Il a pris toutes les mesures qu’il a du(es)

Re-bonjour,
Une seconde (peut-être deuxième s’il en vient une autre 😉 )
Je lis également dans le même ouvrage :
« Il a pris toutes les mesures qu’il a dues. »
Il me semblait que lorsqu’un infinitif était sous-entendu derrière un participe comme « dû », ce dernier restait invariable. Ici, lorsque je pose la question « Qu’est-ce qu’il a dû ? », je réponds « Il a dû prendre toutes les mesures » et je n’accorderais pas en écrivant « Il a pris toutes les mesures qu’il a dû ».

Une nouvelle subtilité m’échappe-t-elle encore ?
Merci

Fabien_B Érudit Demandé le 25 août 2018 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Bonjour Fabien, sur ce point je vous donne entièrement raison. Il est clair que nous avons ici un infinitif sous-entendu (prendre) car on ne peut pas « devoir une mesure ». Il en aurait été différent si la phrase avait été il a pris toutes les mesures qu’il a voulu(es) car ici on pourrait considérer soit que mesures est COD de vouloir (car on peut vouloir des mesures), soit que prendre est sous-entendu et les deux formes (accord ou non du participe) auraient été possibles. Mais dans la phrase que vous citez, l’accord me semble aussi fautif, pour moi on ne peut pas l’écrire autrement que il a pris toutes les mesures qu’il a .

ChristianF Grand maître Répondu le 25 août 2018

Merci à vous Christian. Si c’est bien le cas, je commence à m’inquiéter de la qualité d’un ouvrage censé être la référence en orthographe puisqu’il s’agirait de la deuxième erreur relevée 🙁

le 25 août 2018.

Peut-on savoir quel est cet ouvrage ?

Anouck Érudit Répondu le 25 août 2018

L’Officiel du Certificat Voltaire. Édition 2018.

le 25 août 2018.

Vous avez raison dans ce cas. Il n’y a pas de C.O.D. antéposé, le verbe est sous-entendu et on n’accorde donc pas.
L’autre erreur présumée (accord avec Majesté ou d’autres titres je pense ) n’en était pas une car il s’agit d’un choix fait par le Projet Voltaire qui cautionne un usage dominant.
L’ouvrage L’Officiel du Certificat Voltaire bénéficie d’une page de présentation sur leur site permettant des remarques et des réponses directes de leur part : Page dédiée. 
Vous pouvez signaler (après avoir éventuellement vérifié sur ce site) ce qui vous semble être une anomalie en référençant la page et la ligne concernée. Les membres de ce site ne sont pas liés à l’éditeur (L’Étudiant) et ne peuvent intervenir.

Chambaron Grand maître Répondu le 27 août 2018

Merci à vous.
La deuxième erreur dont je parlais se trouve page 466 de l’ouvrage :
« Il va au cinéma tous les samedi soir »…

le 27 août 2018.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.