Le profil de czardas
Grand maître
13844
points

Questions
47

Réponses
2509

  • Grand maître Demandé le 29 octobre 2019 dans Général

    Bonjour,

    On dit dans la cour de l’école, parce que la cour  est entourée une enceinte, qui la protège des intrusions.

    • 94 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 29 octobre 2019 dans Accords

    Bonjour,

    Ne pas confondre le verbe amener avec le verbe emmener.

    ►  On emploie le verbe amener quand on met l’accent sur le lieu que l’on gagne.
    Amener ses enfants au cinéma.

    ► On emploie le verbe emmener quand on met l’accent sur le lieu que l’on quitte.
    Ne me laissez pas tout seul ici, emmenez-moi avec vous.

    Vous devez donc écrire :

    Toutes ces places où je t’ai amenée

    • 68 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 28 octobre 2019 dans Général

    Bonjour,

    Je ne répondrais qu’à la seconde question.

    Une hyperbole est une figure d’amplification.
    L’hyperbole accentue l’expression d’une idée par rapport à sa réalité. C’est une exagération.

    On utilise certains procédés pour exprimer une hyperbole par exemple : l’emploi de superlatifs:

    Je vais vous mander la chose la plus étonnante, la plus surprenante, la plus merveilleuse, la plus miraculeuse… (Mme de Sévigné)

    « C’ est plus affreux que tout, plus affreux que tout » n’est donc pas une hyperbole, c’est tout simplement la répétition d’une expression qui n’accentue aucune idée.

    • 86 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 28 octobre 2019 dans Question de langue

    Bonjour,

    ► Dans le dictionnaire des expressions et locutions figurées on trouve :

    En même temps ─ qui signifie simultanément.

    ►Dans le dictionnaire de l »Académie française figure :

    ■ En même temps, loc. adv. Dans le même instant, à la même heure, ensemble. Nous sommes partis en même temps. Nous étions au collège en même temps.
    ■ En même temps que, loc. conj. Au même moment que. Elle est arrivée en même temps que lui.

    ► Le dictionnaire  Larousse propose :

    En même temps,

    Au même instant, simultanément ; à la fois.

    Dans ces trois ouvrages de référence rien n’est dit sur la locution dans le même temps

    • 103 vues
    • 5 réponses
    • 1 votes
  • Grand maître Demandé le 27 octobre 2019 dans Accords

    Bonjour,

    Dans une construction telle que : Ils ont de l’argent plein les poches , plein est une préposition qui est donc invariable.

    Mais on écrira : Ils ont les poches pleines d’argentplein est dans ce cas un adjectif.

    Très familièrement on dit par exemple :

    Il y a sur ce site tout plein de gens prêts à critiquer ce que j’écris.
    il serait préférable d’écrire :
    Il y a sur ce site beaucoup  de gens prêts à critiquer ce que j’écris.

    Dans votre phrase il ne faut donc pas accorder plein (invariable)
    mais il serait préférable d’écrire :
    « … avec  beaucoup d’autres souvenirs.»

    • 106 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 27 octobre 2019 dans Question de langue

    Bonjour,

    Vous avez une réponse en chanson.

    • 137 vues
    • 4 réponses
    • -2 votes
  • Grand maître Demandé le 24 octobre 2019 dans Question de langue

    Bonjour,

    I ─ L’on à la place de on

    ►Afin d’éviter un hiatus après et, ou, où, qui, quoi, si on écrit l’on plutôt que on.

    C’est un endroit où l’on se sent bien.

    ► On  préférera aussi  écrire l’on après le mot que pour éviter la syllabe malsonnante qu’on.

    Les montagnes que l’on voit au loin sont les Pyrénées.

    II ─ On à la place de l’on.

    ► Quand on est suivi d’un mot commençant par la lettre L, afin d’éviter une allitération.

    Quand on lit certains articles, on est parfois horrifié par le nombre de fautes d’orthographe.

    ► Après dont

    C’est une affaire dont on parle beaucoup en ce moment.

     Ces règles sont plus ou moins bien respectées et ne sont nullement obligatoires, mais elles sont recommandées dans un français soigné.

    Ainsi, il est préférable d’écrire :

    …un monsieur sympathique, au physique banal, en qui l’on pouvait avoir confiance …

    afin d’éviter le hiatus : en qui on 

    • 104 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 24 octobre 2019 dans Accords

    Bonjour,

    La représentation du pourcentage sous forme d’une fraction, sa transformation en décimal, lui confère un statut apparent de nombre, mais il n’a pas les qualités normalement attribuées à un nombre 

    Vous lirez ceci

    Je vous propose d’écrire :

    1% des femmes sont… afin de mettre l’accent sur le complément femmes au pluriel.

    Cette réponse a été acceptée par EddyFatmi. le 24 octobre 2019 Vous avez gagné 15 points.

    • 97 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 23 octobre 2019 dans Question de langue

    Bonjour,

    Voici une réponse récente de l’Académie française.

    Il y a cependant une distinction à faire sur l’emploi des adjectifs ennuyant et ennuyeux.

    ► Le mot ennuyant qualifie un objet ou une personne «qui provoque un sentiment de lassitude, de désagrément»
    Cet exercice est vraiment ennuyant.

    ► Le mot ennuyeux pour sa part, issu du bas latin inodiosus, dérivé de odium «haine», qualifie «ce qui suscite un sentiment de lassitude, de préoccupation»
    Cet orateur fini par être ennuyeux

    En conclusion, ainsi que l’observe le dictionnaire Littré,
    «L’homme ennuyant est celui qui ennuie par occasion; cela est accidentel.»
    « L’homme ennuyeux est celui qui ennuie toujours; cela est inhérent.»

    À lire

    • 274 vues
    • 6 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 23 octobre 2019 dans Question de langue

    Bonjour,

    La métonymie, tout comme la synecdoque, est une figure de substitution.

    La métonymie consiste à  remplacer un mot par un autre mot, appartenant au même ensemble et entretenant avec le premier une relation logique évidente. 

    Les cuivres de l’orchestre. ( cuivres = instruments de musique à vent en cuivre)
    Édouard VIII a renoncé à la couronne. (à la couronne = à la royauté)
    La route a tué des centaines de personnes l’an passé. (la route = les automobilistes)

    ► la synecdoque est une variété de métonymie qui remplace aussi un mot par un autre. Mais les deux termes sont liés par par une relation d’inclusion : une partie pour le tout ou le tout pour la partie.

    Je vois un port rempli de voiles et de mats…(Baudelaire) ─ voiles et mâts sont les parties d’un bateau.
    L’ Œil était dans la tombe et regardait Caïn (V. Hugo) ─  L’Œil, c’est la conscience de Caïn, assassin de son frère cadet Abel.

    Conclusion :

    Dans la première phrase il s’agit d’une métonymie.
    Dans la seconde il s’agit d’une synecdoque.

    • 134 vues
    • 7 réponses
    • 0 votes