écrit-on « tu ne me rends aucun compte sur ta gestion ? »ou tu ne me rends aucuns comptes sur ta gestion? »

tu ne me rends aucun compte sur ta gestion

virtual Débutant Demandé le 28 février 2018 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Bonsoir, c’est une très bonne question… Stricto sensu, la règle veut qu’on écrive aucun au pluriel lorsqu’il est suivi d’un nom qui ne s’emploie qu’au pluriel ou qui possède un sens spécifique au pluriel. Or c’est précisément le cas avec compte : bien qu’il existe au singulier, rendre des comptes est une expression où il est utilisé au pluriel, donc en toute logique il faudrait effectivement écrire tu ne me rends aucuns comptes. Cela dit, d’une part cette règle est peu connue et très rarement appliquée et d’autre part il existe aussi une expression très proche rendre compte (avec compte au singulier), bien qu’avec un sens légèrement différent. Il faudrait avoir plus de précisions sur le contexte, mais pour éviter des haussements de sourcils et d’éventuels commentaires désobligeants, je pense que vous pouvez vous en tenir prudemment à l’orthographe standard tu ne me rends aucun compte

ChristianF Grand maître Répondu le 28 février 2018

Bonsoir Christian,

Je me permets de vous répondre. Il n’y a pas de haussements de sourcils à y avoir, vous donnez votre avis librement. Nous ne sommes pas sur un site sectaire.

Toutefois, je partage votre analyse. Vous avez tout à fait raison et votre premier raisonnement est correct. Il est d’ailleurs le même que dans  »Le petit Grevisse »

le 28 février 2018.

Bonsoir Cyril, les haussements de sourcils dont je parlais ne visaient bien sûr pas les personnes fréquentant ce site mais plutôt l’entourage de la personne qui posait la question… Je sais d’expérience que tenter de persuader certaines personnes du bien-fondé d’une orthographe particulière ou inhabituelle est souvent perçu de façon assez négative, comme une forme de snobisme ou d’intégrisme ou que sais-je (certains vont même jusqu’à en déduire des orientations politiques ou religieuses relevant du pur fantasme). Par exemple, pas plus tard que tout à l’heure, un contributeur nous demandait (ici) comment tourner une phrase dont l’orthographe qu’il savait correcte « choquait les gens de son service »…

le 28 février 2018.

Aucun s’emploie la plupart du temps au singulier et le nom qui suit est donc aussi au singulier.  On ne trouve aucuns ou aucunes au pluriel que lorsqu’ils déterminent des noms qui sont toujours au pluriel. Par exemple, on écrira « ces opérations n’ont occasionné aucuns frais ».
Pour en revenir à votre exemple, la locution courante est « rendre compte », avec compte au singulier – même si l’on dit parfois « rendre des comptes ». Tout bien pesé, dans ces conditions, il me semble qu’il faut écrire : « Tu ne me rends aucun compte ».

jbambaggi Grand maître Répondu le 28 février 2018

Bonsoir,
Il faut écrire  » Tu ne rends aucuns comptes sur ta gestion’

Grevisse dit à ce sujet qu’il faut laisser au singulier  »aucun  » lorsqu’il désigne des noms qui peuvent s’employer au singulier et au pluriel sans distinction de sens, et qu’il faut écrire  »aucuns » au pluriel, devant un nom qui s’emploie toujours au pluriel (aucuns honoraires, aucun frais) ou devant un nom qui n’a pas le même sens au singulier et au pluriel. Dans votre expression, on dit bien  »rendre des comptes » on ne rend jamais  »un compte »
De ce fait, le pluriel est préférable, du moins plus justifié. (Source  »Le petit Grevisse »)

Cyril17 Grand maître Répondu le 28 février 2018

« on dit bien  »rendre des comptes » on ne rend jamais  »un compte » ».
À ceci près qu’on dit plus fréquemment encore  « rendre compte », avec compte au singulier.

le 28 février 2018.

Avec tout le respect que je vous dois Jbambaggi, je ne partage pas votre analyse.
On rend des comptes à quelqu’un.
Mais dans tous les cas, grammaticalement parlant, les deux tournures sont correctes. À l’auteur de faire son choix ..

le 28 février 2018.

Rendre compte de… n’a pas le même sens que Rendre des comptes sur…
Cette dernière construction n’a en fait pas de version au singulier et induit l’accord de aucuns comme le dit Cyril17.

le 28 février 2018.

Merci pour votre confirmation Chambaron 🙂

le 28 février 2018.

Nous nous respectons tous, du moins je l’espère ! Désolé cependant d’insister, mais « rendre compte » est bien employé dans le même sens que « rendre des comptes ». La locution s’emploie dans le sens  d’expliquer (que n’a pas « rendre des comptes ») et  de  présenter un rapport détaillé (ce qui est bien le même sens que « rendre des comptes »). D’ailleurs, le CNRTL ne signale même pas la locution « rendre des comptes », pourtant employée :
b) Rendre compte (loc. verbale)

− Emplois trans.

♦ [Le suj. désigne une pers.] Présenter un rapport détaillé, spécialement à une autorité supérieure pour l’informer, se justifier auprès d’elle.

[Constr. nom.] :

38. Mais, chère Fanny, si cette femme [mademoiselle des Touches] était une sainte, elle n’accueillerait pas votre fils (…). J’irai la voir, moi (…) je vous en rendrai compteBalzacBéatrix,1839-45, p. 64.

[Constr. verbale (+ complétive)] Rare. Le commandant du 9ecorps rend compte qu’il tient la ferme Nozet (FochMémoires,t. 1, 1929, p. 131).

Emploi abs. Aller rendre compte à l’inspecteur-chef (BernanosUn Mauvais rêve,1948, p. 982):

39. Ce fut Jacqueline qui parvint à dissuader le vieux Siegfried de continuer à faire lui-même l’aumône à ses gueux. (…). Jérémie, le valet de chambre, fut chargé de la distribution. Il s’en acquittait avec des airs dégoûtés d’archiduc et venait ensuite rendre compte à son vieux maître. DruonLes Grandes familles,t. 2, 1948, p. 214.
♦ [Le suj. désigne une chose] Expliquer. L’impuissance du mécanisme à rendre compte de la vie psychologique par des enclenchements de réflexes, si complexes fussent leurs rouages (MounierTraité du caractère,1946, p. 258):

40. … n’est-il pas étrange qu’une théorie, qui commence par opposer plaisir et douleur, finisse par invoquer les mêmes principes pour rendre compte des phénomènes cliniques de la mélancolie et de l’hilarité? J. VuilleminEssai sur la signif. de la mort,1949, p. 108.
C’est ici, en II, C 4,b.
le 1 mars 2018.

Jbambaggi, le Petit Robert quant à lui cite bien les deux locutions (rendre compte et rendre des comptes) de façon distincte. Comme je l’ai dit dans ma première réponse, les deux expressions sont très proches mais présentent néanmoins une nuance de sens : rendre des comptes possède en plus le sens de se justifier et est souvent accompagné d’une notion d’obligation, de contrainte que n’a pas (ou à un degré moindre) rendre compte : il devra rendre des comptes à la justice.

le 1 mars 2018.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.