Ponctuation et guillemets

Bonjour,
Je m’interroge sur la place du point d’exclamation (ou point d’interrogation) dans une phrase qui constitue une citation complète se finissant pas un point, mais qui est lue par une personne qui prend un ton exclamatif lorsqu’elle l’a lit. Exemple : « Je ne sais pas » ! ou « Je ne sais pas ! » Merci !

antalakh Débutant Demandé le 24 février 2021 dans Général
3 réponse(s)
 

Bonjour,
Vartol, cela ne peut pas être juste.
Prince a écrit ici :
« On a vu récemment que les suites de signes de ponctuation suivantes n’étaient pas admises :
point, point d’interrogation ou d’exclamation faisant partie intégrante de la citation + guillemet fermant +point final, cad : . ». OU ? ». OU ! ».

C’est ainsi que l’on doit écrire : Il répondit : « Je préfère le soleil du Sud. » et non : Il répondit : « Je préfère le soleil du Sud. ». Il paraît que les typographes ne veulent pas du point final, qui pourtant répondrait à une certaine logique. »

D’ailleurs, « Je ne sais pas ! » signifie que la citation comporte un point d’exclamation.
D’ailleurs, une citation complète doit être  introduite pas deux points ( : ) !

Donc pour répondre à ta question, regarde l’article de la BDL (Banque de dépannage linguistique) : http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=3375 puis réfère-toi à :
« Citation d’une phrase complèteSi la citation est une phrase complète, elle est souvent annoncée par un deux-points et elle commence par une majuscule. Elle perd son point final si elle est au début ou au milieu de la phrase où elle s’insère; mais si la citation termine la phrase, elle conserve son point final et aucun point n’est ajouté après le guillemet fermant. En fait, c’est ici un autre principe qui prévaut : celui de l’économie des signes. Par ailleurs, les citations conservent toujours leurs points de suspension, d’exclamation et d’interrogation.

Exemples :

« Je suis à peu près d’accord », affirma-t-elle. (La phrase citée en début d’énoncé perd son point final.)
« Je suis à peu près d’accord! », lança-t-elle. (La phrase citée en début d’énoncé conserve son point d’exclamation.)
– Elle affirma : « Je suis à peu près d’accord. » (La phrase citée en fin d’énoncé conserve son point final. On n’ajoute pas un nouveau point après le guillemet fermant.)
– A-t-elle affirmé : « Je suis à peu près d’accord »? (La phrase citée en fin d’énoncé perd son point final devant le point d’interrogation de la phrase qui l’inclut.)
– J’en ai assez de ces « Laisse donc faire » et de ces « À quoi bon? »! (Les phrases citées conservent leur ponctuation et la phrase où elles figurent également.) »

Regarde le dernier exemple.

Ainsi, si la citation comporte un point d’exclamation et que le personnage met le ton, il faut écrire :
Elle cria de vive voix : « Je ne sais pas ! » !

Ainsi, si la citation ne comporte pas de point d’exclamation, mais que le personnage met le ton, il faut écrire :
Elle cria de vive voix : « Je ne sais pas. » !

Voilà !

francais Grand maître Répondu le 24 février 2021

Merci francais !

le 24 février 2021.

Pour ma part, je l’écrirais de cette manière : Elle cria de vive voix  « Je ne sais pas ! ».

Vartol Maître Répondu le 24 février 2021

Ma phrase ne contient pas de phrase introductive avec un deux points. C’est une citation indépendante lue par quelqu’un qui la lit et qui emploie un autre ton que celui de la citation elle-même. C’est pour cela que je’hésitais. Mais je vois que je peux suivre la logique des autres exemples. Merci !

antalakh Débutant Répondu le 24 février 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.