Du ou de ?

Je me demande s’il faut utiliser « du » ou « de » dans l’exemple suivant ?
Les avides du pouvoir.
Les avides de pouvoir.

Juliano Grand maître Demandé le 2 juillet 2018 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

6 réponse(s)
 

Bonjour Juliano, un peu difficile de trancher sans le contexte… Les avides du pouvoir évoque  « LE pouvoir« , il y a une idée d’absolu, dans un sens plus fort que les avides de pouvoir, qui fait référence à « une certaine quantité » (un peu, beaucoup, quelques miettes, plus que le voisin ?) de pouvoir, indéterminée et plus vague. Mais encore une fois, il n’y a pas une tournure meilleure que l’autre, cela dépend essentiellement du contexte et de l’idée que vous voulez faire passer.

ChristianF Grand maître Répondu le 2 juillet 2018

Du = de le = article contracté défini qui fait référence à une notion précise
De = préposition sans article = le pouvoir en général

joelle Grand maître Répondu le 2 juillet 2018

Je dirais les avides de pouvoir : c’est bien le pouvoir en général. Toutefois, j’ai du mal avec l’adjectif « avide » utilisé comme un nom commun.
Je sais que votre rédaction n’est pas formelle mais je préfère « les hommes a vides de pouvoir ».

joelle Grand maître Répondu le 2 juillet 2018

Bonsoir, ChristianF et Joelle.

La phrase dans laquelle j’utilise ces termes rappellera quelque chose à Joelle 😉 – https://www.question-orthographe.fr/question/conseils-de-syntaxe-et-de-ponctuation/
J’ai abandonné ma tournure avec « pour autant », car j’ai appris que cette locution adverbiale doit introduire une phase négative.

Voici donc la nouvelle tournure :
– La bestialité n’est pas incarnée par l’homme qui devient crevette, mais par les avides du pouvoir.
– La bestialité n’est pas incarnée par l’homme qui devient crevette, mais par les avides de pouvoir.

Je connaissais le « du » comme une contraction « de le » et j’ai lu que si le nom était masculin et indéterminé, il fallait plutôt utiliser « du » (ex : du pain, du lait).
J’ai l’idée d’évoquer le pouvoir de manière générale. Un chef de gang, des leaders d’une multinationale d’armement, veulent tirer profit d’une situation dans le film et je veux les qualifier comme des avides (de ou du) pouvoir. Le pouvoir est donc vraiment général et non un pouvoir précis particulièrement.

« Les avides du pouvoir évoque  « LE pouvoir« , il y a une idée d’absolu, dans un sens plus fort que les avides de pouvoir » en lisant cela, j’opterais plutôt pour »du ».
« De = préposition sans article = le pouvoir en général » en lisant, j’opterais plutôt pour « de ».

J’ai donc du mal à trancher 😀

Juliano Grand maître Répondu le 2 juillet 2018

Juliano,

C’est pas plutôt  » j’obterais » « obter » que  » j’opetais ?  »

Amicalement.

le 2 juillet 2018.

Estudiantin, je voulais écrire « j’opterais ».
Je suis sur tous les fronts, je retravaille aussi une autre critique et je regardais le foot en même temps.

le 2 juillet 2018.

N.B. : Je viens d’ailleurs de voir que j’avais bien écrit le mot dans ma première phrase.

le 2 juillet 2018.

Ton texte est très bien écrit, maintenant que tu as corrigé je peux enlever
mon commentaire, c’était juste dans le sens amical. 🙂

le 2 juillet 2018.

Joelle, je pense retenir « avides de pouvoir ». Quant à votre remarque sur l’utilisation de l’adjectif utilisé comme un nom commun, cela me saute aux yeux maintenant et je vais revoir ça. Merci

Juliano Grand maître Répondu le 2 juillet 2018

À défaut de pouvoir retenir « les individus avides de pouvoir » (nombre de caractères), je vais retenir ceci : La bestialité n’est pas incarnée par l’homme qui devient crevette, mais par les vils opportunistes.

Merci à tous pour vos réponses.

Juliano Grand maître Répondu le 2 juillet 2018

Bonjour Juliano, je reviens sur « les avides de pouvoir » car après réflexion je me demande si cette formule est réellement fautive comme le pense Joelle (et comme je le pensais moi-même au premier abord). Pour essayer de collecter plus de réponses, je viens de poser la question dans un sujet à part. Cela m’intéresse car je préfère largement « les avides de pouvoirs » aux « vils opportunistes », j’en trouve le sens plus précis et plus explicite.

le 3 juillet 2018.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.