Faire croître le PIB jusqu’à 1 %

Bonjour,

Il me semble que la formulation suivante n’est pas correcte, qu’il manque la préposition « de » qui accompagne « croître ».

La diminution des barrières au commerce intérieur pourrait faire croître le PIB jusqu’à 1 % (…)

Comment puis-je régler ce problème?
Merci de votre aide!

MarineP Débutant Demandé le 11 janvier 2020 dans Général
4 réponse(s)
 

Bonjour Marine,

Pourrait faire croître le PIB jusqu’à 1 % est  correct.
CNRTL : « Croître jusqu’à une certaine hauteur. Les pluies ont fait croître les luzernes. L’herbe a crû pendant notre absence. Laisser croître sa barbe. » 

Prince Grand maître Répondu le 11 janvier 2020

Nicola, merci pour cette réponse aussi complète qu’intéressante !
J’étais également en désaccord avec les réponses précédentes, en étant tout de même reconnaissante aux gens qui ont pris la peine de tenter une réponse.

Vu ma réticence à juxtaposer « de » et « jusqu’à » dans un texte gouvernemental, j’ai choisi de reformuler la phrase ainsi : « La diminution des barrières au commerce intérieur pourrait ajouter jusqu’à 1 % au PIB d’ici 2025 ».

Je serai cependant plus portée à faire cette juxtaposition dans mon usage personnel.
Cette faille doit clairement être corrigée. Et les changements commencent souvent par l’usage !

Merci encore,

M.

MarineP Débutant Répondu le 11 janvier 2020

Le PIB augmente ou croît de 1%. (+1%).
 

joelle Grand maître Répondu le 11 janvier 2020

La même question a été posée ici : https://www.question-orthographe.fr/question/de-jusque-de-jusqua/
Je suis en désaccord avec les réponses, mais la question de Laetitia est bien posée.

Vous voulez conserver « de », parce que votre verbe se construit comme ça : le PIB peut croître de 0,8 %.
Vous voulez conserver « jusque », pour dire que le chiffre peut monter jusqu’à 1 %.
Alors conservez les deux.
Le PIB peut croître de jusqu’à 1 %.
Les règles syntaxiques l’imposent.
On doit pouvoir construire comme avec un autre adverbe : le PIB peut croître de presque 1 %.

Le problème posé par « de jusque » vient peut-être de l’étymologie de « jusque » : du latin inde (de) et de la préposition usque (à partir de). Il y a donc un « de » indiquant l’origine déjà compris dans ce mot. Mais du point de vue du sens, ce « de » a complètement disparu et le mot ne désigne plus que la destination, la borne supérieure, et on dit sans problème « je roule de Lille jusqu’à Lyon ». Si nous conservons dans nos gènes de l’audition la conscience que les grand-parents de nos grand-parents avaient conscience de cette présence d’un « de » dans le mot « jusque », alors il est compréhensible que nous soyons réticents à juxtaposer deux « de ». En effet dirions-nous : ce livre (traite de) (de l’Antiquité à nos jours) ? Peut-être pas. Mais fusionner les deux « de » serait une erreur syntaxique. Vous n’êtes pas responsable du fait qu’un verbe avec un complément introduit par « de » soit juxtaposé à un mot qui il y a quelques siècles commençait par « de ».
Autre explication possible. Votre « de », qui fonctionne avec croître, ressemble à un « de » d’origine, et donne l’impression qu’il manque quelque chose entre « de » et « jusque ».

Nicola Maître Répondu le 11 janvier 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.