« Leurs » ou « Leur » ?

Bonjour à la communauté,

Je ne sais pas s’il faut mettre au pluriel ou non : « leur berceau »

Voici la phrase,

« Les bébés se dandinent dans leurs berceaux »

« Les bébés se dandinent dans leur berceau »

Je suis perdu, quelqu’un veut-il bien me dire quelle est la phrase correcte ?

Je vous remercie d’avance pour vos précieux conseils.

Broums Amateur éclairé Demandé le 6 décembre 2020 dans Général
7 réponse(s)
 

Vous pouvez écrire l’un ou l’autre. Puisque vous avez le choix, profitez-en, ce n’est pas si fréquent! 😊

Tara Grand maître Répondu le 6 décembre 2020

Tara, espèce de copieuse !  🙂

le 6 décembre 2020.

Pas tant que cela. 😇   Dans mon premier message, j’ai renvoyé Broums à une réponse que j’avais donnée à la même question : Leur/leurs – Question Orthographe Voltaire
Dont ceci :
« Ces personnes qui offrent leur corps.
La multiplicité des corps, pour reprendre votre expression, est déjà rendue par le possessif « leur » qui, contrairement à « son » renvoie à plusieurs possesseurs. Chacun d’eux a un corps.
Mais il est vrai que le pluriel est également possible : ces personnes qui offrent leurs corps »

le 7 décembre 2020.

Tara, je parle de ceci :  🙂

« Puisque vous avez le choix, profitez-en, ce n’est pas si fréquent! »

le 7 décembre 2020.

Merci Tara,

Mais je suis toujours dans l’ambigüité,

Faut-il mettre au pluriel parce qu’ici  c’est  de bébés qu’il s’agit
Ou au singulier car ces mêmes bébés ne possèdent qu’un seul berceau,

Je ne savais pas qu’une chose aussi simple pouvait devenir aussi complexe dans la langue française
Mais vous allez peut-être me dire que c’est ce qui fait son charme, Tara  🙂

Broums Amateur éclairé Répondu le 6 décembre 2020

Les réponses éclairées que vous pouvez lire prouvent que le français est loin d’être une langue aussi claire qu’on le prétend parfois.
Il n’existe en fait pas de moyen de régler grammaticalement l’accord du pluriel avec trois variables : le nombre de possesseurs, le nombre d’objets possédés par possesseur et le fait qu’il en aient en commun ou non.
D’ailleurs, si vous posez la question oralement, comment faites-vous la différence ? La seule bonne solution est de formuler autrement. Si cela n’est pas induit par le sens, vous pouvez ajouter des mots comme chacun  ou chaque  qui permettent de préciser le sens.

le 6 décembre 2020.

J’ai répondu aujourd’hui même à cette sorte de question en invoquant la position de l’Académie française et l’excellente grammaire Le Bon usage(veuillez m’excuser du peu…) : le pluriel et le singulier  sont possibles.*
Vous pouvez donc écrire :
« Les bébés se dandinent dans leurs berceaux »  ou « Les bébés se dandinent dans leur berceau. »

_____________________________________________________________________________________________________________________________

* L’ Académie française et la meilleure grammaire française sans doute (notamment) indiquent que le singulier et le pluriel (leur et leurs)  sont possibles dans les cas de l’espèce. Le choix vous est offert, profitez-en ; ce n’est pas si souvent qu’on bénéficie d’une telle latitude en français !

Je me bornerai cette fois à reproduire le texte d’une de mes interventions très récentes à ce sujet.

Bonne soirée.  
Prince Grand maître Répondu le 6 décembre 2020

Voyez cette réponse à une même question, Broums.
Leur/leurs – Question Orthographe Voltaire

Tara Grand maître Répondu le 6 décembre 2020

Si ces bébés n’avaient qu’un seul berceau pour tous (= un berceau commun !) , le singulier s’imposerait, comme s’ils avaient le même père (les bébés ont vu leur père).

En Algérie, ils se promènent avec leurs femmes. Attention aux ambiguïtés ! Chacun n’a qu’une femme ? Ou sont-ils polygames ?

Il faut les éviter (les ambiguïtés – même les femmes du reste !), en utilisant notamment chacun. Ils se promènent chacun avec sa femme. Ils se promènent chacun avec ses femmes. Chacun se promène avec sa femme. etc.

Prince Grand maître Répondu le 6 décembre 2020

Merci Prince,

Le regretté Georges Brassens dans la chanson  » Brave Margot » a utilisé le pluriel : 

« Mais les autres femmes de la commune privées d’leurs époux, d’leurs galants
Accumulèrent la rancune, patiemment »

Mais comme vous dites Prince : « le pluriel et le singulier sont possibles »

Merci Tara et Prince 🙂

Broums Amateur éclairé Répondu le 6 décembre 2020

Je connais de G.B. « Quand Margot dégrafait son corsage pour donner la gougoutte à son chat… »  Est-ce la même chanson ?  J’ai le sentiment que non… Bon, j’arrête car ce site n’en est pas de littérature.

le 6 décembre 2020.

Oui, ce sont bien les paroles de « Brave Margot » 🙂

le 12 décembre 2020.

Broums, vous ne pouvez pas  savoir combien de fois je l’ai écrit ici ! J’ai même consulté la Compagnie, qui m’a confirmé que leur et leurs étaient corrects dans les cas de l »espèce.     🙂   La reproduction de cette réponse figure sur ce site.

Prince Grand maître Répondu le 6 décembre 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.