Le profil de Chambaron
Grand maître
9267
points

Questions
25

Réponses
1237

  • Grand maître Demandé le 6 décembre 2019 dans Question de langue

    L’étude insérée par Prince dans sa réponse est des plus utiles.
    Si elle ne répond pas directement à votre question, elle permet en revanche de préciser :
    — que le conditionnel passé (appellation moderne) a perdu assez tôt son statut de mise en rapport chronologique des propositions (suppression de l’antériorité) ;
    — qu’à partir du XVIIe siècle, il y a concurrence entre différentes formes composées, sur le plan syntaxique et sémantique ;
    — que dans ce contexte, le conditionnel passé perd un temps le lien avec la notion de condition. Dans le chapitre 1.3 (exemple 7, sur Plotin), l’auteur décortique même le sens qui vous intéresse. La valeur de citation d’une autre source non assumée est même parlante et intuitive.

    Il faudrait une lecture approfondie et d’autres recherches pour aller plus loin, mais on peut, selon moi, écarter une vision « protocolaire ». On se trouve en face d’une évolution linguistique, certes de courte durée, mais symptomatique d’une époque où le français se fixe des normes, parfois au milieu de conflits difficilement perceptibles depuis notre époque.

    • 62 vues
    • 4 réponses
    • 2 votes
  • Grand maître Demandé le 10 novembre 2019 dans Général

    La question est intéressante car elle met à l’épreuve les principes des rectifications de 1990 recommandées par l’Académie.
    Si la soudure est recommandée dans la plupart des cas, elle est néanmoins déconseillée dans quelques situations spécifiques. Pour votre question, je m’inspirerais de l’article A3 des Règles. Le nota bene précise en effet : Le trait d’union est maintenu dans les noms propres et termes géographiques où il sert à marquer une relation de coordination entre les deux termes (ex. : gréco-romain). Cela me semble être le cas ici : le mot assemble, à égalité, viticole (abrégé) et vinicole, dont les sens diffèrent.
    Je suis un partisan de la soudure dans la plupart des cas, mais pas dans celui-là : le trait d’union maintient ici visuellement un équilibre entre les deux sens alors que dans la majorité des cas, l’un des deux termes est asservi à l’autre (l’un des deux qualifie l’autre).

    Cette réponse a été acceptée par Gloup. le 26 novembre 2019 Vous avez gagné 15 points.

    • 126 vues
    • 5 réponses
    • 3 votes
  • Grand maître Demandé le 9 novembre 2019 dans Accords

    Avec un peu de retard, voici une réponse nuancée sur ce type d’accord.
    En effet, il entre selon moi dans la catégorie des accords dits « par syllepse », qui ne se font pas strictement selon la grammaire (accord avec le sujet) mais avec son complément, selon le sens.
    Avec un nom collectif le cas est mieux connu : « une foule de personnes bloquait ou bloquaient l’entrée », selon que l’on privilégie l’individuel (la foule dans son ensemble) ou les individus qui la composent.
    Les exemples étant rares dans la littérature, je n’ai pas trouvé votre tournure directement, mais elle se rapproche de formes équivalentes :
    Cette canaille de Rembrandt est un puissant idéaliste (Baudelaire, Salon, 1846, p. 104).
    Et même :
    Ce [sic] canaille de  D… est depuis longtemps appréc à sa juste valeur. (Clemenceau, L’Iniquité, 1899, p. 452)
    On pourrait faire des recherches avec des formes comme vermine  ou fripouille  mais aussi espèce  ou sorte  et quelques autres qui ne disposent pas de formes au masculin.

    Cette réponse a été acceptée par wwwxxxzzz. le 10 novembre 2019 Vous avez gagné 15 points.

    • 114 vues
    • 2 réponses
    • 1 votes
  • Grand maître Demandé le 26 octobre 2019 dans Question de langue

    Votre question m’avait intrigué.
    J’ai fini par trouver l’ouvrage de Maurice Rheims, passionnant et un peu unique dans sa catégorie.
    Je vous joins copie de la page 123, avec la définition.

    • 165 vues
    • 5 réponses
    • 1 votes
  • Grand maître Demandé le 11 octobre 2019 dans Général

    Il y a deux mots, dont le sens a sensiblement  évolué, qui signifient étymologiquement « bonne nouvelle » :
    Évangile , du grec (voir ICI)
    Gospel, lui-même version anglaise, good spell, de évangile. (voir )
    Ce n’est pas facile à  caser, je le reconnais, mais j’ai au moins une fois croisé cela. Si vous êtes le rédacteur, tout dépend du niveau et du positionnement de votre texte, mais l’originalité en est garantie…

    Cette réponse a été acceptée par rianeseoul. le 11 octobre 2019 Vous avez gagné 15 points.

    • 133 vues
    • 5 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 7 octobre 2019 dans Général

    Attention : il ne faut pas se tromper de préposition.
    On croit en quelqu’un  (on a confiance en lui) mais on croit à quelque chose (à son existence).
    Pour Dieu, on a le choix, mais cela modifie le sens…

    P. S. Certains cas de « personnification » d’idées peuvent amener à une construction avec en : croire en la providence, en sa bonne étoile.  Cela ne change pas le sens initial.

    • 123 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 5 octobre 2019 dans Question de langue

    Oui, bien sûr que c’est possible des des deux façons, mais selon le contexte et le sens  :
    Cette sonate est superbe : je l’ai entendue jouée  sur un piano Steinway.
    Comme :
    Cette sonate est superbe : je l’ai entendue transcrite pour deux pianos .

    La nuance étant rarement perceptible à l’oreille (cela ne s’entend pas pour les verbes du premier groupe), il faut bien réfléchir. Il peut y avoir des cas où les deux solutions de votre question sont acceptables, mais il ne faut pas panacher au hasard.

    • 167 vues
    • 8 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 28 septembre 2019 dans Général

    Si vous lisez bien, ce poème est indiqué comme ayant été rédigé par Henri IV . Le problème est qu’il est absolument introuvable, même en travaillant avec des outils de recherche numériques puissants (moteurs divers, Gallica, GoogleBooks). Par ailleurs, les notes en fin de texte laissent planer un doute sur l’authenticité de l’auteur (cf. l’allusion à la Prusse…).
    À mon sens, il s’agit d’un canular, habile et bien troussé. Il mérite de l’attention mais faute de référencement, il n’est nul besoin d’en référer à quiconque. À défaut de réponse circonstanciée de Numéric, il tombe dans l’escarcelle bien fournie des auteurs anonymes…

    • 172 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 24 septembre 2019 dans Question de langue

    Cette liste est intéressante : Wikipédia a bien pris soin de répertorier les noms de marque protégés par leurs propriétaires (majuscule et pas de marque du pluriel) et de proposer des noms communs de substitution.
    Elle ne distingue cependant pas ceux dont les droits sont totalement expirés ou abandonnés (klaxon ou yoyo par exemple) et pour les lesquels on peut vraiment parler d’antonomase : minuscule et marque du pluriel.
    Entre les deux, il y a une zone grise et l’on ne peut se  référer qu’au contexte d’utilisation :
    — nature du document : un roman n’est pas à mettre sur le même plan qu’un article de magazine ;
    — risques potentiels liés à l’aspect concurrentiel : dire « un Larousse » pour « un dictionnaire » peut faire grincer des dents certains éditeurs ;
    — risques d’imprécision : l’utilisation fréquente de Ricard  pour pastis est porteuse d’ambigüités.

    Dans le cas précis de Lego, il s’agit d’une marque très active, située dans un secteur concurrentiel. Même si elle n’a pas fait connaitre sa volonté à Wikipédia, il vaut mieux s’abstenir de l’employer sans discrimination et de la réserver aux cas où l’on évoque la brique typique et non un produit ressemblant. L’usage d’un simple nom commun (qui serait alors plutôt légo(s) à la française) est à bannir selon moi.

    Cette réponse a été acceptée par Piclou. le 25 septembre 2019 Vous avez gagné 15 points.

    • 231 vues
    • 1 réponses
    • 1 votes
  • Grand maître Demandé le 22 septembre 2019 dans Question de langue

    Prosaïquement, un bassin.
    Littérairement ou poétiquement, une vasque

    • 169 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes