Chleuasme

Bonjour,
Un chleuasme est-il toujours fait par fausse modestie ou peut-il être dit par réelle modestie, en cherchant tout de même à recevoir des compliments (ex : des personnes souffrant du syndrome de l’imposteur et qui en ont conscience) ?
Merci !

francais Grand maître Demandé le 24 décembre 2021 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 
Prince Grand maître Répondu le 24 décembre 2021

Ne doit pas être confondu avec Chloasme.

le 24 décembre 2021.

Merci d’avoir répondu, Mais j’ai déjà consulté Wikipédia, bien entendu… D’autres définitions en revanche ne parlent pas de cette « fausse modestie ». Ainsi, une personne qui se trouve réellement nulle, mais aime tout de même les compliments, peut-elle faire des chleuasmes ?

francais Grand maître Répondu le 24 décembre 2021

Eh bien non. Pour qu’il y ait chleuasme, il faut qu’il y ait procédé rhétorique, c’est à dire intention d’utiliser le discours pour agir sur les esprits. Si une personne est réellement modeste, le discours reflète simplement sa modestie.
Le chleuasme est à rapprocher de l’ironie : il vient du grec chleuasmos qui signifie ironie. L’ironie est également un procédé où on dit le contraire de ce qu’on veut faire comprendre.
On a une différence d’intention : pour le chleuasme, c’est d’obtenir des compliments, pour l’ironie, c’est de se moquer et provoquer le rire.

Dans le Tartuffe de Molière, Tartuffe utilise le chleuasme, et même l’hyperchleuasme : « Oui, mon frère, je suis un méchant, un coupable ». Tartuffe dit la vérité mais il le dit de façon à ce que son interlocuteur pense que c’est une forme de fausse modestie et n’y croie pas, et que , bien au contraire, ces propos montrent sa sainteté.

Tara Grand maître Répondu le 26 décembre 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.