Le profil de Cathy Lévy
Grand maître
13550
points

Questions
20

Réponses
2023

  • Grand maître Demandé le 17 juin 2024 dans Conjugaison

    Petite précision : sans doute est-ce juste une coquille, mais vous ne pouvez pas dire « Ce serait-ce  » comme dans votre énoncé.
    Vous direz
    Serait-ce lui qui conduirait / aurait conduit
    Ou bien
    Ce serait lui qui conduirait / aurait conduit

    • 135 vues
    • 6 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 17 juin 2024 dans Accords

    C’est vous qui avez raison Nuage, en aucun cas « qui » ne peut être suivi d’un verbe au pluriel, c’est une erreur !
    La bonne tournure : Qui aurait deviné
    Voir ce qu’en dit le dictionnaire de l’Académie ICI

    Cette réponse a été acceptée par Nuage. le 28 juin 2024 Vous avez gagné 15 points.

    • 118 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 3 juin 2024 dans Général

    ABG99,

    Je souhaite revenir sur ma réponse, pour l’illustrer un peu mieux.
    J’ai écrit « Placés après un point d’exclamation, ils expriment souvent qu’on en reste sans voix. »
    Mais Chambaron raille, comme bien souvent.
    Peut-être ne peut-il ressentir plusieurs émotions simultanément, contrairement à la plupart des gens ?

    Car en effet, voici ce que l’on trouve dans un excellent article de la BDL, très complet sur le sujet :
    Que signifient les points de suspension ?
    Les points de suspension peuvent exprimer, par exemple, l’inaccompli, l’inachevé, le non-dit, l’expression incomplète d’une idée, une hésitation du narrateur, une réflexion qui se prolonge, un silence, un secret, un sentiment tel que la perplexité, un effet de surprise ou un choc à venir, les rêveries ou les méandres d’un monologue intérieur.

    On y trouve aussi l’association des points de suspension avec d’autres signes de ponctuation, et notamment avec le point d’exclamation.
    Voir ICI

    Par ailleurs, je n’ai pas le temps de chercher toutes les « traces » de l’emploi de  cette association, les exemples se comptent par milliers, y compris chez les référents.
    On utilise bien les points de suspension après un point d’interrogation, je ne vois pas ce qui peut nous en empêcher après un point d’exclamation…

    Je vous donne un exemple, pour illustrer ma réponse :
    C’est un criminel, tous les éléments le prouvent, et pourtant il n’a pas été condamné !…
    Le point d’exclamation traduit ici l’exclamation du narrateur (il est scandalisé, ça le révolte), et les points de suspension qui suivent traduisent le sentiment de perplexité dans lequel cette nouvelle le plonge (face à une telle injustice, il en reste bouche bée, baba, sans voix).

    • 145 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 1 juin 2024 dans Général

    On dit « des points de suspension ».

    Définition de l’Académie :
    Points de suspension
    signe de ponctuation (…) qui montre que la phrase est inachevée ou qui suggère un prolongement possible de la pensée, une hésitation (on a dit aussi Points de réticence ; on dit parfois Points suspensifs).

    Placés après un point d’exclamation, ils expriment souvent qu’on en reste sans voix.

    • 145 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 1 juin 2024 dans Accords

    C’est un nom qui s’emploie au singulier pour désigner les animaux que l’on chasse.

    Voici ce qu’en dit l’Académie :
    Nom collectif donné aux animaux vivant en liberté et que l’on chasse pour s’en nourrir. Un pays plein de gibier. Rabattre le gibier. Une pièce de gibier. Gibier à plume, à poil. Gros gibier, se dit des cerfs, daims, chevreuils, sangliers, etc. Menu gibier, se dit des lièvres, perdrix, bécasses, etc. Gibier d’eau, se dit des canards et des oies sauvages, des poules d’eau, etc.
    Par métonymie. Viande de ces animaux. Préparer, servir du gibier. Du gibier mariné, faisandé.

    • 129 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 26 mai 2024 dans Question de langue

    Il ne s’agit pas du tout d’une double négation, mais d’une négation toute simple « ne…pas ».
    Voir ICI

    Annie n’aurait pas pu mieux finir sa vie / rêver une meilleure fin de vie.
    Je ne vois pas ce que vous trouvez de « pas très joli » ici, et la tournure est tout à fait correcte.

    • 143 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 26 mai 2024 dans Général

    Je ne comprends pas pourquoi, ni où vous voulez placer des virgules dans cette proposition.
    Même si l’on essaie de compléter la phrase, il n’y en aura pas.
    Par exemple « Je veux adresser toute notre admiration à la plus grande manageuse de la terre. »

    Malgré tout, il y a plusieurs problèmes dans votre phrase :

    Une majuscule non accentuée constitue une faute d’orthographe, a fortiori quand il s’agit de la préposition « à« .

    Même si la féminisation du mot « manager » est tolérée seulement depuis 2000, l’auteur doit l’assumer, et ne pas l’écrire en italique.

    Enfin, ici on ne parle pas de la planète, donc pas de majuscule à « terre »

    Voir ICI  par exemple.

    • 144 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 26 mai 2024 dans Accords

    Le participe passé des verbes pronominaux de sens passif s’accorde en genre et en nombre avec le sujet.
    Voir un très bon article ICI

    Malgré tout, cette phrase me semble maladroite car « faire son apprentissage » signifie « être en apprentissage ».
    De plus, à cause de l’emploi de la locution « sur le plan » (qui me semble ne pas convenir), on ne comprend très bien si c’est par l’étude du vocabulaire, ou à partir du vocabulaire qu’ils ont fait leur apprentissage.

    • 174 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 26 mai 2024 dans Conjugaison

    Et ce n’était pas n’importe quelle volaille, c’était du poulet de Bresse.
    Et ce (n’était) n’étaient pas n’importe quelles volailles, (c’était) c’étaient des chapons de Bresse.

    • 167 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé le 26 mai 2024 dans Accords

    Maria,

    Vous écrivez « Une fois de plus, je vois qu’au lieu de répondre à ma question, les commentaires fusent autour de détails futiles (pour « des remerciements faits » au lieu de « adressés », c’est une phrase que j’ai entendue au journal télévisé). »

    Je ne comprends pas de quoi vous vous plaignez, nous sommes (au moins) deux à avoir pris le temps et la peine de répondre exactement à la question que vous avez posée, et de façon courtoise en plus, ce qui n’était pas votre cas.
    Votre raisonnement était erroné, auriez-vous tout de même voulu que nous soyons de votre avis ?
    Vous cherchiez la règle, nous vous l’avons donnée très clairement. Que vous faut-il de plus ?

    « Les commentaires fusent à propos de détails » ? Deux commentaires vous appelez ça « fuser » ?
    Nous sommes sur un site dédié à la langue française, et cette phrase n’étant pas correcte, nous vous en avons donné la meilleure correction possible, car la qualité réside dans les détails, justement. Et ça ne vous convient pas non plus ?………………………………….

    « au vu des réponses sans pertinence avec la question posée. »
    Un peu charabia tout ça…  Savez-vous vraiment de quoi vous parlez ?…
    Une telle mauvaise fois n’est pas admissible, et je n’arrive pas à comprendre d’où vous vient tant de mépris.

    Avons-nous tout de même le droit d’être choquées par votre attitude vis à vis de Tara ?

    • 216 vues
    • 5 réponses
    • 0 votes