Le profil de TacticalFreak
Membre actif
35
points

Questions
0

Réponses
12

  • Membre actif Demandé le 5 juin 2015 dans Général

    Je ne sais pas pourquoi mais à partir de 18h je considère que le soir commence. Ainsi, je dis « bonsoir » à partir de cette heure là.

    • 6314 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Membre actif Demandé le 14 janvier 2015 dans Question de langue

    J’avais également cherché le même genre de chose, c’est-à-dire un « Chicago Manual of Style » mais pour le français. Comme dit plus haut, il n’y a pas vraiment d’ouvrages officiels là-dessus. Néanmoins il y a quelque chose qui s’en approche : « Le français au bureau – 7e édition » soutenu par l’Office québécois de la langue française. Il n’y a par contre, malheureusement pas de version gratuite.

    • 5795 vues
    • 5 réponses
    • 0 votes
  • Membre actif Demandé le 3 décembre 2014 dans Question de langue

    Je n’ai pas le choix, ne pouvant ni répondre à CATHY LÉVY ni éditer mon poste plus haut, je dois rajouter une nouvelle réponse pour lui répondre. J’ai fais des fautes, « public » et non « publique » effectivement… désolé ! Merci également pour ces précisions Cathy. Et je ne peux même pas -1 mon propre poste ahah. Ces histoires de points…
    Donc finalement, pas le choix, il faut dire « parc de stationnement »… bof, mais OK.

    • 4834 vues
    • 5 réponses
    • 1 votes
  • Membre actif Demandé le 2 décembre 2014 dans Conjugaison

    Si vous parlez de l’accord du participe passé, une question similaire à été posée ici.
    Si vous parlez de l’orthographe des mots, alors c’est comme l’a dit joelle : c’est du par-cœur car ce ne sont que des « mots » (pas règle de grammaire/conjugaison).
    Il serait bon de préciser votre question.

    • 3372 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Membre actif Demandé le 2 décembre 2014 dans Question de langue

    Il existe « parking publique », qui est l’expression correcte que l’on retrouve dans les dictionnaires français. « Parc de stationnement » est très probablement correcte aussi, mais je dois dire que c’est la première que j’entends cette expression.

    Si vous voulez vous affranchir du mot « parking » dont l’équivalent français est « se garer »… il va falloir faire un néologisme car cela n’existe pas (encore) à ma connaissance. Alors je vous propose : « garage publique » ? 😀

    • 4834 vues
    • 5 réponses
    • 1 votes
  • Membre actif Demandé le 1 décembre 2014 dans Question de langue

    Je ne suis pas sûr de comprendre la question.

    Demandez-vous la différence entre ces deux phrases, lorsque ce que vous avez fait s’est produit « une seconde » avant ?
    « Il y a longtemps que j’ai fait cela ! »
    et
    « Il y a longtemps que je n’ai pas fait cela ! »

    C’est donc sarcastique ?

    Si je prends un exemple qui me parle plus :
    « Ça fait un bail que je n’ai pas bouffé de poulet ! » vs « Ça fait un bail que j’ai bouffé du poulet ! »
    Le 1er exemple avec sa négation m’inspire plus de la surprise/hâte, tandis que le deuxième est juste… une constatation ?
    Je ne sais pas 🙁

    • 10169 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Membre actif Demandé le 1 décembre 2014 dans Conjugaison

    Eh bien j’ai appris quelque chose , aussi confirmé ici.
    –> S’il s’agit d’un mouvement il faut employer le verbe « aller » et ne pas le substituer par « être ».

    Donc dans votre exemple, cela va dépendre du contexte : si vous parlez de votre déplacement dans Paris ou pas.
    « J’ai été à Paris en soucoupe volante » –> KO, il y a faute
    « Je suis allé(e)  à Paris en soucoupe volante » –> OK

    En revanche,
    « J’ai été à Paris dans mon enfance » –> OK car pas de notion de déplacement (si j’ai bien compris)

    Les médias sont les 1ers à faire un max d’erreurs, ils sont très loin d’être un bon exemple.
    Ne serait-ce que pour les fautes de prononciation et les liaisons manquantes… sans parler du reste.

    Selon l’académie française, nous devrions nous plaindre au CSA  :
    « Si vous relevez des erreurs de langue dans les médias, nous vous conseillons de vous adresser au Conseil supérieur de l’audiovisuel, dont l’une des missions est de veiller à la défense et à l’illustration de la langue française dans la communication audiovisuelle ainsi qu’au respect de la loi Toubon de 1994« 
    Ouais, ben j’ai une tonne de courriels à envoyer alors…

    • 8062 vues
    • 2 réponses
    • 1 votes
  • Membre actif Demandé le 1 décembre 2014 dans Accords

    Je dirais oui.
    Ma recette de grand-mère : je remplace le truc dont je ne suis pas sûr par un verbe du 3ème groupe.

    « Veuillez me tenir prise » –> OK
    « Veuillez me tenir prendre » –> KO

    « Veuillez me tenir déçue » –> OK
    « Veuillez me tenir décevoir » –> KO

    Vu qu’à l’infinitif cela « sonne faux », alors c’est qu’il faut accorder ! 😀

    • 175063 vues
    • 4 réponses
    • 1 votes
  • Membre actif Demandé le 1 décembre 2014 dans Accords

    Le CNRTL précise :
    B. − Celui, celle qui est petit.

    1. [Par rapport à son âge] Jeune enfant. Des tout petits, les bras en boudins roses ficelés de plis tendres (Colette, Cl. s’en va,1903, pp.124-125)

    Le Larousse :

    tout-petit, tout-petits (nom masculin)
    Très jeune enfant ; bébé.

    Cela semble logique : ce sont des « petits » en premier, mais ensuite on renforce ce fait en ajoutant « tout » pour dire « très petit ».

    Sur ce post, cetrocomix offre une réponse technique : l’adverbe « tout » est invariable s’il se trouve devant un masculin et « petit » est masculin.
    À confirmer cependant, car je suis loin d’être un expert 😉

    Aussi à noter, il semble que cela soit un nom-composé : toutpetit avec un tiret. Mais j’ai du mal à avoir une réponse exacte, le littré/CNRTL n’étant plus à jour depuis des décennies… Par contr– (woops) en revanche, la forme existe dans le LeFFF.

    • 187700 vues
    • 5 réponses
    • 1 votes
  • Membre actif Demandé le 30 novembre 2014 dans Conjugaison

    « Est-ce que je l’aimes ? »

    Qui aime ?
    C’est « je » qui aime. Donc 1ère personne du singulier –> Est-ce que je l’aime ?

    Ne pas confondre avec  qui/quoi est aimé, qui dans la phrase est représenté par le L apostrophe.
    J’aime qui ?
    J’aime « elle » : je l’aime (elle).
    J’aime « lui » : je l’aime (lui).
    J’aime « toi » : je t’aime.
    Tu aimes « moi » : tu m’aimes.

    C’est le sujet qui conjugue le verbe (je), pas l’objet (lui/elle) même si ici cela ne changerait rien.

    Mais la question n’est pas claire…
    Peut-être cherchez vous : « Est-ce que tu l’aimes ? »

    • 13746 vues
    • 3 réponses
    • -1 votes