L’appât du gain … l’appas …

Bonjour

Il semble acquis que l’on écrit « l’appât du gain ».
Pour autant, lorsque je lis les explications fournies dans le projet Voltaire, je ne comprends pas tout à fait : « à l’appât tout ce qui est, d’un point de vue bassement matériel, destiné à attirer dans un piège » : en quoi faire des profits constituent-ils un piège ?
Tandis que nous avons « aux appas tout ce qui éveille les désirs », qui pourrait mieux convenir à cette expression, dans la mesure où vouloir s’enrichir peut bel et bien éveiller un désir.

Qu’en pensez-vous ? Merci !

aligatoralbinos Membre actif Demandé le 15 juillet 2015 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

Il s’agit d’un mot unique à la base, le vieux français « appast ».
La différenciation arrive au début du XVIIIe siècle, peut-être sous l’influence de la langue précieuse, afin de ne pas mettre dans le panier des braconniers les « agréments extérieurs d’une femme » .
Il ne faut pas chercher trop loin des complications avec cette forme littéraire. Hormis l’acception précise  des attraits féminins (et toujours au pluriel), employez « appât ».

Chambaron Grand maître Répondu le 15 juillet 2015

Merci Chambaron, c’est noté 😉
Bonne fin de soirée, cordialement

aligatoralbinos Membre actif Répondu le 15 juillet 2015
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.