dans la principale et dans la subordonnée est permis. (Cela ne serait pas possible si on emploie « bien que » que cet emploi de « si » concurrence).

    (A la fin du combat, ce matin-là), si tu avais soif, tu ne pouvais boire que cette bouteille-là.
    = Tu avais beau avoir soif, tu ne pouvais boire que cette bouteille-là.
    = Tu avais soif, pourtant tu ne pouvais boire que cette bouteille-là.

    • 293 vues
    • 9 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 3 mars 2024 dans Question de langue
    1. − [Empl. argumentatifs: dans tous les cas où p est vérifié, q l’est également]
    2. − [Si pose une rel. de type causal ou déductif]
    3. [Si p, q signifie qu’il y a une rel. de cause à effet entre deux faits réels, objectifs] Étant donné que, puisque.

    Puisque tu avais soif, tu ne pouvais boire que cette bouteille-là (et pas une autre).
    Cette phrase me semble incomplète ou mal formulée.
    La cause (car, parce que, puisque) répond à la question « pourquoi ».

    Pourquoi ne pouvais-je boire que cette bouteille-là (et pas une autre) ?
    = Pourquoi avais-je la permission de ne boire que cette bouteille-là (et pas une autre) ?
    = Pourquoi avais-je la capacité de ne boire que cette bouteille-là (et par une autre) ?

    La phrase comporte une négation restrictive.
    La question porte aussi sur la cause de cette restriction. Si on me répond :

    Parce que/puisque tu avais soif…
    Je ne sais pas quelle est la raison qui m’empêche de boire le reste.
    La subordonnée ne justifie qu’une partie de la principale.

    • 293 vues
    • 9 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 3 mars 2024 dans Question de langue

    Si votre phrase exprime une condition, elle est incorrecte. Dans ce cas, Joëlle vous a rappelé les règles de concordance.

    Si votre phrase exprime une répétition, l’emploi de « si » est correct. Il peut être remplacé par « quand ».

    Par contre, peut-on boire plusieurs fois cette bouteille-là ?

    Chaque fois que tu avais soif, tu ne pouvais boire que cette bouteille-là.
    Une fois la bouteille bue, l’action ne pourra plus se répéter.
    Ici, j’écrirai « dans cette bouteille-là » ou « une bouteille comme celle-là ».

    • 293 vues
    • 9 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 29 février 2024 dans Général

    Le Larousse ne recommande pas d’écrire ce mot au pluriel encore moins avec une majuscule.

    Olympiades, au pluriel = jeux Olympiques. Les athlètes médaillés aux dernières olympiades. Emploi critiqué.
    recommandation :
    Dans ce sens, dire plutôt jeux Olympiques.

    Cependant, le CNRTL propose plusieurs exemples où le mot « olympiade » est employé comme un nom propre singulier ou pluriel.

    « Quant aux ères, ici on compte par l’année de la création, là par Olympiade, par la fondation de Rome… » (Chateaubriand).
    « Il y avait chez les Grecs trois manières de compter les Olympiades » (Flaubert).

    Il s’agit peut-être d’un effet de style, d’une majuscule de déférence (Flaubert et Chateaubriand seraient alors des farfelus).

    Plus sérieusement,

    On accepte « chaque Noël/noël » et « tous les Noëls/noëls » (les emplois sont attestés).
    Peut-on refuser « chaque Olympiade » ?

    • 345 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 29 février 2024 dans Question de langue

    Mon exemple était peut-être mal choisi.

    Ma question a pour but d’enseigner les valeurs du présent à des collégiens. Je dois rester ’’accessible’’.

    1) On trouve chez La Fontaine des constats (selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir) et des consignes (rien ne sert de courir. Il faut partir à point).

    Généralement, les deux sont analysés comme des présents de vérité générale. Les deux sont considérés comme des proverbes, des leçons de vie…

    2) Le présent d’habitude se reconnaît à l’emploi de CC exprimant une action ou un état qui se répète (tous les jours, parfois, souvent…)

    3) Le présent de vérité générale se repère au niveau de la phrase : présence d’un GN visant une catégorie entière, présence de « on » (= tout le monde = l’homme), emploi de CC comme « toujours »…

    Mon problème concerne des proverbes ordinaires comme :

    Les apparences sont souvent trompeuses.
    Souvent femme varie, bien fol est qui s’y fie.

    Pour moi, ce sont des présents de vérité générale.
    Dois-je mettre zéro à un élève qui m’explique qu’il s’agit d’une habitude des ’’apparences’’ ou des femmes ?

    • 207 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 29 février 2024 dans Question de langue

    On peut proposer « influent »?
    Une oeuvre influente devient souvent une source d’inspiration.

    • 286 vues
    • 6 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 25 février 2024 dans Général

    Si on part du principe qu’il s’agit d’un présentatif simple (c’est X) et non d’un présentatif complexe (c’est X que).

    1) La question que je me suis posée.
    = GN (déterminant + nom-noyau + relative).
    = Le groupe entier a une fonction syntaxique dans la phrase. C’est un complément régime du présentatif (« c’est »).

     

    • 165 vues
    • 5 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 24 février 2024 dans Général

    https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/grave/188462

    Elle oubliait ce dont il était capable.
    Il s’agit d’une relative substantivale.Par définition, elle n’a pas d’antécédent (même si le pronom démonstratif « ce » apporte une information sémantique minimale = la chose/les choses).

    « Ce dont » est une locution pronominale (appelée aussi « pronom décumulatif).
    « Ce » aurait dû être souligné en même temps que « dont ».

    Comme tous les pronoms relatifs, cette locution introduit la relative et a une fonction dans la relative.

    Ce dont il était capable.
    = Il était capable de cela, de cette chose, de ces choses.
    = Complément de l’adjectif « capable ».

    • 102 vues
    • 7 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 23 février 2024 dans Général

    Il semble que ce document soit un fascicule de linguistique de L1 de l’université Jean Jaurès de Toulouse.

    Quand on voit le niveau d’exigence au collège et au brevet.

    Il va à Paris.
    = CC de lieu selon certains collègues.
    = COI selon d’autres.
    = Complément essentiel de lieu selon moi, le ’’dissident’’.
    = De toute façon, toutes les analyses sont acceptées au brevet. Le but n’est pas d’en faire des grammairiens.

    L’absence de grammaire au lycée.

    « Si les élèves ne maîtrisent pas la grammaire et l’orthographe après le primaire et le collège, ce n’est pas vous qui allez les leur apprendre. Au mieux, vous pouvez leur apprendre à se servir d’un correcteur orthographique » (Propos d’une IPR durant mon année de stage).

    Je comprends qu’une 1ère année soit démunie quand on lui parle de « modifieur de manière » que d’autres appellent aussi « modificateur », ou simplement CC de moyen.

    On envoie vraiment les littéraires au casse-pipe.

    Ceci étant dit, suivez le conseil de Joëlle : étudiez votre leçon.

    Vous êtes étudiant. Vous avez une dizaine d’heures de cours par semaine. Mais, si vous voulez réussir, vous allez devoir passer des dizaines d’heures à travailler seul. Donc, achetez une bonne grammaire (Riegel, Sancier). Oubliez les sorties, les jeux vidéo… et faites des fiches (« les constituants », « les fonctions syntaxiques »…)

    • 102 vues
    • 7 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 22 février 2024 dans Conjugaison

    Au départ, vous avez deux phrases (simples).
    L’une va être enchâssée (introduite) dans l’autre pour former une seule phrase (complexe).
    C’est comme une addition.

    Des pays participent à cette opération.
    +
    Chacun des pays aura le temps de choisir une cible.
    =
    Chacun des pays qui participent à cette opération aura le temps de choisir une cible.

    • 157 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes