Ce n’est…, (mais) c’est…

Répondu

Bonsoir,

Pourriez-vous me dire s’il vous plait si ces deux phrases sont correctes et s’il existe pour vous une différence de sens entre elles ?

Ce qui est décevant, ce n’est pas d’échouer, c’est d’être la risée du public.

 

Ce qui est décevant, ce n’est pas d’échouer, mais c’est d’être la risée du public.

Cette structure « Ce n’est…, mais c’est… » est-elle par ailleurs possible ?

Merci d’avance pour votre aide!

Gombro Amateur éclairé Demandé le 2 décembre 2020 dans Général

et s’il existe pour vous une différence de sens entre elles ?

le 2 décembre 2020.
3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

1 Ce qui est décevant, ce n’est pas d’échouer, c’est d’être la risée du public.
2 Ce qui est décevant, ce n’est pas d’échouer, mais c’est d’être la risée du public.
3 Ce qui est décevant, ce n’est pas d’échouer, mais d’être la risée du public.

Trois formulation très correctes.
Vous demandez quelle est la différence de sens.
Elles signifient la même chose ; ce qui change, c’est l’intention :
c’est : la reprise de « c’est » peut être voulue, avec ou sans le « mais » : c’est une façon d’insister sur la rectification de la première proposition sur la seconde (1).
mais : l’expression de l’opposition existe sans le « mais ». Ajouter « mais » est encore une formule d’insistance. (2)

La phrase 3 n’utilise pas de formule d’insistance. Elle est effectivement plus légère mais moins expressive aussi.
Chacune de ces phrases a donc son utilité. L’important est de bien savoir quel effet on veut produire.

Tara Grand maître Répondu le 3 décembre 2020

Je dirais que les deux sont correctes mais la seconde est peut-être un peu plus lourde
Il y en a une troisième (ma préférée) : Ce qui est décevant, ce n’est pas d’échouer, mais d’être la risée du public.

joelle Grand maître Répondu le 2 décembre 2020

Merci, me voilà éclairé !

Gombro Amateur éclairé Répondu le 3 décembre 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.