on l’on

Bonjour,

Dans un récit littéraire, j’ai écrit :

…un monsieur sympathique, au physique banal, en qui l’on pouvait avoir confiance …

« l’on » me choque ici.
Ne serait-ce pas mieux d’écrire : on pouvait ?

Merci

Lulamay Maître Demandé le 24 octobre 2019 dans Question de langue
Ajouter un commentaire
1 réponse(s)
 

Bonjour,

I ─ L’on à la place de on

►Afin d’éviter un hiatus après et, ou, où, qui, quoi, si on écrit l’on plutôt que on.

C’est un endroit où l’on se sent bien.

► On  préférera aussi  écrire l’on après le mot que pour éviter la syllabe malsonnante qu’on.

Les montagnes que l’on voit au loin sont les Pyrénées.

II ─ On à la place de l’on.

► Quand on est suivi d’un mot commençant par la lettre L, afin d’éviter une allitération.

Quand on lit certains articles, on est parfois horrifié par le nombre de fautes d’orthographe.

► Après dont

C’est une affaire dont on parle beaucoup en ce moment.

 Ces règles sont plus ou moins bien respectées et ne sont nullement obligatoires, mais elles sont recommandées dans un français soigné.

Ainsi, il est préférable d’écrire :

…un monsieur sympathique, au physique banal, en qui l’on pouvait avoir confiance …

afin d’éviter le hiatus : en qui on 

czardas Grand maître Répondu le 24 octobre 2019
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.