Le profil de Porchy8
Érudit
157
points

Questions
58

Réponses
19

  • Érudit Demandé le 19 juillet 2019 dans Général

    Il faut donc une virgule, c’est ça? 🙂

    Elle avait du mal à se faire suivre par sa fille, qui s’était lancée dans un long dialogue avec ses copines.

    Merci!

    • 1410 vues
    • 7 réponses
    • 0 votes
  • Érudit Demandé le 19 juillet 2019 dans Général

    Merci. Dans les exemples que vous donnez (comme celui des chiens qui aboient), cela me semble évident.

    Mais dans ma première phrase, il ne s’agit pas de restreindre ou non quoique ce soit puisqu’il n’y a qu’une seule fille….Donc je me disais que “qui s’était lancée dans un dialogue avec ses copines” ne pouvait être qu’explicative.

    Pour ma deuxième phrase, je pensais que “le propriétaire de cet établissement” entre virgules permettait de montrer que c’est bien sûr monsieur Burns qui se soucie des investissements et non l’établissement…. J’espère que j’ai bien fait,

    • 1410 vues
    • 7 réponses
    • 0 votes
  • Érudit Demandé le 18 juillet 2019 dans Général

    Merci!!Si je comprends bien….

    Je dois donc ponctuer ainsi:

    1-«Elle avait du mal à se faire suivre par sa fille, qui s’était lancée dans un long dialogue avec ses copines.»  (car la phrase « Elle avait du mal à se faire suivre par sa fille » est une phrase satisfaisante)

    2-« Sans compter les réactions de l’agent immobilier ou de monsieur Burns, le propriétaire de cet établissement, qui se souciait seulement d’amortir ses investissements! » (car la phrase « Sans compter les réactions de l’agent immobilier ou de monsieur Burns qui se souciait seulement d’amortir ses investissements! » est une phrase satisfaisante)

    • 1410 vues
    • 7 réponses
    • 0 votes
  • Érudit Demandé le 10 juillet 2019 dans Général

    Merci!

    Pour la deuxième phrase, c’est simple de mettre les guillemets. Mais pour la phrase dans le  dialogue, devrais-je utiliser les guillemets anglais?  Je doute de la façon dont je devrais ponctuer, étant donné qu’il s’agit de la structure suivante:
    (cadratin)— Alors, quand on revient au printemps, fit le berger, ils doivent se dire : « Tiens, voilà nos deux couillons qui reviennent avec notre gibier préféré… »

    Paul soupira et décida d’employer les grands moyens.

    (cadratin)— Parfait, dit-il, continuez à leur tirer dessus. (….)

    Si je mets les guillemets français à la phrase, puisqu’elle est située à la fin du passage, ces guillemets français se confondraient avec ceux que l’on emploie pour fermer un dialogue….

    • 703 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Érudit Demandé le 8 juillet 2019 dans Général

    Merci. Je remarque, dans le roman Les oranges ne sont pas les seuls fruits (Éditions Points et Éditions de l’Olivier), la phrase suivante:

    « Qu’est-ce que c’est que ce thé?  » (Regard glacial sur moi.)

    Il s’agirait donc d’une erreur?

    • 1323 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes
  • Érudit Demandé le 5 juillet 2019 dans Général
    • 1333 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes
  • Érudit Demandé le 3 juillet 2019 dans Général

    Merci!

    • 2130 vues
    • 7 réponses
    • 0 votes
  • Érudit Demandé le 3 juillet 2019 dans Général
    Merci! Je precise qu’il s’agit d’un personnage qui se demande si son chien est toujours en vie (et non lui-même). En outre, il n’y a pas de point d’interrogation. Mais j’imagine que cela ne change rien et qu’il est donc correct de laisser la phrase telle quelle? :

    Il se demanda s’il était toujours en vie et, dans ce cas, sur quoi pourrait-il se rabattre pour trouver à manger.

    Merci!

    • 2130 vues
    • 7 réponses
    • 0 votes
  • Érudit Demandé le 2 juillet 2019 dans Général

    Merci!

    • 2130 vues
    • 7 réponses
    • 0 votes