Quel était / qui était…

Répondu

Bonjour,

Quelle nuance accorderiez-vous à ces deux phrases, si tant est qu’elles soient toutes les deux correctes :

1°/ Quel était donc cet homme qui pilotait ainsi ?

2°/ Qui était donc cet homme qui pilotait ainsi ?

Merci de vos savants éclairages.

Isil Érudit Demandé le 1 novembre 2021 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Tout d’abord, il faut préciser qu’on peut entendre les deux formulations comme équivalentes.
Mais plus strictement :
1°/ Quel était donc cet homme qui pilotait ainsi ? La question porte sur les qualités de l’homme
C’était un homme très bien formé/ un homme de l’équipe X
Quel est un adjectif interrogatif qui appelle en réponse un adjectif ou complément du nom ou relative. En somme une expansion du nom .
2°/ Qui était donc cet homme qui pilotait ainsi ? La question porte sur l’identité, strictement
Réponse : c’était le commandant/ Monsieur X
Qui est un pronom interrogatif qui appelle en réponse un nom.

Comme l’identité d’une personne peut être donnée aussi bien par un nom que par une expansion du nom, les deux formulations sont souvent équivalentes. Mais pas toujours.

j’espère avoir été claire, sinon, n’hésitez pas.

Tara Grand maître Répondu le 1 novembre 2021

Si qui ne peut interroger que sur l’identité, quel peut interroger aussi bien sur la qualité que sur l’identité, extrait du Tlfi (souligné par moi) :

b)[Quel, pron. interr. suivi de être, interroge sur l’identité ou sur la qualité]

− [L’interr. porte sur l’animé]

♦ [Quel interroge sur l’identité] − Quel est-il ce général qui gourmande son voisin? − Pardi, c’est le maréchal! − Quel maréchal? − Le maréchal Ney, bêta! Ah çà! Où as-tu servi jusqu’ici? (Stendhal, Chartreuse, 1839, p. 42).Knock: Quelle est la première personne? (Deux gars s’avancent). (…) Lequel de vous deux? (Romains, Knock, 1923, ii, 6, p. 14).− Mais quelle est cette délicieuse enfant qui vous accompagne? demanda-t-il en souriant. − C’est, dit Édouard, Mademoiselle Sarah Vedel; la sœur de Madame Douviers, mon amie (Gide, Faux-monn., 1925, p. 1168).

phil-en-trope Grand maître Répondu le 1 novembre 2021

Bonjour Isil
Les deux phrases sont correctes et ont le même sens selon moi

PhL Grand maître Répondu le 1 novembre 2021

Merci beaucoup de ces réponses.

Effectivement, j’avais choisi « quel » car dans le contexte, la personne (qui se pose la question) est interpellée par la prouesse d’un homme qui ne donnait pas à penser de prime abord qu’il était capable d’une telle dextérité aux commandes d’un appareil. Elle s’interroge donc plus sur sa qualité cachée (pourquoi est-il si doué finalement ?) que sur son identité qu’elle pense connaître.

Merci en tout cas à tous les intervenants pour ces éclairages si intéressants.

Isil Érudit Répondu le 1 novembre 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.