Accord ou non du participe passé

Bonjour,

Je me demande si le participe passé « cru » et si l’adjectif « compatible » doivent s’accorder dans ce cas :
Des saveurs, obtenues par des ajouts d’essences rares, de parfums exotiques, qu’elle n’aurait jamais cru compatible avec le caramel.

Je vous remercie de vos explications.
Bonne journée !

Poppy Érudit Demandé le 25 janvier 2021 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

Bonjour poopy.

L’accord et l’invariabilité sont admis :  cf. Le Bon usage ; L‘accord du  participe passé, par H. Briet , la BDL, etc. L’Académie admet aussi les deux ; elle préfère toutefois l’accord. 

J’ai fait le point plusieurs fois sur ce problème (avec ou sans Phil), par ex. ici.

Prince Grand maître Répondu le 25 janvier 2021

Je vous remercie.

Poppy Érudit Répondu le 25 janvier 2021

L’adjectif s’accorde toujours avec le nom ou le pronom auquel il se rapporte. La construction n’importe pas.
— Je crois ces choses compatibles avec le caramel.
— Je les crois compatibles avec le caramel.
Non, vous n’avez pas du tout le choix pour l’accord de l’adjectif « compatibles ».

Pour l’accord du participe passé, certains verbes, comme le verbe « croire », offrent le choix, selon qu’on considère que :
— le COD est une proposition : croire [que ces parfums sont compatibles], auquel cas on n’accorde pas ;
— le COD est un nom suivi d’un attribut du COD : croire [ces parfums] compatibles, auquel cas on accorde.
Le sens impose la première option, mais l’usage permet de considérer dans votre phrase que « ces parfums » est COD formel de « croire » (ce qu’il n’est pourtant pas sémantiquement) ; on accorde alors avec le « COD apparent ».

Interprétation où le COD logique pour l’accord est le COD sémantique, c’est-à-dire une proposition :
— On a cru que ces parfums étaient compatibles avec…
–> on a cru ces parfums compatibles avec…
–> ces parfums qu’on a cru compatibles avec…

Interprétation où le COD logique pour l’accord est le COD syntaxique apparent, c’est-à-dire un substantif ou son pronom :
— On a cru ces parfums, comment les a-t-on crus ? quelles qualités leur a-t-on attribué ? on les a crus compatibles avec…
–> on a cru ces parfums compatibles avec…
–> ces parfums qu’on a crus compatibles avec…

C’est vous qui voyez. Pour répondre formellement à votre question, il n’y a pas de règle particulière sur l’accord du participe passé avec son COD antéposé, mais il y a deux façons d’interpréter ce qu’est un COD.

Adrian Grand maître Répondu le 25 janvier 2021

Je vous remercie. Je crois que j’ai compris.

Douce soirée…

Poppy Érudit Répondu le 25 janvier 2021

Hélas non, si vous acceptez l’invariabilité de « cru compatible », c’est que vous n’avez pas compris.

le 25 janvier 2021.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.