Conjugaison

Répondu

Bonjour les ami(e)s, j’ai des doute sur la conjugaison du verbe avoir dans la phrase suivante:
J’ai du mal à penser qu’il a (ait) fait une erreur.
Est il correcte de garder le présent de l’indicatif ou il vaut mieux utiliser le subjonctif présent, du moment où la phrase exprime un doute ?
Amitiés.

Mendiantcravaté Maître Demandé le 12 décembre 2021 dans Conjugaison

Pour vous améliorer en orthographe, testez le Projet Voltaire avec Défi 30 :

5 réponse(s)
 
Meilleure réponse

J’ai du mal à penser qu’il a fait une erreur.

Dans la mesure où « j’ai du mal à penser » est affirmatif, je mettrais l’indicatif.

joelle Grand maître Répondu le 12 décembre 2021

J’ai oublié « fait ».

Manuel Grand maître Répondu le 12 décembre 2021

Bonjour, peut-être le commentaire  sous-jacent (non explicite), pourrait être glosé : J’ai du mal à penser qu’il ait une erreur [mais peut-être je me trompe].

Mais bien sûr tant que l’on n’est pas dans le contexte de la phrase, seul une interprétation est possible.

Manuel Grand maître Répondu le 12 décembre 2021

« Cette réponse de joelle :
« En général, pour les verbes d’opinion (penser, croire, …) on met l’indicatif quand on affirme car on est sûr. »

Prince (archive) Grand maître Répondu le 12 décembre 2021

1.J’ai du mal à penser qu’il ait fait une erreur.
2. J’ai du mal à penser qu’il fait une erreur.

Avec la troisième personne on voit (les francophones) bien que les deux modes sont possibles.
Alors, où est la différence ?
Dans la phrase 2 les deux faits ( avoir du mal et faire une erreur) sont traitées comme des informations.
Dans la phrase 1, seul le premier fait (avoir du mal est traité comme une information. Le deuxième fait (faire une erreur  n’est que théorique.

On a donc un décalage d’angle de vue, d’attitude mentale entre les deux phrases.

Tara Grand maître Répondu le 12 décembre 2021

Pour ne plus vous poser cette question ni tant d'autres,
découvrez les formations en orthographe et en expression du Projet Voltaire :

Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.