« les deux centièmes » ou « le deux-centième »?

Bonjour,
Je rencontre une difficulté dans le cadre des règles du niveau « Excellence ». En effet, sur le thème « les deux centièmes » ou « le deux-centième », l’application de la règle telle que décrite me conduit systématiquement à une erreur (par exemple, j’ai une erreur sur « c’est le cinq-centième numéro de ce magazine » (il semblerait que le trait d’union soit erroné, ce qui ne semble pas correspondre à la règle décrite). Une autre formulation de la règle est-elle possible pour m’éviter les erreurs lors de la certification?
Merci

Candice Débutant Demandé le 15 février 2016 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

Bonjour,

En effet les explications sont assez confuses, ce qui conduit à faire des erreurs.

Voici une règle :

Un numéral ordinal s’écrit avec ou sans trait d’union selon que le cardinal dont il est dérivé s’écrit avec ou sans trait d’union.

Exemples:

504 ──► cinq cent quatre ──► cinq cent quatrième.
72 ──► soixante-douze ──► soixante-douzième

En ce qui concerne les fractions, on ne met pas de trait d’union entre le déterminant et le nom.

2/5  ──► deux cinquièmes
3/200 ──►trois deux centièmes

Remarque:

Dans cette salle de réunion il y avait au moins quatre cents personnes.
Je lis ce livre depuis trois jours et j’en suis à la page quatre cent. ──► il s’agit de la quatre centième page

Il ne faut pas confondre le quatre-centième (1/400) avec les quatre centièmes (4/100)

Il faut donc écrire :

C’est le cinq centième numéro de ce magazine. ( sans trait d’union)

czardas Grand maître Répondu le 15 février 2016

Merci pour votre explication qui est très claire !
Bonne soirée.

Candice Débutant Répondu le 15 février 2016

La deux centième page, le trois centième votant : jamais de trait d’union.

Deux, adjectif ; centièmes nom : pas de trait d’union : Avec seulement deux centièmes des électeurs dans votre camp, vous ne faites pas le poids. Elle met de côté les deux dixièmes de ce qu’elle gagne.

Deux, substantivé ; soit deux-centième, nom : trait d’union : Le deux-centième de sa fortune nous suffirait pour vivre jusqu’à la fin de nos jours. Ils vendent ces articles au cinq-centième de leur prix.

jean bordes Grand maître Répondu le 16 février 2016

Merci Jean, vous nous avez sorti de la panade dans laquelle nous nous trouvions

Cassepipe Débutant Répondu le 11 mars 2017
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.