Le profil de Cathy Lévy
Grand maître
8833
points

Questions
17

Réponses
1313

  • Grand maître Demandé 2 jours auparavant dans Accords

    C’est la tournure « hésitants à + infinitif » qui est plutôt bancale.
    Ils sont hésitants, tout court.
    Ma proposition :
    D’abord hésitants, à cause des couleurs criardes, les joueurs ont fini par accepter de porter ce maillot. 

    • 139 vues
    • 7 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé 2 jours auparavant dans Conjugaison

    À mon sens, ce sont les créateurs des théières qui ont été influencés par les modèles chinois anciens, et non pas les théières elles-mêmes.
    Ma proposition :
    Elles permettent d’évoquer les modèles chinois antérieurs dont elles sont inspirées.
    Je ne pense pas non plus que « qui les ont inspirées » soit correct, car encore une fois, ce sont les créateurs qui s’en sont inspirés / qui ont été inspirés.

    • 94 vues
    • 5 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé 5 jours auparavant dans Général

    Rien à voir avec ceux pour qui le grand-père prépare le repas.
    Son grand-père lui avait préparé son repas / leur grand-père leur avait préparé leur repas.

    • 76 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé 5 jours auparavant dans Général

    Deux courbes elliptiques sont dites isomorphes si et seulement si la réduction sous la forme de l’équation de Weierstrass de leur équation associée est identique.

    À mon sens, c’est la réduction qui est identique dans les deux courbes.

    • 81 vues
    • 8 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé 5 jours auparavant dans Accords

    RPW,

    Je ne sais pas si vous êtes Belge, mais en Belgique on parle du triple pouvoir : législatif, exécutif et judiciaire.
    Pas grand chose à voir avec la spiritualité il me semble.
    À ma connaissance, non, pas de trait d’union.
    À mon sens on écrira « des triples pouvoirs« . Je ne comprendrais pas la tournure « des triple pouvoir « .
    « Ces gens avec leur triple pouvoir« , car ils ont un triple pouvoir chacun.

    L’adjectif s’accorde en genre et en nombre avec le sujet :
    On dira qu’ils sont « trois fois spirituels« , s’il s’agit d’hommes ou d’un public mixte.
    S’il s’agit de femmes seulement, elles seront « trois fois spirituelles« .

    • 80 vues
    • 8 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé 5 jours auparavant dans Question de langue

    Voici une autre référence qui confirme les avis précédents ICI
    Les passeurs d’âmes sont des personnes ayant la capacité de communiquer avec les morts pour faciliter leur passage vers l’au-delà.

    • 69 vues
    • 3 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé 5 jours auparavant dans Général

    Anouck,

    J’ai besoin de votre confirmation, afin de savoir si j’ai bien compris le sens de votre phrase.
    Vous souhaitez exprimer « elle aurait voulu que cette folle aventure ne finisse jamais‘, c’est bien ça ?

    Dans ce cas, Tara,
    Pour répondre à vos questions :
    Vous écrivez vous-même :
    « Je ne veux pas que cette aventure finisse. » et non pas « je ne veux pas que cette aventure ne finisse « .

    Je ne comprends pas votre exemple suivant qui est censé en découler :
    « Je ne voudrai jamais que cette aventure finisse  » Pourquoi le futur ? Pourquoi ce « jamais » placé là ?
    Cette phrase n’a pas de sens, l’aventure est déjà finie, mais elle ne cessera jamais de souhaiter qu’elle ne finisse pas ?
    Aussi votre proposition 1 que vous considérez comme la seule pouvant illustrer l’exemple d’Anouck, « je n’ai jamais voulu que cette aventure (ne) finisse  » signifie « je n’ai jamais souhaité que cette histoire se termine« .
    Elle n’a donc aucun rapport avec le sens de la phrase initiale, et le « ne explétif » ne se justifie pas, à mon sens.

    Quant à vos propositions 2 et 3, je ne comprends pas ce que vous avez voulu démontrer, car elles sont plutôt hors sujet.

    Je me permets donc de reprendre l’exemple de Parlotte :
    « Elle ne veut pas que ça ne finisse » serait incorrect.

    Pour illustrer ce que je veux vous dire, voici ce que l’on trouve dans le CNRTL, pour le mot « ne » avec l’emploi de « jamais » :
    On trouve aussi des séquences du type ne (explétif) + auxil. négatif composite : 
    Il devait beaucoup plus qu’il
     n’eût jamais possédé .
    Ajoutez que Marguerite était revenue de ce voyage plus belle qu’elle n‘avait jamais été .

    • 115 vues
    • 6 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé 6 jours auparavant dans Général

    Pas du tout d’accord avec Tara, et tout à fait d’accord avec Parlotte, pas de « ne » explétif ici, la tournure est inappropriée, et les mots ne sont pas tout à fait dans le bon ordre…
    Dans votre phrase le mot « Jamais » semble renvoyer au verbe « vouloir », alors qu’en réalité il renvoie à « prendre fin ».
    On dira plutôt :
    Elle aurait voulu que cette aventure ne prenne jamais fin.

    La tournure avec le « jamais » antéposé serait correcte dans un autre sens :
    Jamais elle n’aurait imaginé qu’il en serait blessé –> Elle n’aurait jamais cru le blesser–> elle n’aurait pas voulu qu’il en soit blessé (et non pas « qu’il n‘en soit blessé« )

    • 115 vues
    • 6 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé 6 jours auparavant dans Question de langue

    « En l’espace d’un instant  » est incorrect. On dira simplement « l’espace d’un instant »
    « En les lieux du crime  » est une tournure incorrecte. On dira plutôt « sur les lieux du crime« .
    « En de pareilles conditions  » ne me semble pas très heureux non plus, On dira plutôt « dans de telles conditions » ou « en pareille circonstance« .

    « En » signifie « dans« , donc en principe ils sont interchangeables.
    Et en effet, si vous souhaitez que cela fasse un peu pompeux, ampoulé, la tournure sera appropriée.

    Malgré tout, je ne sais pas très bien ce que signifie « la mangeoire d’une compagnie des Indes « .
    En général on parle de la mangeoire d’un animal, mais pas d’une compagnie, encore moins des Indes (commerce entre une métropole européenne et ses colonies).

    « Minauderies en la mangeoire d’une compagnie des Indes »

    • 104 vues
    • 2 réponses
    • 0 votes
  • Grand maître Demandé 6 jours auparavant dans Accords

    Un tartare au couteau –> viande crue coupée en petits cubes, au couteau, avec un couteau.
    Ce qui me chagrine est que la tournure n’est pas spécialement appropriée, car généralement on lit plutôt sur les emballages « tartare façon bouchère« .

    Mais il est possible aussi qu’il s’agisse du couteau (ou « solen »), qui est un coquillage de forme oblongue très prisé des gourmets. Dans ce cas on dira « tartare de couteau / couteaux« , comme on dirait « tartare de bœuf » ou « tartare de saumon ». Le singulier comme le pluriel pourraient alors se justifier.

    Pour la deuxième phrase, je sais que c’est très mode de supprimer les articles, et de plus en plus fréquent dans le jargon de bureau notamment, hélas !
    Des idées recettes —> des idées de recettes (des idées donc plusieurs recettes)–> une idée de recette

     

    • 102 vues
    • 4 réponses
    • 0 votes