Hésitant ou Hésitants

Bonjour,
J’ai un petit doute sur l’accord de « hésitants » dans ce début de phrase:
 » Hésitants à l’adopter, les joueurs ont fini par porter ce maillot. »
J’hésite entre l’adjectif et le gérondif, pouvez-vous m’éclairer s’il-vous-plaît?
Merci !

Lilyine Membre actif Demandé le 23 septembre 2022 dans Accords

Pour ne plus vous poser cette question ni tant d'autres,
découvrez les formations en orthographe et en expression du Projet Voltaire :

7 réponse(s)
 

La syntaxe et le vocabulaire de votre phrase ne permettent pas de décider sereinement.
Au début, ils étaient hésitants (c’est un adj.), mais ils ont fini par l’adopter.

Pour qu’il y ait un gérondif, il faut une concomitance, ou une notion de cause, or on ne peut pas affirmer qu’ils hésitent puis finissent par accepter en même temps.
Je verrais plutôt  :
Hésitant à adopter le maillot, ils se sont laissé convaincre par … (on peut voir une action conjointe, mais il faut supprimer le verbe finir).

joelle Grand maître Répondu le 23 septembre 2022

Bonsoir,
Ils’agit ici d’un participe présent, donc invariable.

PhL Grand maître Répondu le 23 septembre 2022

Merci pour votre aide!

Lilyine Membre actif Répondu le 23 septembre 2022

Bonsoir,
Si l’on considère « hésitant » comme un adj. La fomulation « hésitant à l’adopter » n’a ni sens, ni verbe, ce qui est très ennuyant.
Le participe présent est requis, c’est lui le verbe nécessaire au sens de la phrase.

Ouatitm Grand maître Répondu le 23 septembre 2022

La question est de savoir si l’adjectif peut construire un complément introduit par à  et suivi d’un infinitif. En d’autres termes, peut-on dire (être) hésitant à faire qq chose, comme on dit (être) réticent à faire qq chose ?
Il ne me semble pas que ce soit une tournure que j’utilise volontiers, néanmoins, je ne vois rien qui l’empêche absolument, et je constate qu’on trouve facilement des occurrences (voir trois exemples ci-dessous).

Particulièrement hésitantes à l’adopter, les joueuses ont fini par porter le maillot.

Cette phrase vous parait-elle acceptable ?

Et celles-ci :
Paradoxalement, alors que le Québec avait été la province la plus hésitante à introduire les programmes fédéraux
Jamais, hélas ! on ne l’a sentie plus hésitante à l’accepter, plus désarmée pour le tenir.
la paix – ou du moins ce qu’on est en droit d’attendre d’elle – est plus hésitante à se manifester

Si oui, alors aussi bien l’adjectif que le gérondif sont possibles dans cette phrase. Et si non, eh bien, seul le gérondif est acceptable, mais il faudrait donner les raisons qui rendraient l’adjectif irrecevable.

marcel1 Maître Répondu le 24 septembre 2022

Je ne dirais pas  Je suis hésitante à faire ceci ou cela« . Je me suis demandé pourquoi.
Peut-être simplement parce qu’il est plus simple de dire j’hésite à faire ceci ou cela, ce qui n’est pas possible avec « réticent » par exemple.

De même, on ne dit pas : Je suis apeurée de faire ceci  mais j’ai peur de faire …
Mais on dit : Je suis heureux de faire ceci ou cela parce que le verbe possible ne donne pas la même nuance (je me réjouis de..)

On pourrait peut âtre généraliser ainsi  : lorsque un verbe correspondant existe, la tournure « être + adjectif + à infinitif « est évitée, pour tout adjectif (verbal ou non).

Tara Grand maître Répondu le 25 septembre 2022

Dans le contexte que vous donnez, sans doute le verbe est-il plus évident que l’adjectif, mais dans les exemples que j’ai proposés dans ma réponse, la forme adjectivale est bien meilleure que celle verbale – au moins pour les deux derniers. Dans les exemples ci-dessous, également ; pour les deuxième et troisième, la forme verbale est même impossible :

Par la suite, Spaak […] multiplie les contacts avec ses partenaires français, les plus hésitants à s’engager dans l’aventure du marché commun, […].

(Bien sûr, il est possible de dire … ses partenaires français, qui sont ceux qui hésitent le plus à s’engager… ; mais la phrase n’est pas meilleure, au contraire, elle est plus lourde. Et bien sûr dans cette phrase comme dans les précédentes ou les suivantes, les auteurs auraient pu opter pour réticent plutôt que hésitant, mais manifestement ils n’ont pas senti d’impossibilité à choisir le deuxième et je les rejoins dans cette perception).

[Cette législation] rend les entreprises plus hésitantes à investir.

Cela, Trump ou Johnson l’ont compris et ont estimé que le temps de la classe politique traditionnelle, plus lisse, plus sobre, plus hésitante à entrer dans un jeu où il n’y a que des coups à prendre était révolu.

 

(Récemment un cas similaire avait été proposé par Nonobstant : suffisant-verbe vs suffisant-adjectif.)

le 25 septembre 2022.

Alors il faudrait se demander pourquoi l’adjectif verbal (si mal nommé !) + complément ne pose pas problème dans certains cas et en pose dans d’autres.
Mais le cas des formes en -ant a souvent été assez imparfaitement décrit par les grammaires. Cela reste un domaine où il y a sans doute encore à explorer.

le 26 septembre 2022.

C’est la tournure « hésitants à + infinitif » qui est plutôt bancale.
Ils sont hésitants, tout court.
Ma proposition :
D’abord hésitants, à cause des couleurs criardes, les joueurs ont fini par accepter de porter ce maillot. 

Cathy Lévy Grand maître Répondu le 26 septembre 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.