indicatif ou subjonctif ?

Bonjour,

Écririez-vous :
« Tu es la dernière personne qui a quoi que ce soit à se reprocher. »
ou
« Tu es la dernière personne qui ait quoi que ce soit à se reprocher. »

J’ai beau chercher, voire essayer de voir ce que cela donnerait en changeant de personne, je ne trouve pas…

MERCI de bien vouloir éclairer ma lanterne !

Nadouchka Amateur éclairé Demandé le 21 décembre 2020 dans Question de langue
3 réponse(s)
 

Bonjour,

1° « Après le dernier qui (que, à qui), on emploie l’indicatif (hors condit.), le subjonctif ou le conditionnel, selon la nuance : C’est la dernière personne que j’ai interrogée (certitude) ; à qui je veuille m’adresser (élément subjectif d’appréciation, intention) ; qui consentirait à faire cette démarche (fait hypothétique). »  Joseph Hanse, Nouveau dictionnaire des difficultés du français moderne, 3e éd., p. 307.

Or votre phrase comporte, à n’en pas douter, un élément subjectif d’appréciation.

Dès lors, le subjonctif (présent) est de mise.

2° Mais cette phrase soulève un second problème  : doit-on mettre le verbe avoir à la seconde personne du singulier (aies) ou à la troisième (ait) ?
Selon  Grevisse et Lenoble-Pinson (Le français correct, 6e éd., p. 338), l’usage est indécis lorsque l’attribut (ici : la dernière personne) contient le dernier, le premier, le seul, l’unique, etc.). Les ex. donnés alors montrent que les deux personnes sont possibles. 

Conclusion : on peut écrire :Tu es la dernière personne qui aies ou qui ait…

Vous voilà « armé(e) » avec des références indiscutables.

Prince Grand maître Répondu le 21 décembre 2020

Si on change de personne :
Vous êtes les dernières personnes qui ayez quelque chose à se reprocher
Ils sont les dernières personnes qui aient quelque chose à se reprocher
Nous sommes les dernières personnes qui ayons quelque chose à se reprocher

On a ici une formulation toute faite : être la dernière personne qui + subjonctif . l’emploi du subjonctif se justifie parce que le verbe qui suit (dans ce cas « avoir quelque chose à se reprocher »)n’exprime pas un fait mais , quelque chose qu’on envisage, une construction mentale.

Tara Grand maître Répondu le 21 décembre 2020

J’avais penché pour le subjonctif « à l’oreille », même si, aux autres personnes, cela ne me satisfaisait pas… mais sans savoir comment le justifier. Merci  à vous  deux pour ces précieuses précisions.

Nadouchka Amateur éclairé Répondu le 21 décembre 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.