« au final » ou « en conclusion »

bonjour,
je trouve à tout bout de champ l’expression « au final », même en conclusion d’une critique en plusieurs paragraphes : est-ce que cette expression remplace officiellement les termes de « en conclusion », « pour conclure », dans les dissertations de français et philo au BAC?
A ma connaissance, le terme « final » n’a pas le même sens que « conclusion », car conclusion évoque une progression dans un exposé, une argumentation, alors que « final » est juste la fin, point.

Myrtille Maître Demandé le 31 août 2016 dans Question de langue
2 réponse(s)
 

Cette expression m’horripile, elle est devenue un tic de langage…et elle est incorrecte :
le nom commun masculin  « final, e » désigne la dernière partie d’une oeuvre, généralement musicale, ou un morceau musical qui conclut une pièce.

Au plur. des finals, des finales.

Le chef d’orchestre était en nage au final du concerto.

La finale (NC féminin)  selon Larousse : ultime épreuve, décisive, dans les compétitions à forme éliminatoire.
Position en fin de mot d’un phonème ou d’une syllabe ; élément occupant cette position.

Il faut dire (écrire), in fine, pour conclure, en conclusion, … point final.

joelle Grand maître Répondu le 31 août 2016

Merci! c’est bien ce que je pensais.

le 31 août 2016.

Dans un discours, l’expression « pour conclure » me semble adaptée, pas dans une dissertation du baccalauréat, ce serait lourd. Dans une dissertation, on conclut, c’est tout.  Il faut absolument éviter l’expression « pour conclure ».
joelle et Evinrude ont fourni quelques bons exemples pouvant faire l’affaire.

le 31 août 2016.

je voulais savoir si « au final » était accepté par les profs, j’espère que non.
J’ai commencé une liste d’expressions parmi lesquelles choisir selon le cas (hors dissertation):

En conclusion, pour conclure, finalement, en dernier ressort, en dernière analyse, pour finir, à la fin, en dernier lieu, en définitive, enfin, en fin de compte, tout compte fait, après coup, réflexion faite, après réflexion,

si vous avez d’autres idées…

le 31 août 2016.

Bonjour,

Vous avez raison de relever cette ignoble expression qui se répand comme une traînée de poudre depuis quelques années.

Elle n’est absolument pas reconnue, pour preuve ce billet.  On se demande ce qui fait son succès, car le français ne manque pas d’expressions comme  finalement, pour finir, en dernier lieu, en dernière analyse, en fin de compte, au bout du compte…

Pour moi, c’est le type même du tic de langage à la mode, prétentieux et inutile.

Evinrude Grand maître Répondu le 31 août 2016

Tout à fait d’accord!

le 31 août 2016.

Cela s’intègre dans le massacre organisé de la langue française que l’on subit depuis longtemps et qu’il faut combattre à tout prix et à tout moment.

le 31 août 2016.

J’espère qu’à l’école, les profs ne laissent pas passer!
Maintenant, des adultes utilisent cette expression, et on peut la lire partout (aux infos)… Un mot à la mode, tout le monde se jette dessus sans chercher plus loin… Est-ce que les éditeurs, correcteurs de manuscrits, vont laisser passer? Cela a l’air d’être incorrect à ce jour.

le 31 août 2016.

Réponse d’un correcteur : ¡No pasarán! , mais nous sommes rarement consultés avant les attentats contre la langue…

le 31 août 2016.

merci, Chambaron, maintenant je vois que c’est dans certains dictionnaires, c’est mal parti…

le 31 août 2016.

les 2 liens ci-dessus donnent le même résultat (eklablog)… donc voici (si ça marche mieux):

http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2014/02/07/juste-un-mot-au-final_4361090_4497186.html

le 3 septembre 2016.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.