Une faute dans la Constitution ?!?

Bonjour,

Après avoir vu le reportage d’Envoyé Spécial sur le mot ‘race’, j’ai une question orthographique concernant… l’article I de la Constitution. Dans ce texte, on peut lire:

« Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. »

Pourquoi n’y a-t-il pas de ‘s’ au mot ‘distinction’ ?
Est-ce parce que l’absence de distinction est invalidée dès que UN des trois types de distinction est vérifié ?

Selon moi:
‘sans’ exprime ici l’absence de 3 formes possibles (et différentes l’une de l’autre) de distinction :
en effet, la proposition exprime textuellement la négation d’un ‘ou’ (« sans distinction de A, de B ou de C ») ; or, par application de la loi de De Morgan, la négation d’un ‘ou’, c’est un ‘et’ (NOT(sans distinction de A, de B ou de C) = avec distinction de A, de B et de C) ; de plus, distinction de A, de B et de C = distinction de (A∩B∩C) = distinction de A ∩ distinction de B ∩ distinction de C ; donc, il y a 3 types de distinction différentes, et j’aurais donc mis un ‘s’ à ‘distinction’ dans l’article I.

Si quelqu’un pouvait me dire où je me trompe, ce serait super!

Merci

PS: dans la partie « de plus », si le symbole ne s’affiche pas:
de plus, distinction de A, de B et de C = distinction de (A INTER B INTER C) = distinction de A INTER distinction de B INTER distinction de C

Simon Débutant Demandé le 7 juin 2016 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Votre question est amusante, car j’eu l’occasion de lancer moi-même une recherche sur une vraie faute d’accord dans la constitution de notre chère Ve !  Vous trouverez tout ici.

Concernant votre question, je reconnais ne pas suivre en détail votre démonstration.  On ne fait tout simplement pas « la » distinction entre les trois concepts énoncés.  Les trois sont confondus et il n’est nulle part question de les distinguer par paires successives, ce qui n’a aucun sens dans le contexte de la phrase.. Le rédacteur aurait dans ce cas écrit « sans les distinctions entre A et B et B et C » par exemple.

Par ailleurs, on écrirait avec le même sens « sans aucune distinction de… », ce qui impose le singulier.

Chambaron Grand maître Répondu le 7 juin 2016

Bonjour,

Origine , race , religion sont des compléments prépositionnels du nom distinction ( introduits par la préposition de ). Ces compléments établissent une différence entre les personnes, c’est à dire une différence d’origine,  une différence de race ou une différence  de religion. La préposition sans efface cette différence.

On écrira dans le même sens : sans distinction d’âge ni de sexe. C’est à dire sans faire de différence entre âge et sexe.

En faisant appel à l’algèbre de Boole et aux lois et théorèmes de De Morgan sur la logique des propositions, ne faites-vous pas une confusion entre distinction et disjonction ?

czardas Grand maître Répondu le 8 juin 2016

Bonjour à tous les deux, et merci pour vos contributions!

Je suis nouveau ici, mais ce forum sent bon l’entraide constructive 🙂

Je dois admettre que je suis assez bien séduit par l’argument du « complément prépositionnel du nom ». Je crois que la pièce est tombée en lisant cette explication! Elle rejoint mon idée qu’une seule distinction parmi les trois possibles suffirait à invalider la phrase.

Concernant ma propre argumentation, je précise que toute occurrence du terme « distinction » faisait référence au mot « distinction » tel qu’écrit dans la section de la Constitution sus-mentionnée ; je n’ai jamais voulu employer le terme « disjonction » car, à dire vrai, je serais bien incapable d’en donner la définition! 😀

 

Bon week-end!

Simon Débutant Répondu le 11 juin 2016
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.