Part. passé

Il y a bien une faute au verbe subir?

Lauren Maître Demandé le 30 mai 2019 dans Accords

Pour ne plus vous poser cette question ni tant d'autres,
découvrez les formations en orthographe et en expression du Projet Voltaire :

8 réponse(s)
 

 Non, ce n’est pas « à cause de l’auxiliaire être ».  On écrit des violences qu’elle subiparce qu’ici, on est en présence de la 3e personne du singulier du présent de l’indicatif du verbe subir , laquelle   est il/elle/  subit ;  au cas présent, i n’y a pas un PP susceptible de s’accorder  au fém.  pluriel  avec violences, contrairement à  subies dans des violences qu’elles a subies.

En fait, vous ne faites pas bien la différence entre l’indicatif présent de subir et les formes verbales composées de l’auxiliaire avoir et du PP de subir.

Présent de l’indicatif  : Je subis, tu subis, elle/il subit, nous subissons, etc
Formes du PP de subir : subi, subie, subis, subies.  Ex. d’emploi :  j’ai subi des violences, le choc qu’elle a subi, la violence  qu’elle a subie, elle a subi des violences. 

Prince Grand maître Répondu le 30 mai 2019

Avec un temps composé, l’auxiliaire avoir se conjugue avec le sujet : elle a. Et c’est seulement le participe passé qui s’accorde différemment selon que le cod est placé avant ou après.
— Elle a vu des choses. Elle a subi des violences.
— Les choses quelle a vues. Les violences qu’elle a subies.

Mais dans votre phrase, il n’y a pas de temps composé (et il n’y a pas non plus d’auxiliaire être).
Le verbe à un temps non composé se conjugue normalement et tout simplement avec le sujet.
Peu importe que le cod soit placé avant ou après, puisqu’il n’y a pas de participe passé à accorder.
Il est vrai que dans votre phrase le cod est placé avant le verbe, mais ce verbe est simplement au présent de l’indicatif.
Les choses qu’elle voit (et non vu/vues). Les violences qu’elle subit (et non subi/subies).
Même si c’est vrai que le cod est ici placé avant, il n’y a pas de participe passé à accorder ou non, il y a seulement un verbe conjugué au présent : elle voit, elle subit.

Le verbe conjugué au présent (elle subit) et le participe passé d’un temps composé (elle a subi, qu’elle a subies) se prononcent identiquement, mais en changeant de verbe, le verbe conjugué au présent (elle voit) et le passé composé (elle a vu, qu’elle a vues) nous montrent qu’ils s’agit de deux constructions totalement différentes. Le verbe conjugué à un temps simple (non composé) n’est jamais impacté par un cod, quelle que soit sa place.

Anonyme Maître Répondu le 30 mai 2019

Bonjour Lauren,

Qu’elle subit est correct. 
Il s’agit ici du présent de l’indicatif, et non du participe passé. Celui-ci est subi au masc. sing.

Prince Grand maître Répondu le 30 mai 2019

C’est à cause de l’auxiliaire être? Et si la proposition était: Une femme n’est jamais responsable des violences qu’elle a subies, c’est correct?

Lauren Maître Répondu le 30 mai 2019

Oui correct

le 30 mai 2019.

Peut-on m’expliquer la différence entre ces deux phrases ci-dessus? Je vous remercie.

Lauren Maître Répondu le 30 mai 2019

Pourquoi ne faudrait-il pas accorder de la même manière dans un cas et dans l’autre? Le pronom relatif que, représente les violences  dans les deux exemples. Pourquoi subir, conjugué à un temps composé, n’a-t-il pas la même terminaison?

Lauren Maître Répondu le 30 mai 2019

Vous demandez pourquoi « la chose que je vois » et « la chose que j’ai vue » ne s’accordent pas de la même façon. Simplement parce que le verbe n’est pas conjugué au même temps.
Entre « vois » (indicatif présent) et « vue » (participe passé), il n’y a pas de question d’accord, c’est le même verbe, mais conjugué à des temps différents. C’est bien normal qu’on n’utilise pas le même mot, pas la même terminaison, c’est le principe de la conjugaison.
Dans votre exemple, la petite difficulté est qu’avec « elle subit », « elle a subi », les choses qu’elle a subies », ça se prononce pareil, mais la règle reste la même. Un tableau de conjugaison suffit à se convaincre qu’il n’y a rien à accorder, mais juste une convention orthographique à respecter.
https://leconjugueur.lefigaro.fr/conjugaison/verbe/subir.html

le 30 mai 2019.

Y’a t-il des fautes d’accord dans ces deux propositions: Les lois qui ont fait  le code du travail, et les lois que les législateurs ont produites/faites sont incomplètes. Je vous remercie.

Lauren Maître Répondu le 31 mai 2019

Ces phrases sont correctes ou pas ? Donnez-moi votre réponse svp.

Lauren Maître Répondu le 2 juin 2019
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.