Comment comprendre cette phrase ?

Bonjour,
Je ne saisi pas le sens de cette formule :
“ Candide, plus ému encore de compassion que d’horreur ….”

Merci

Your Amateur éclairé Demandé le 29 août 2021 dans Général

Je ne saisiS

le 30 août 2021.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Bon on va s’y remettre…..ça signifie que Candide, à la vue  de cet « épouvantable gueux, éprouve plus de sentiment qui porte à plaindre autrui et à partager ses souffrances (pitié)

qu’une .mpression violente causée par la vue d’une chose ou d’un être qui fait peur ou qui répugne. »
Prince Grand maître Répondu le 29 août 2021

« épouventable » ?!!!
« plus de sentiment » ?
« .mpression » ?……………..
Et quel charabia………….

le 30 août 2021.

Jalouse ?

le 30 août 2021.

Pour la courtoisie, et la qualité, on est d’accord que chacun doit relire soigneusement ses réponses.

le 30 août 2021.

Jalouse de vous Prince ?! Que pourrais-je bien vous envier ?……………………..
À noter que ce n’est pas moi qui vous ai attribué ce vote négatif.

le 31 août 2021.

Candide, plus ému encore de compassion que d’horreur

Voici déjà quelques définitions (TLF) :
Compassion : Sentiment qui incline à partager les maux et les souffrances d’autrui. Pitié.
Horreur : Violent saisissement d’effroi accompagné d’un recul physique ou mental, devant une chose hideuse, affreuse. Effroi.
Ému : secoué par une émotion

Candide, devant le nègre de Surinam, est profondément bouleversé. Il éprouve un sentiment d’horreur devant la cruauté des hommes mais plus encore, il ressent de la compassion pour ce pauvre homme atrocement mutilé.
—->
La compassion émeut encore davantage Candide que ne le fait l’horreur de la situation du nègre de Surinam.

Tara Grand maître Répondu le 30 août 2021

Ah voilà, ça au moins c’est clair ! Merci Tara de relever un peu le niveau.

le 30 août 2021.

Merci à Prince et Tara pour vos réponses.

D’ailleurs, la situation dans laquelle s’insère cette citation  n’est pas celle du Surinamien , elle fait plutôt suite  à la pendaison du précepteur Panglos.

Je remercie également Cathy pour la faute conjugaison tout en lui priant, comme  le fait Joelle, de faire preuve de bienveillance.  La langue est un outil qui permet non seulement de communiquer mais aussi de donner corps aux pulsions de distinctions  comme en témoigne la réflexion sur le « niveau » qui serait à relever.

Your Amateur éclairé Répondu le 31 août 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.