Le pire c’est que + mode

Répondu

Bonjour tout le monde,

J’ai lu ceci sur twitter et cela a provoqué de nombreux débats sans réels arguments d’un côté comme de l’autre

« Je ne sais pas ce qui est le pire : que le client soit coincé dehors ou que ce soit moi vivant à Berlin qui doive prévenir le responsable en France »

Le débat était sur l’utilisation du subjonctif, doit-on dire « que ce soit moi qui doit ou qui doive »

J’ai ici deux questions :

Quelle est la bonne réponse et pourquoi ?
Peut-on utiliser le subjonctif après « qui » ?

Merci par avance pour vos réponses !

SR92 Débutant Demandé le 11 octobre 2020 dans Question de langue
1 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Je ne sais pas ce qui est le pire : que le client soit coincé dehors ou que ce soit moi vivant à Berlin qui doive prévenir le responsable en France.
Nous avons là deux propositions introduites par « que » et qui sont sujets réels de « être ».  Le pronom impersonnel « ce » a la fonction de sujet apparent.
Dans ce cas, la proposition est toujours au subjonctif.

« qui » est un pronom relatif et n’a par conséquent aucune implication sur le choix du mode (pas plus qu’en aurait un nom).
Exemple : pourvu que ce soit lui qui vienne (fait souhaité). – regarde, c’est lui qui vient (fait réel).

Tara Grand maître Répondu le 11 octobre 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.