Accord du participe passé

Une enquête dont on a parlée hier

parle s’accorde bien ?

Nathalie Débutant Demandé le 19 novembre 2014 dans Accords

Nathalie, nous vous invitons à sélectionner une des réponses apportées à votre question afin d’indiquer où va votre préférence.
Pour plus d’informations : https://www.question-orthographe.fr/votez-pour-votre-reponse-preferee/

le 29 novembre 2014.
3 réponse(s)
 

En présence de l’auxiliaire avoir, le participe passé s’accorde avec le COD, lorsque ce dernier est placé avant le verbe.
Il faut reprendre le sujet + le verbe et poser la question qui / quoi pour trouver le COD (s’il y en a un).
« *On a parlé qui / quoi ? » = on constate qu’il n’y a pas de réponse à cette question donc pas de COD.
Par contre,
« On a parlé de quoi ? » = de l’enquête.
 » l’enquête  » est un complément d’objet indirect. Même placé avant le verbe, il n’entraîne pas d’accord sur le participe passé.
On écrira donc : « une enquête dont on a parlé hier ».

Emeline Amateur éclairé Répondu le 19 novembre 2014

Bonjour,

L’auxiliaire avoir implique l’accord du participe avec le COD placé avant. Ici, on a parlé de quoi ? D’une enquête. Il s’agit donc d’un COI, l’accord n’a pas lieu d’être.

Itello Amateur éclairé Répondu le 19 novembre 2014

Les réponses précédentes sont parlantes, mais peut-être est-il aussi utile de donner un « tuyau » pour ne pas hésiter : remplacez « parler » (verbe du 1er groupe) par un verbe d’un autre groupe, dont la conjugaison s’entend facilement lorsqu’on prononce la phrase. Exemple : L’enquête dont on a appris … (et non apprise).

Pour beaucoup d’accords de participes passés, cette astuce permet d’éviter les erreurs écrites. Encore faut-il disposer de verbes adéquats (dans lesquels on entendra la différence) que l’on peut recaser dans la phrase : il est donc bon d’en retenir quelques-uns : prendre (pris/prise), craindre (craint/crainte), éteindre, etc.

Bonne chance !

Chambaron Grand maître Répondu le 20 novembre 2014
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.