la BIBLE du certificat VOLTAIRE

Bonjour,
Je me réfère à l’accord des mots composés, page 110 de la Bible du Certificat Voltaire. Dans le cas d’un « nom + préposition + nom »,  il est écrit que si le nom composé provient d’un groupe verbal, les deux éléments restent invariables. Et comme exemple, sont donnés : des coq-à-l’âne, des pot-au-feu, des tête-à-tête. Ma primaire est lointaine, et l’on ne parlait guère de groupe verbal ou de groupe nominal à l’époque.  Cependant, j’ai comme dans l’idée qu’il est question de verbe, et là, je ne comprends pas en quoi ces exemples seraient des groupes verbaux. Pouvez-vous m’éclairer ?
Amicalement,

karineaubry Membre actif Demandé le 17 mai 2022 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

Je vous ai répondu sur votre autre message.

Tara Grand maître Répondu le 17 mai 2022

Dans la littérature et encore pour quelques personnes, le verbe, c’est la parole, c’est n’importe quel mot. Un discours verbeux contient trop de mots, pas trop de verbes, et « verbalement » signifie « avec des mots ». Et cependant dans ce livre, je pense comme vous qu’ils utilisent « groupe verbal » ou « locution verbale » pour parler d’un groupe de mots ayant dans la phrase la fonction d’un verbe au sens syntaxique.
Si vous ne voyez pas de verbe dans cette série d’exemples, je pense que soit il faut les chercher ailleurs dans la page, soit l’auteur a oublié de citer les expressions verbales correspondantes. Voici donc comment j’interprète la chose. Quand un nom composé ne semble pas avoir de logique interne, et qu’on ne sait donc pas trop comment l’écrire au pluriel, c’est parfois parce qu’il a son origine dans une tournure verbale, et dans ce cas le nom composé dérivé est invariable, et s’écrit comme dans la locution verbale.
— passer du coq à l’âne –> des coq-à-l’âne
— se rencontrer en tête à tête –> des tête-à-tête
— mettre un pied à terre –> acheter des pied-à-terre
— mettre le pot au feu –> manger des pot-au feu
Cette logique serait généralisable aux noms composés sur la base d’une locution adverbiale : des à-peu-près, des petit-à petit, des bon-an-mal-an…

Pie Débutant Répondu le 17 mai 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.