Je me suis fait(e) mal comprendre / plus de contact(s) et de frein(s)

Répondu

Bonsoir,
J’ai trois points à soumettre.

1) Dans la première, on accorde. Dans la seconde, je connais la règle de l’accord du participe « faire » suivi d’un infinitif. Mais lorsqu’il y a un adjectif entre le participe et l’infinitif, faut-il accorder ?
– Je me suis faite toute petite (elle-même)
– Je me suis fait(e) mal comprendre

2) Selon vous, le fait de remplacer « valeurs » par « ce » dans la seconde phrase est-il correct ?
– Je suis content des valeurs qu’on m’a enseignées
– Je suis content de ce qu’on m’a enseigné comme valeurs

3) J’ai lu ces deux phrases dans un livre. « frein » et « contact » y étaient au singulier. Le pluriel me semblerait plus naturel. Qu’en pensez-vous ?
– La voiture n’avait plus de frein(s)
– Je n’avais plus de contact(s) avec ma famille

Merci pour vos réponses

Tony Grand maître Demandé le 6 juin 2018 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Je me suis mal fait mal comprendre. Personnellement, j’appliquerais la règle quel que soit l’ordre des mots et j’aurais tendance à mettre l’adverbe « mal » avant le participe.

Je suis content des valeurs qu’on m’a enseignées. Juste
– Je suis content de ce qu’on m’a enseigné comme valeurs. Accord avec le pronom « ce » qui est neutre.

La voiture n’avait plus de freins car elle a des freins (en principe). On pourrait dire : « l’engin n’a plus de frein » s’il s’agit d’un engin équipé d’un frein unique. Je n’ai pas de connaissance en mécanique.
– Je n’avais plus de contact(s) avec ma famille. On peut entendre le contact au sens général ou les contacts ce qui me paraît plus naturel.

joelle Grand maître Répondu le 6 juin 2018

Bonsoir Joëlle,
Merci pour toutes ces confirmations 🙂

le 6 juin 2018.

Bonsoir Tony.

Sur les deux premiers cas, je ne vois pas de problème sauf sur le cas fait + infinitif. Le… fait que l’infinitif ne soit pas accolé à fait n’empêche pas que me n’est toujours pas COD de faire mais de comprendreJe me suis fait mal comprendre = je me suis fait comprendre mal. Je ne vois aucune raison d’accorder.

Le système de freinage commandé par la pédale dite de frein d’une voiture est réparti sur quatre freins, il me semble qu’il faut écrire la voiture n’avait plus de freins. Pour contact, je crois que le singulier et le pluriel ont du sens : j’ai repris contact avec ma famillej’ai à nouveau établi des contacts avec ma famille. Je pense donc que vous avez le choix.

jbambaggi Grand maître Répondu le 6 juin 2018

Bonsoir Jbambaggi,
Merci également pour votre réponse. Vous confirmez mes doutes, comme d’habitude 🙂

le 6 juin 2018.

Je confirme vos doutes ? Désolé, j’aurais préféré les lever ! 🙂

le 6 juin 2018.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.