Nous comprenons qu’il suit/suive…

Bonjour,

la phrase « Nous comprenons qu’il suive un traitement » est-elle correcte ?
ou est-ce que ce serait plutôt « Nous comprenons qu’il suit un traitement » ?
Merci.

Hakunamatata Membre actif Demandé le 17 mai 2021 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

Le subjonctif est indiqué pour exprimer des sentiments et des opinions :
Je suis contente que vous soyez là (il est bien là)
Je comprends que vous soyez surpris (votre surprise serait plus léger).

joelle Grand maître Répondu le 17 mai 2021

En effet si « comprendre » a le sens d’une opinion : je comprends qu’il se plaigne , vue sa situation. il sera suivi d’un subjonctif.
Mais comprendre peut avoir le sens d’un processus intellectuel, auquel cas il sera suivi d’un indicatif.
Je comprends d’après sa lettre, qu’il est malade/qu’il viendra demain.

A vous de voir quel sens vous donnez à « comprendre dans votre phrase :
Je comprends qu’il suit un traitement
(d’après ses propos)  ou je comprends qu’il suive un traitement (il a bien raison car il en a besoin).

Tara Grand maître Répondu le 17 mai 2021

 Il faut demander le contexte.

le 17 mai 2021.

Ce serait plutôt dans le sens « concevoir », donc je vais opter pour le subjonctif.
Merci pour vos réponses et bonne journée !

Hakunamatata Membre actif Répondu le 17 mai 2021

Bonjour,

Après COMPRENDRE QUE…, le subjonctif est de règle quand « comprendre » signifie : « admettre que, être sensible au fait que, approuver que. »
Ex. : Je comprends qu’il ne puisse pas s’absenter en ce moment. Nous comprenons que vous souhaitiez un emploi plus actif. M. N…  comprendra certainement que nous désirions le rencontrer le plus tôt possible.

Cependant, l’indicatif est correct après COMPRENDRE QUE dans les conditions suivantes :
– quand comprendre a le sens de « saisir, interpréter, compter que, avoir dans l’idée que » ;
– quand comprendre est à un temps passé ;
–  quand comprendre est suivi de bien.
Ex. : J’ai bien compris que cette lettre ne doit (devait) pas être envoyée avant mardi.
Nous avons bien compris que vous désirez prendre une participation dans cette affaire.
Vous comprenez bien que nous ne pouvons pas accepter une telle demande.  »

CELLARD,  Le subjonctif. Comment l’employer ? Quand l’employer ? Duculot.

Prince Grand maître Répondu le 17 mai 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.