Le profil de ChristianF
Grand maître
8198
points

Questions
6

Réponses
628

  • Grand maître Demandé 4 jours auparavant dans Accords

    Bonjour Lavigne, il n’y a pas de subjonctif dans cette phrase (avaient laissé est au plus-que-parfait de l’indicatif). Ce qui semble vous poser problème est l’inversion du sujet (l’impression que lui avaient laissée les visages au lieu de l’impression que les visages lui avaient laissée). Mais l’inversion ne modifie pas l’accord du verbe. Le sujet de avaient laissée étant les visages, l’accord doit bien se faire à la troisième personne du pluriel. D’autre part, le COD de laissée est le pronom que dont l’antécédent est l’impression, il faut bien accorder laissée au féminin. Cette phrase sur l’impression que lui avaient laissée les visages des blessés… est donc tout à fait correcte.

    • 42 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé 6 jours auparavant dans Général

    Bonjour Hichamb, certaines tournures peuvent effectivement laisser le choix entre l’indicatif et le subjonctif, mais ce n’est pas le cas de il peut arriver que… qui est obligatoirement suivie du subjonctif : il peut arriver que je fasse [et surtout pas que je fais] des erreurs.

    • 50 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 17 mai 2019 dans Accords

    Bonjour Debbyran, il faut écrire son fils s’est vu obligé de remettre le bien en état. Ou au féminin sa fille s’et vue obligée de remettre le bien en état. Ici se voir est l’équivalent de être comme se sentir, se croire, etc. et s’accorde avec le sujet comme l’adjectif ou participe passé qui le suit : ils se sont crus morts, elles se sont senties perdues

    • 61 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 16 mai 2019 dans Accords

    Bonjour Line, beaucoup de questions aujourd’hui… 😉 et pour celle-ci encore (la dizaine), une réponse donnée ici sur ce site (et , un article du Figaro sur le même sujet), qui laisse le choix entre l’accord au singulier avec le nom collectif la dizaine (une dizaine de moutons tuée) et l’accord au pluriel selon le sens (une dizaine de moutons tués). Personnellement je trouve particulièrement malvenu l’accord au singulier (comme on l’entend régulièrement dans les journaux radio ou télé : une vingtaine de pompiers est intervenue, une centaine de manifestants a défilé, etc.) et j’ai toujours envie de poser la question : « qui est intervenu, la dizaine ou les pompiers ? » Donc pour moi, sans hésiter, une dizaine de moutons tués (ce sont bien les moutons qui ont été tués et non la dizaine).

    Concernant votre deuxième phrase (les cadeaux), le cas est différent : on peut concevoir soit que ce sont les cadeaux qui sont accordés, soit que c’est un nombre (précis) de cadeaux qui est accordé. Selon le cas on utilisera le pluriel (le nombre de cadeaux accordés) ou le singulier (le nombre de cadeaux accordé).

    • 55 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 16 mai 2019 dans Accords

    Bonjour Line, ainsi qu’il l’a déjà été expliqué sur ce site (par exemple ici), vous avez le choix d’accorder le verbe se rapportant au pourcentage avec l’ensemble (ici la population, au singulier) ou avec la quantité exprimée par le pourcentage (au pluriel) : 27,4% de la population a participé (accord avec la population) ou 27,4% de la population ont participé (accord avec la valeur du pourcentage). L’adjectif seul s’accordera alors de la même façon : seule 27,4% de la population a participé ou seuls 27,4% de la population ont participé. La tournure ne me semble toutefois pas très heureuse car seul(e) se rapporte plutôt à des individus dénombrables qu’à une population. Je pense qu’il serait préférable de le remplacer par l’adverbe seulement : Seulement 27,4% de la population ont participé/a participé à ce challenge (j’ai personnellement une nette préférence pour l’accord avec la population au singulier : a participé).

    Cette réponse a été acceptée par Linee. le 16 mai 2019 Vous avez gagné 15 points.

    • 55 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Bonjour Julien, eh bien non, même si l’on peut trouver  que cela sonne bizarrement,  il faut s’y habituer : le participe passé fait suivi d’un infinitif est toujours invariable. Il faut donc bien dire et écrire je l’ai fait hurler de plaisir; que la personne hurlante soit un homme ou une femme. Vous trouverez plus de précisions et des exemples ici sur le site du projet Voltaire.

    • 55 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 16 mai 2019 dans Accords

    Bonjour JeanEustache, le cas du verbe se servir est intéressant car il est un peu particulier. Pour commencer, notez que le verbe se servir dans votre phrase n’est pas à la voix passive. Il ne peut d’ailleurs jamais l’être car se servir au sens d’utiliser n’est pas transitif direct (on utilise quelque chose mais on se sert de quelque chose). On peut donc dire le marteau a été utilisé par l’ouvrier (voix passive) mais pas le marteau a été (se servi ?) par l’ouvrier.
    Cela dit, comment faut-il écrire elle s’est servi(e) […] ? Selon ce qui suit (ou non), le verbe se servir peut avoir deux significations : elle a servi quelque chose à elle-même ou elle a utilisé quelque chose. Dans le premier cas, elle a servi (quelque chose) à qui ? à elle-même, le pronom se est complément d’objet indirect, il ne faut pas faire l’accord : elle s’est servi une part de tarte. (on aurait fait l’accord si le COD, ici la part de tarte, avait été placé avant le verbe : la part de tarte qu’elle s’est servie était énorme). Dans le deuxième cas, elle s’est servi(e) du couteau pour couper la tarte, se servir n’a pas le sens de servir soi-même ; il doit donc suivre la règle des verbes essentiellement pronominaux (qui n’existent qu’à la forme pronominale) dont le participe passé s’accorde avec le sujet : elle s’est servie du couteau. Dans votre phrase, il faut donc écrire il accuse sa fille de s’être servie de lui.
    Remarque : cette question a déjà été posée plusieurs fois sur ce site, vous pouvez retrouver les différentes discussions en utilisant la fonction recherche (mot clé se servir).

    Cette réponse a été acceptée par JeanEustache. le 16 mai 2019 Vous avez gagné 15 points.

    • 58 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 15 mai 2019 dans Accords

    Bonjour Line, ils ont engagé qui ? eux-mêmes (et non les règles), donc les règles qu’ils se sont engagés à appliquer (accord du participe passé avec se mis pour ils — les règles est COD de appliquer et non de engagé). On aurait par contre écrit les règles qu’ils ont engagées (ou qu’ils ont appliquées) puisque dans ce cas, les règles aurait bien été COD du participe passé.

    Cette réponse a été acceptée par Linee. le 16 mai 2019 Vous avez gagné 15 points.

    • 49 vues
    • 1 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 15 mai 2019 dans Accords

    Bonjour Dayas, on permet quelque chose à quelqu’un, donc ces trois dernières années ont permis à qui ? à moi de parfaire ma pratique, etc. Le pronom personnel m’ (me) est complément d’objet indirect (et non direct ou COD), le participe passé ne s’accorde donc pas avec lui et reste au masculin quel que soit le sexe de la personne qui parle : ces trois dernières années m’ont permis de parfaire ma pratique, etc.

    Une erreur que l’on entend très souvent : je me suis permise de venir vous voir. Là encore, j’ai permis à moi-même (et non moi-même) donc il faudrait dire : je me suis permis de venir vous voir, que l’on soit un homme ou une femme.

    Cette réponse a été acceptée par Dayas91. le 15 mai 2019 Vous avez gagné 15 points.

    • 71 vues
    • 1 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 15 mai 2019 dans Accords

    Bonjour Nananne, cette question a été posée récemment (ici), il en ressortait d’après les avis concordants de l’Académie française et de Francine (la farine) —  soumis respectivement par les grands maîtres Prince et Czardas — que l’écriture préconisée est pâte à crêpes, assez logiquement puisqu’il s’agit d’une pâte servant à faire des crêpes (et non de la crêpe — comparez avec pâte à pain, pour faire du pain).

    • 33 vues
    • 1 réponses
    • 0 votes