Ce qu’il s’est passé.

Bonjour

Il est courant de dire : il  veut savoir ce qui s’est passé.

Mais on rencontre parfois cet étrange : il  veut savoir ce qu’il s’est passé.

Un « il » bien inutile. S’agit-il d’une faute ou est-ce adopté par l’usage ?

Merci.

Brad Grand maître Demandé le 17 août 2018 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

La construction impersonnelle « il s’est passé des choses » se conserve dans une relative, avec « ce que ».
Il me semble plus clair de conserver ce « il » que vous trouvez inutile mais qui montre bien ce qu’était l’intention de l’auteur, ou la phrase initiale :
Il advint que le loup mangea l’agneau. Savez-vous ce qu’il advint ?
Il faut agir avec prudence. Ce qu’il faut, c’est agir avec prudence.
Il s’est passé bien des choses dans cette ville. Que s’est-il donc passé ? Il veut savoir ce qu’il s’est passé.
Ça semble assez naturel de conserver la forme impersonnelle.
Ensuite, si une tournure non impersonnelle, transitive, avec le même verbe existe (ce qui n’est pas le cas de falloir), on peut supprimer le « il » et faire du « ce qui » un simple « quoi », sujet du verbe. Il veut savoir ce qui s’est passé. Aplatir ainsi la relative est une pratique courante, mais conserver la nuance de style entre « des choses se passent ici » et « il se passe des choses ici » est loin d’être une faute.

David91 Érudit Répondu le 17 août 2018

Voici d’excellentes réponses.

joelle Grand maître Répondu le 17 août 2018

Merci David,  merci Joelle.
En fait, tous les cas de figure avec  « ce qu’il » paraissent tout à fait « normaux », corrects.
Le seul qui intrigue est  ce » ce qu’il se passe ». Peut-être  parce qu’il est plus rare, peut-être est-ce une question d’habitude.
On sait maintenant qu’il est correct.
Merci.

Brad Grand maître Répondu le 17 août 2018
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.