Accord en nombre d’une suite de noms communs

Bonjour à tous,

Que pensez-vous des accords de cette phrase :
« Je pense résister au chant des perceuse, visseuse et meuleuse réunies. »
Je souhaitais signifier que le chant dont il est question est celui d’une perceuse, d’une visseuse et d’une meuleuse.

Ma première lectrice y a vu une triple faute d’accord, estimant que le pluriel s’imposait pour chaque outil.
L’une de ses collègues, professeur de français, est allée dans son sens, lui indiquant que « les noms communs qui s’accumulent prennent un s ».

Interrogée, une autre prof de lettres estime que les deux versions sont acceptables.
J’y vois simplement la possibilité de décrire, dans un cas, le concert de trois outils, dans un autre le concert d’un groupe comptant au moins deux outils de chaque type…
Mais, peut-être, pour décrire cette réalité, fallait-il reformuler complètement la phrase ?

Par avance, merci pour vos réponses !

Benoît

Benoooiiit Membre actif Demandé le 29 septembre 2016 dans Accords

Je tiens à te remercier pour cette question, auquel je pensais attribuer 2 minutes de mon temps, et qui au final me prend la tête depuis midi aujourd’hui.

le 29 septembre 2016.

Bonjour,

auquel je pensais attribuer … ──► à laquelle je pensais consacrer

qui au final ──► qui finalement *

*http://www.academie-francaise.fr/au-final

http://parler-francais.eklablog.com/au-final-a5465812

le 30 septembre 2016.

Bonjour,

Hélas, je ne peux pas modifier mon commentaire. La fonctionnalité est bloquée.
Pardon pour les fautes, je dois avouer qu’hier soir, ma tête était bien pleine.

le 30 septembre 2016.

Mince, l’interdiction de « au final » me semble injuste au regard de son usage relativement stable !

« Je dirai, au final, que  » + [la proposition va faire le bilan d’une situation]

Exemple : Je dirai, au final, que nous n’avons pas de raison de nous plaindre.
Exemple : Au final, j’ai passé toute la journée à penser à cette question.

« Je dirai, pour finir, que » + [la proposition va annoncer le dernier point du discours, qui peut être ou non un bilan]

Exemple : Je dirai, pour finir, qu’il ne possède pas non plus les diplômes requis pour le poste.

Cela me semblerait inadapté d’utiliser « pour finir » (trop orienté vers l’action de finir) ou « finalement » (trop lourd dans la sonorité) dans les premiers exemples.

Ceci étant dit, je respecterai la règle.

le 30 septembre 2016.

Myrtille a donné ici, dans un commentaire, une liste de synonyme où tu devrais trouver ton bonheur.

le 30 septembre 2016.

Merci, tout compte fait, j’y ai trouvé mon bonheur.

(même si je garde le secret espoir de voir naître un jour l’adverbe Aufinal (tout attaché) 🙂 )

le 30 septembre 2016.
6 réponse(s)
 

Nouveau sur ce site, je ne dispose pas du nombre de points nécessaire pour commenter vos réponses.

Mais j’ai indiqué ci-dessus à Czardas que « oui, il y a une petite liberté prise ici avec la réalité… Le contexte : un choix fait d’accepter une sortie dans un parc au détriment d’une après-midi de bricolage, malgré le chant des sirènes de l’outillage. »

À lire toutes vos réponses et la discussion https://www.question-orthographe.fr/question/faut-il-un-determinant-singulier-ou-pluriel-devant-nom-et-prenom/
j’ai l’impression que, dans le cas présent, à côté des règles, l’usage a un rôle important. Evinrude parle d’une situation où l’on « accepte bien » une certaine formulation. Ce qui donnerait à penser que, parfois, peu importe le fait d’avoir grammaticalement raison, si l’on est incompris…

MAJ : Toutes vos réponses… sauf la dernière, de JacklsJack, que je vais lire maintenant.

Benoooiiit Membre actif Répondu le 29 septembre 2016

Justement, dans le Bon Usage de Grevisse, la tournure semble acceptée, mais dans des exemples « rares » dont la plupart ont déjà été cités ici.
En tout cas, vous l’aviez bien pressenti, la tournure est, au mieux, maladroite dans votre phrase et mérite un remaniement. L’important, en effet, est d’être aisément compris.

le 30 septembre 2016.

Je tente :

Je pense résister au chant de mes instruments préférés : perceuse, visseuse et meuleuse.

(ou une variante, l’important est l’usage des deux-points pour introduire une série d’éléments au singulier)

Bonne journée

JackIsJack Maître Répondu le 29 septembre 2016

Bonjour,

Votre formulation est exacte. « Je pense résister au chant des perceuse, visseuse et meuleuse réunies » indique bien qu’il n’y a qu’un outil de chaque type et les accords sont corrects.
Mais comme vous le constatez, l’agencement des mots oblige le lecteur à réfléchir pour comprendre la subtilité de la phrase. Une reformulation est en effet utile et celle que JacklsJack vous propose est bonne. Il y manque seulement l’idée que ces « instruments » jouent ensemble (réunies).

Je propose donc :
Je pense résister au chœur (ou concert) de ces trois instruments : perceuse, visseuse et meuleuse.
Je pense résister au trio de ces instruments : perceuse, visseuse et meuleuse.

Evinrude Grand maître Répondu le 29 septembre 2016

Bonjour Evinrude 🙂

Je lis avec des yeux tout écarquillés votre phrase « Votre formulation est exacte. » (sans la remettre en cause du tout).

Les phrases ci-dessous seraient-elles correctes également ?

Les voiture, voyage et bijou que je lui ai offerts n’ont rien changé à ses sentiments.

Au marché, nous avons trouvés des écharpe, manteau et chaussettes à bas prix.

Demain, je sortirai les chat et chien de ma voisine.

(Le simple fait d’écrire ces phrases me donne des convulsions)

le 29 septembre 2016.

Tu n’as pas tort, ce qui gêne dans ces tournures, c’est davantage la non-répétition de l’article que l’accord de l’adjectif. Pourtant, on écrit bien :
N’oubliez pas de noter vos nom, prénom et adresse.
 À creuser…

le 29 septembre 2016.

Ton exemple m’a mené à ce post où le sujet est traité :

https://www.question-orthographe.fr/question/faut-il-un-determinant-singulier-ou-pluriel-devant-nom-et-prenom/

La réponse de Charlesgilbert me semble séduisante.
Il s’appuie sur le dictionnaire Bordas des pièges et difficultés de la langue française.

le 29 septembre 2016.

« Les cheval et vache » me plaisent beaucoup ! 😉

le 30 septembre 2016.

Bonjour,

Sans contexte, je me pose une question de bon sens : à quel moment de tels outils peuvent-ils être utilisés simultanément?
Sommes-nous peut-être dans un atelier de ferronnerie ? mais alors les ouvriers sont équipés de protection antibruit pour plus de confort et de sécurité.
S’il s’agit de l’emploi unique d’un de ces outils, je dirai plutôt:
Quel que soit l’outil utilisé ─ perceuse, visseuse, meuleuse ─ je pense supporter le bruit qu’il émet.

Chaque outil lorsqu’il fonctionne émet un bruit spécifique. J’imagine mal que l’on puisse qualifier de chant,  la cacophonie produite par l’emploi simultané de ces trois outils.

Cependant, le pluriel pourrait se concevoir:

Même en quittant les bruyants couloirs, si vous passez dans la cour intérieure du Conservatoire, ce n’est pas une harmonie, mais une véritable cacophonie que vous entendrez : des voix d’hommes et de femmes, ténors, barytons, basses, dominées par un concert tintamarresque de flûtes, de clarinettes, de bassons, de cors, de trompettes, de cornets à pistons ; toute la foire de Montmartre !   ─  (Maurice Couyba,  Les Beaux-Arts et la Nation, Hachette, 1908)

czardas Grand maître Répondu le 29 septembre 2016

Attendons l’avis de l’auteur de la question, mais il me semble qu’il peut s’agir soit d’une tournure ironique, soit d’un amoureux de musique concrète, soit d’un passionné d’outillage et de moteurs… et j’en connais !

le 29 septembre 2016.

Bonjour à tous,

Merci d’avoir répondu aussi rapidement et avec force arguments !

Je l’admets bien volontiers, la formulation initiale surprend (et trompe, en premier lieu, les logiciels de correction). Comme me le faisait remarquer un interlocuteur, si la phrase faisait l’objet d’une dictée, il est probable qu’elle serait écrite par le plus grand nombre en mettant le pluriel aux trois noms communs.
Mais Evinrude me conforte dans l’idée qu’il n’y a pas ici de faute(s). En gardant la même construction, les choses seraient plus évidentes avec une phrase du type : « Je pense résister à l’appel de mes père et mère réunis. »

Pour répondre à Czardas, oui, il y a une petite liberté prise ici avec la réalité… Le contexte : un choix fait d’accepter une sortie dans un parc au détriment d’une après-midi de bricolage, malgré le chant des sirènes de l’outillage.

Benoooiiit Membre actif Répondu le 29 septembre 2016

Pour l’accord de l’adjectif, pas de problème.
Mais je me prends à douter de la possibilité, ici, de ne pas répéter l’article et de l’utiliser au pluriel.

Dans les expressions « l’appel de mes père et mère » ou « vos nom, prénom et adresse », les mots père, mère, nom… ne peuvent être qu’au singulier, ce qui explique peut-être qu’on accepte bien l’article collectif au pluriel et le nom au singulier. Je vérifie cela dès que je le peux.

le 29 septembre 2016.

Ci-dessous une tentative de réponse générale au problème.

Règles relatives à la gestion des déterminants dans l’énumération de plusieurs noms communs au singulier.

1) La règle de base est de répéter le déterminant avant chaque élément de l’énumération.

Exemples :

Le chien et le chat sont partis.
Rendez-moi mon chien et mon chat !
Pouvez-vous me passer le sel et le poivre ?

Cette solution n’est jamais fausse, mais l’inconvénient est la lourdeur du déterminant répété. Il est possible de déroger à cette règle.

2) La disparition totale ou partielle des déterminants au singulier est possible dans l’objectif d’alléger le propos et / ou de mettre en valeur les noms.

Nous avons tout vendu : télévision, tapis, canapé, etc.

Il est le maître et empereur de ce pays.

Je m’en vais. Adieu femme, richesse, et confort.

Ils m’ont proposé n’importe quoi (gri-gri, attrape-rêves,…), je vais les dénoncer à la police.

Guerre, famine, répression… L’humanité court à sa perte.

3) « Plusieurs singuliers valent un pluriel ». Cette règle concerne l’accord du groupe de mots avec le reste de la phrase.

Le chat et le chien sont gentils. (Forme incorrecte : Le chat et le chien est gentil.)

4) Un unique déterminant au pluriel peut optionnellement remplacer les déterminants au singulier.

Écrivez vos nom et prénom ci-dessous.

au lieu de 

Écrivez votre nom et votre prénom ci-dessous.

Cette forme peut s’appliquer lorsque l’énumération concerne des instances d’un ensemble générique, et d’ordre conceptuel.

Exemples :

Écrivez vos nom et prénom ci-dessous.

Le commissaire effectuera une visite les lundi 17 et mardi 18 mars 1997 

Ils ont installés leurs boutiques dans les 3ème et 4ème arrondissements de Paris.

Si les père et mère de l’enfant ne sont pas désignés à l’officier de l’état civil, il ne sera fait sur les registres aucune mention à ce sujet

Astuce :

On peut remplacer les éléments par le nom de leur catégorie, en précisant les éléments concernés de façon annexe, et cela ne doit pas nuire au style de la phrase.

Écrivez vos informations personnelles (nom, prénom) ci-dessous.

Le commissaire effectuera une visite aux dates du 17 et mardi 18 mars 1997.

Ils ont installés leurs boutiques dans les arrondissements de Paris suivants : 3ème et 4ème arrondissements.

Si les parents directs (père, mère) de l’enfant ne sont pas désignés à l’officier de l’état civil, il ne sera fait sur les registres aucune mention à ce sujet.

Contre-exemple n°1 :

Les voyage, bijou et voiture que je lui ai offerts n’ont pas suffi à la séduire.

-> Ces éléments ne forment pas une catégorie générique. L’association de « voyage, bijou et voiture » est valable uniquement au sein de ce récit. Cette formulation est donc incorrecte.


Contre-exemple n°2 :

Mes père et mère sont dans le jardin.
Les chat et chien étaient dans le jardin.
Je pense résister au chant des perceuse, visseuse et meuleuse.

->Dans ce trois cas, les éléments appartiennent bien à des catégories génériques : la catégorie des « parents directs », celle des « animaux domestiques », et celle des « outils de bricolage ».

Cependant, la portée du discours ne permet pas à ces éléments de se fondre dans une catégorie suffisamment conceptuelle pour que la formule convienne.
Chacun des éléments mérite d’être individualisé compte-tenu des situations concrètes dans lesquelles ils se trouvent. Ainsi, on trouvera plus naturel de lire :

Mon père et ma mère sont dans le jardin.
Le chat et le chien étaient dans le jardin.
Je pense résister au chant de la perceuse, la visseuse et la meuleuse.

NB :
L’expression « Les père et mère » s’utilise surtout dans un contexte juridique où la notion de parentalité est fortement conceptualisée. Ainsi, l’expression « Les père et mère » permet de désigner deux personnes, mais implicitement aussi, de faire référence à l’ensemble de droits et devoirs juridiques qu’imposent la relation conceptuelle de parent.

JackIsJack Maître Répondu le 29 septembre 2016
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.