Accord « encadré » ou « encadrés »

Bonjour,

J’ai une hésitation pour l’accord sur la phrase suivante, et j’avoue ne pas parvenir à trouver de réponses 🙂

Voici la phrase :
 » Les traits de son visage, [encadrer] par de longs cheveux blancs, semblaient ect… »

Mon problème concerne le mot « encadrer ». Faut-il l’accorder avec le sujet « Les traits » et donc l’écrire « encadrés », ou, en sachant que c’est bien le visage qui est encadré, et pas les traits, faut-il écrire « encadré ».

Je ne trouve aucun exemple similaire sur le net, j’en viens donc à demander votre aide.

Merci par avance 🙂

Caillou Débutant Demandé le 16 avril 2018 dans Accords

et caetera est abrégé en « etc. » : pas de points de suspension et pas « ect ».

le 16 avril 2018.
Ajouter un commentaire
11 réponse(s)
 

Bonjour.

Si des cheveux encadrent quelque chose, ce quelque chose est nécessairement un objet tangible. Un visage est un objet tangible. Des traits sont une abstraction. En conclusion, je pense qu’il faut accorder avec visage : Les traits de son visage, encadré par de longs cheveux blancs, semblaient (…).

jbambaggi Grand maître Répondu le 16 avril 2018
Ajouter un commentaire

Bonjour Caillou, vous avez parfaitement décrit l’alternative et vous y avez vous-même répondu. C’est à vous (ou à l’auteur de la phrase) de décider si, de son point de vue, ce sont les traits du visage qui sont encadrés ou si c’est le visage lui-même qui est encadré. Les deux orthographes sont possibles, correctes et précisent chacune l’un de ces deux points de vue. Il semble que pour vous ce soit plutôt le visage, vous écrirez donc Les traits de son visage, encadré par de longs cheveux blancs, … mais le pluriel (et donc considérer que les cheveux encadrent les traits du visage) serait tout aussi plausible.

ChristianF Grand maître Répondu le 16 avril 2018
Ajouter un commentaire

Un grand merci pour votre réponse (très) rapide.

Caillou Débutant Répondu le 16 avril 2018
Ajouter un commentaire

Bonjour. Comme un visage est composé de différents traits, ce qui est encadré est le visage & les traits du visage. Le pluriel de encadré  est préférable. On ne peut pas dissocier les deux dans l’exemple de Caillou.

LAUREN Érudit Répondu le 16 avril 2018
Ajouter un commentaire

Exemple: Des maisons de campagne séparées par des fossés. Ce n’est pas la campagne  qui est séparée  pardes fossés, c’est les maisons elles-mêmes.

LAUREN Érudit Répondu le 16 avril 2018
Ajouter un commentaire

La présence des virgules séparant ce morceau de phrase me pousserait à accorder au pluriel, alors que sans virgules j’accorderais au singulier. Y a-t-il une base grammaticale à cette intuition ? Je n’en suis pas sûre…

Pascool Grand maître Répondu le 16 avril 2018

En relisant, je comprends d’où me vient cet avis :

Si « encadré » se réfère à « visage », pourquoi séparer un nom de son adjectif par une virgule ?

le 16 avril 2018.
Ajouter un commentaire

Apparemment le donneur est visage. Cherchant dans Google books, et après avoir fait la recherche en tapant l’exemple de Caillou, je trouve : … la délicatesse des traits de son visage, encadré de longs cheveux blonds (L. Whale, Le manuscrit  Robinson), puis, … toujours surmontée d’un beau visage aux traits affinés, encadré par de longs cheveux noirs (J.L. Fabre, Le serment des Justes). Surpris, selon la comparaison: Des maisons de campagne séparées par des fossés… à suivre.

LAUREN Érudit Répondu le 16 avril 2018
Ajouter un commentaire

Tout à fait, il est le sujet du verbe mis au passif, et la présence de la virgule n’est pas indispensable.

LAUREN Érudit Répondu le 16 avril 2018
Ajouter un commentaire

Merci pour vos nombreuses réponses. Il est vrai qu’à la relecture, la virgule ne parait pas obligatoire. Encore merci en tout cas.

Caillou Débutant Répondu le 16 avril 2018
Ajouter un commentaire

En effet, pourquoi séparé le sujet de encadré, cela n’est pas mis en apposition.

LAUREN Érudit Répondu le 17 avril 2018
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.