Constructions / Accords

Répondu

Bonjour,

Je vous soumets trois points sur lesquels je m’interroge, pour confirmation :

1. Le curé a vingt paroisses à s’occuper. Est-ce correct ? Je dirais plutôt : dont il doit s’occuper.

2. C’est la voiture que j’ai vue garée près du bois et que j’ai crue abandonnée par son propriétaire : il y a bien accord pour vue et crue ?

3. Il était fasciné par les résistants. Il m’a parlé d’un qui s’était illustré contre les Allemands. Je dirais plutôt : Il m’a parlé de l’un d’eux qui s’était illustré…

Merci pour vos réponses.

Marisa Maître Demandé le 24 juillet 2020 dans Général
6 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Une précision  pour la Q.2 et notamment pour « cru/crue » :

Lorsque le participe passé est suivi d’un attribut du complément d’objet direct, il s’accorde normalement en genre et en nombre avec le complément d’objet direct, si celui-ci est placé avant le participe :

On les a retrouvés vivants.
Cette villequ‘on m’avait présentée si accueillante, ne me plaît pas beaucoup.

Cependant, le participe passé peut rester invariable si l’on considère que l’attribut fait partie intégrante du COD. C’est notamment le cas avec les participes passés crudit ou voulu :

On l’a dit morte, mais elle n’était que blessée.
(Ce n’est pas elle qu’on a dite. Ce qu’on a dit, c’est qu’elle était morte.)

Ma chienne, que j’avais cru perdue, est revenue hier.
(Ce n’est pas ma chienne que j’ai crue. Ce que j’ai cru, c’est qu’elle était perdue.)

C’est la voiture que j’ai vue garée près du bois et que j’ai cru abandonnée par son propriétaire. 

joelle Grand maître Répondu le 24 juillet 2020

Joëlle, votre réponse me fait grandement  plaisir,  car elle  est non seulement exacte, mais tord le cou à la position de ceux qui n’admettent pas que la solution « n’est pas aussi simple » qu’ils le voudraient ou le croient (cf. Bamako, aujourd’hui ou hier, au sujet de l’accord du PP eu).

Le Bon usage actuel :

« L’usage est assez hésitant pour les participes cru, su, dit, voulu et leurs synonymes , pour lesquels le véritable objet direct est l’ensemble formé par le nom ou le pronom et l’attribut. 
Ex. où le participe est invariable : Derrière ses yeux se creusaient de profondes salières qu’on aurait cru évidées au scalpel (GautierCap. Fracassevi )
Dans ce cas particulier la variabilité prédomine : Tout le monde l’a crue morte (HugoAngelo, III, ii , 3). »

La BDL, Briet, etc. admettent également l’inv. et la var. de eu en l’espèce. 

Prince Grand maître Répondu le 24 juillet 2020

C’est la voiture que j’ai cru abandonnée par son propriétaire.
Le sens est : j’ai cru qu’elle était abandonnée par son propriétaire.
Le COD n’est pas la voiture mais : [qu’elle était] abandonnée

Il en va différemment dans la phrase suivante :
Il nous a dit des choses que je n’ai pas crues
Le COD est les choses

Tara Grand maître Répondu le 24 juillet 2020

Je remercie vraiment Joelle et Prince pour avoir pris la peine de me donner davantage d’explications.

(Quant à Luxembourg, il devrait apprendre la courtoisie qui n’a pas l’air d’être son point fort…)

Marisa Maître Répondu le 24 juillet 2020

Marisa, vous êtes toujours la bienvenue.

le 24 juillet 2020.

Merci beaucoup pour ces réponses réactives et rapides !

Marisa Maître Répondu le 24 juillet 2020

Suite à l’intervention de Tara, finalement, il ne faut pas d’accord pour les deux participes passés ? C’est la voiture que j’ai vu garée et que j’ai cru abandonnée ???

Marisa Maître Répondu le 24 juillet 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.