Le profil de peete_agore
Amateur éclairé
63
points

Questions
13

Réponses
18

  • Amateur éclairé Demandé le 10 janvier 2020 dans Accords

    Merci pour vos réponses, mais le pluriel serait-il admis, quand même ?

    • 863 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 3 mai 2018 dans Accords

    Bonjour,

    Il me faut bien l’avouer,  je ne suis qu’un affreux plagiaire, du point de vue de mon pseudonyme, s’entend !

    Très bonne journée à vous.

    • 3788 vues
    • 6 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 3 mai 2018 dans Accords

    Bonjour,

    De manière *** xe avec la définition de « jour », unité de vingt-quatre heures, peut-on employer le substantif « nycthémère », ou ce dernier ne doit-il pas être réservé au seul domaine de l’astrophysique ?

    La quasi-homophonie de « nycthémère » avec les expressions imagées de groupes de rap, ainsi que dans le langage argotique d’une partie de la population, ne risque-t-elle pas, sur Twitter, de me valoir les foudres menaçantes de personnes ignorantes de ce mot, et peu enclines à un traitement humoristique de l’actualité ?

    Vous comprendrez aisément que, de votre réponse, dépend ma sécurité !

    • 3788 vues
    • 6 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 26 août 2017 dans Général

    Si je comprends bien, lorsque l’on ôte « la parole » à un chameau, on le déblatère !

    • 3130 vues
    • 10 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 25 août 2017 dans Général

    Merci pour vos réponses,

    Sur le site Projet Voltaire/Questions d’orthographe, on lit à propos de « déblatérer » :

    « déblatérer » et « échapper », toujours intransitifs.

    Dans « déblatérer  contre quelqu’un », « quelqu’un est un complément adverbial de déblatérer et non un  complément d’objet, selon certains.

    Dans le dictionnaire Larousse, « déblatérer » est donné comme verbe transitif indirect : déblatérer contre quelqu’un.

    On lit aussi, dans un autre dictionnaire : déblatérer des sottises contre quelqu’un. (un COD est-il acceptable ?).

    Dans « Le dictionnaire des difficultés du français » de Hanse et Blampain, « déblatérer est donné comme transitif indirect.

    À la lumière de ces exemples, que « déblatérer », comme l’affirme le Projet Voltaire, soit strictement intransitif me laisse dubitatif.

    J’avoue que cette difficulté me pose encore problème. Un éclair, je l’espère, viendra illuminer ma méditation sur le sujet.

    Encore merci de vous être intéressés à ma question.
     

    • 3130 vues
    • 10 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 7 février 2017 dans Général

    Merci de votre réponse. À mon avis, c’est la conception du correcteur en ligne du site de dictées qui est trop rigide. En effet, à partir d’un texte préalablement enregistré par le site, il faut que les participants le respectent, caractère par caractère, Ainsi, une seule orthographe de mots pouvant en avoir plusieurs, orthographe traditionnelle et orthographe rectifiée de 1990, variantes admissibles de certaines expressions, graphie par l’auteur du texte… font l’objet d’un choix arbitraire par le site. J’en veux pour preuve que d’autres sites de dictées, n’utilisant pas un correcteur en ligne similaire, admettent plusieurs graphies lorsqu’elles sont justifiées, et commentent les différentes options.

    Encore merci.

    • 5626 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 2 février 2017 dans Conjugaison

    L’utilisation assez rare de « ne fut-ce » justifie mon désarroi. Soyez remerciés des pistes et explications que vous me donnez à ce sujet.

    • 11227 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 31 janvier 2017 dans Général

    Merci pour toutes vos explications qui m’ouvrent les yeux sur cette typographie.

    • 5782 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 28 janvier 2017 dans Question de langue

    Merci Evinrude,

    Je pense comme vous que les deux sont acceptables, étant entendu que dans le cas que j’ai exposé, la présence de sujets auxquels se rapportent les attributs, font pencher la balance, dans mon esprit, vers la présence d’adjectifs attributs.
    L’Académie française semble préférer également cette solution, telle qu’en atteste sa position exprimée dans Questions de langue.

    Encore merci pour vos éclaircissements.

    Bien cordialement/

    • 3999 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes
  • Amateur éclairé Demandé le 28 janvier 2017 dans Question de langue

    Merci verso,

    Votre référence à Lacroux pourra m’aider efficacement.

    Mais dans mes exemples, les noms communs sujets sont clairement exprimés et les gentilés m’apparaissent comme des adjectifs qualifiant les sujets exprimés. Ne sont-ce pas des adjectifs dans ce cas précis ?

    Je vous réitère mes remerciements pour votre aide.

    • 3999 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes