Le profil de Fares
Membre actif
35
points

Questions
0

Réponses
3

  • Membre actif Demandé le 4 septembre 2020 dans Conjugaison

    Bonjour,

    Ici dans votre exemple, « il faut que » exprime une nécessité, une obligation. L’emploi du subjonctif présent dans ce cas de figure est donc correct et recommandé puisqu’il y a expression d’un but par la suite ;  » pour qu’il me précise les conditions … »
    Or, si vous avez l’intention d’employer le subjonctif passé, votre phrase devra être construite comme suit:   » Il faut que j’aie pris contact avec l’assureur (d’ici un mois / avant qu’il ne soit trop tard par exemple ) p
    our exprimer l’antériorité, c’est à dire une action qui se passe avant une autre.

    Cordialement

    • 258 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Membre actif Demandé le 4 septembre 2020 dans Question de langue

    Bonjour,

    Selon le précis des verbes et leurs prépositions, l’emploi de la préposition « à » est l’unique choix:
    Exemple : Privilégier► quelqu’un / quelque chose à quelqu’un / quelque chose : Robert privilégie sa vie de famille à sa vie professionnelle.

    L’on trouve également dans « Le Rouleau des prépositions » les exemples suivants :
    1 – Privilégier quelqu’un « dans » telle situation.
    2- Privilégier une approche « en » histoire.

    Cordialement

    • 2308 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Membre actif Demandé le 4 septembre 2020 dans Accords

    Bonjour,
    Ici immédiat s’accorde avec « bon », vu que c’est la particularité du bon dont il est question. On pourrait reformuler en disant par exemple : Bon immédiat de réduction, cela n’affecterait pas le sens. Je me permets également d’insister sur l’illogisme de l’accord avec le mot remise ! car une réduction reste une réduction, qu’elle soit consentie maintenant ou plus tard. J’espère que ma modeste réponse saura vous éclairer.

    • 629 vues
    • 9 réponses
    • 0 votes