éprouver du mépris de ou pour

Bonjour,

A éprouve du mépris pour B et sa vie rangée.

A éprouve du mépris pour B et pour sa vie rangée.

A éprouve du mépris pour B et de sa vie rangée.

Pourrriez-vous me dire si la troisième phrase est aussi correcte ? D’après vous, quelle phrase est meilleure, la première ou la deuxième ?

Merci

Automne Grand maître Demandé le 13 mai 2021 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

A éprouve du mépris pour B et pour sa vie rangée.  Cette phrase est la meilleure*. En français on a tendance à reprendre la préposition.  —> il a peur de l’inconnu et du mystère – elle vient avec son ami et avec son  frère. Il a peur des chiens et des chats

Même s’il est parfois possible de ne pas le faire avec certaines prépositions  : A éprouve du mépris pour B et sa vie rangée. —> elle vient avec son ami et son frère –  il s’adresse à son directeur et ses collègues – mais non °il a peur des chiens et chats

*A éprouve du mépris pour B et sa vie rangée a un sens autre : le mépris  existe pour B parce qu’il a une vie rangée.
A éprouve du mépris pour B et pour sa vie rangée :
le mépris est pour les deux éléments et serait éprouvé pour A même s’il n’avait pas ce genre de vie.

Je pense que ce n’est jamais possible avec la préposition « de ».
Cependant, on ne change pas de préposition ce qui est logique parce qu’elles ont un sens spécifique

°A éprouve du mépris pour B et de sa vie rangée est incorrecte.
°Elle sort pour fermer le portail et afin de prendre l’air est, sinon strictement incorrecte, du moins très maladroite bien que les deux prépositions aient un sens à peu près équivalent.

Tara Grand maître Répondu le 13 mai 2021

Merci 🙂

le 13 mai 2021.

« En français on a tendance à reprendre la préposition. » 

Le B.U. actuel :

« Les prépositions à, de, en se répètent normalement  devant chaque terme.

[…]

Les prépositions autres que à, de, en peuvent ou non se répéter. » Et encore, il faudrait développer…

Prince Grand maître Répondu le 13 mai 2021

Oui.
Sur : °je suis sur le dos de mon père, le toit. <—- incorrect. —> Je suis sur le dos de mon père et sur le toit.
Et puis il y a toujours une nuance différente plus ou moins importante,  selon qu’on répète ou non la préposition

le 13 mai 2021.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.