Les airs de musique que j’ai entendus être joués par cet artiste sont excellents !

Répondu

Re-Bonjour 🙂

Cette phrase est-elle correcte pour vous ?

« Les airs de musique que j’ai entendus être joués par cet artiste sont excellents ! »

Je suis perdu dans son analyse
(double verbe + voie passive + j’ignore si il y a un ou deux COD)

… Merci

JackIsJack Maître Demandé le 11 septembre 2016 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

5 réponse(s)
 
Meilleure réponse

L’ erreur est due à l’emploi d’un verbe en -er dont le participe passé se termine par é :  jouer ─ joué

Voici deux verbes approximativement synonymes : pasticher et contrefaire.

Le discours de cet homme politique que j’ai entendu pasticher par cet imitateur est désopilant.
Le discours de cet homme politique que j’ai entendu contrefaire par cet imitateur est désopilant. ──► contrefaire et non contrefait

C’est l’infinitif qu’il faut employer . Quant au participe passé entendu  il reste invariable. 

À lire :
 
http://www.projet-voltaire.fr/blog/regle-orthographe/%C2%AB-les-enfants-que-j%E2%80%99ai-entendu-crier-%C2%BB-%C2%AB-les-enfants-que-j%E2%80%99ai-entendus-crier-%C2%BB

czardas Grand maître Répondu le 11 septembre 2016

Et pourquoi pas un participe passé, comme après « vu », mettant l’accent sur le résultat ? (alors que l’infinitif permet d’indiquer que l’action est en train de se produire)

« Le discours de cet homme politique que j’ai entendu contrefait par cet imitateur est désopilant ».

le 11 septembre 2016.

Bonjour,

Voici deux exemples qui justifient  mon intervention.

Lorsque j’écris :

« Je fus médusé par ce tour de magie que j’ai vu faire » , citer  l’exécutant n’est pas nécessaire, puisqu’on sait que ce tour ne s’est pas fait tout seul , mais il serait possible d’ expliciter par qui ce tour a été fait et écrire :

« Je fus médusé par ce tour de magie que j’ai vu faire par un prestidigitateur génial. »  Dans les deux cas on emploie l’infinitif ─ faire.

Il serait surprenant d’écrire :

« Je fus médusé  par ce tour de magie que j’ai vu fait par un prestidigitateur génial. », car je cherche en vain la règle de syntaxe qui  permet de substituer un infinitif à un participe passé par la seule  adjonction d’un complément d’agent.

Il en va de même dans cette phrase.

« Je suis horrifié par les propos outranciers que j’ai entendu dire

On dira

Je suis horrifié par les propos outranciers que j’ai entendu dire par cet énergumène sans foi ni loi. (dire et non dit )

le 12 septembre 2016.

La règle est admise pour l’usage du participe passé ou de l’infinitif après vu , avec un sens donné à la phrase différent comme je le disais et comme le souligne Bruno Dewaele dans une de ses chroniques.
http://www.parmotsetparvaux.fr/chron/chron345.html

Je ne sais pas si l’on peut l’appliquer à entendu, même si je trouve que l’usage du participe passé ou de l’infinitif apporte les mêmes précisions qu’avec vu.

le 12 septembre 2016.

Bonjour,

Vous devriez savoir répondre à cette question !

https://www.question-orthographe.fr/question/accord-avec-verbe-avoir/

czardas Grand maître Répondu le 11 septembre 2016

Justement non :'(

Allez, j’essaie, pour vous montrer où je bloque :

Recherche du COD :

Les airs de musique que j’ai entendus être [quoi? -> joués ; le COD serait un verbe]

Le COD est devant, donc pas d’accord pour entendu être.

Mais on a aussi la voie passive qui implique l’accord avec le sujet :

[qu’est ce qui est joués ? Les airs de musique], donc être joués

Du coup, on aurait :

Les airs de musique que j’ai entendu être joués par cet artiste sont excellents !

Le point qui me gêne, c’est le COD qui est un verbe, qui lui-même joue un rôle avec un autre participe passé. Je n’ai jamais vu ça. Globalement j’ignore combien il y a de COD dans cette phrase sachant qu’il y a 3 verbes.

le 11 septembre 2016.

Selon que le COD fait l’action ou pas, on accorde ou pas.

Mais cette phrase est très lourde, ne valait-il pas mieux dire : « Les airs de musiques que j’ai entendu jouer par cet artiste… » (le COD ne fait pas l’action, pas d’accord).

jean bordes Grand maître Répondu le 11 septembre 2016

Disons que ça peut avoir un sens pour mettre en valeur le « être joué »

Je recréé une phrase :

C’est comme ces airs de musique que j’ai entendu être miraculeusement joués l’autre soir.

le 11 septembre 2016.

C’est un peu tiré par les cheveux.
Pour moi, ces phrases sont trop lourdes.

le 12 septembre 2016.

Je suis d’accord avec Jean Bordes : la phrase est lourde et il valait mieux recourir à la proposition « les airs de musique que j’ai entendu jouer… » (Pas d’accord car le COD ne fait pas l’action de jouer).

Mais on pouvait proposer aussi : « les airs de musique que j’ai entendus joués par cet artiste…« . Cette phrase est équivalente à celle proposée par jacklsJack, mais on peut se passer de l’auxiliaire être, joué étant un participe passé utilisé comme adjectif.
Dans ce cas, en l’absence d’infinitif, entendus s’accorde avec le COD placé avant l’auxiliaire, et l’adjectif joués également.

Enfin pour garder la phrase proposée, la forme passive utilisée pour jouer implique à mon avis que le sujet est bien « les airs de musique », mais comme dans toute forme passive, ce sujet subit l’action du verbe et ne fait pas l’action. Je n’aurais pas fait l’accord : »les airs de musique que j’ai entendu être joués par cet artiste…« 

PhL Grand maître Répondu le 11 septembre 2016

Pour parler clairement, vous diriez :
Ces airs de musique que j’ai entendus, joués par cet artiste, sont excellents.
ou
Les airs de musique que j’ai entendu jouer par cet artiste sont excellents.
ou
Les airs de musique, que j’ai entendu cet artiste jouer, sont excellents.
Ou encore : C’est comme ces airs de musique que j’ai entendus, merveilleusement joués, l’autre soir.

Mais si vous tenez absolument à vous torturer pour analyser une phrase fictive à la lourdeur sans pareille, grâce à l’empilement de verbes, je pense que vous pouvez considérer que :

Ces airs de musique  que j’ai entendu être joués par cet artiste sont excellents.
=> j’ai entendu quoi ? Ces airs de musique =>COD de « j’ai entendu » et sujet de « être joués ». Mais « être joué » étant une forme passive du verbe jouer, ce n’est pas son sujet qui fait l’action, mais son complément d’agent « par cet artiste ». Donc, « entendu » ne doit pas être accordé.

Evinrude Grand maître Répondu le 11 septembre 2016

Dernière question (avec la version légère de la phrase) :

Phrase : C’est comme ces airs de musique que j’ai entendu être miraculeusement joués l’autre soir.

Pourrais-t-on dire que le C.O.D. de entendre est « Ces airs de musiques qui sont miraculeusement joués » ?
(et pas uniquement « Ces airs de musique »)

C’est l’important car, si oui, le COD se trouverait de part et d’autres du verbe.

Cela justifierait le fait qu’on n’accorde pas ‘entendu’, car tout son COD ne serait pas avant.

le 11 septembre 2016.

C’est justifié tout simplement par la règle que vous connaissez et que nous sommes quatre à vous avoir rappelée : le COD ne « fait » pas l’action de l’infinitif, il la subit => pas d’accord

Optimiser son score, page 83

le 11 septembre 2016.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.